Publié le

Mortel venin Pierre-Alain Mageau

Mortel venin

Mortel veninLivre ou e-book

Résumé :

Lorsqu’il sortit de la cité administrative, Pierre Boileau chercha des yeux quelque chose ou quelqu’un sur qui se défouler. C’était vital ! Il fallait qu’il se vide, qu’il libère cette haine qui lui nouait l’estomac.
… Ils venaient tout simplement de lui supprimer ses droits. Sa seule source de revenus. Avec quoi allait-il pouvoir bouffer ? Tout ça pour ne pas avoir répondu aux convocations.…
…Vous êtes convoqué ! Convoqué comme chez le Directeur ou à un tribunal ! A cinquante ans, se conduire comme un petit garçon. Oui monsieur, bien madame…
Leur convocation de merde ! A quoi ça aurait servi qu’il y réponde, hein ? Ils ne perdaient rien pour attendre. Ils allaient le payer ! D’une façon ou d’une autre, mais ils allaient le payer. La femme qu’il croisa, Place de Verdun, ne sut jamais pourquoi il la foudroya du regard.
Deux enquêtes. L’une, menée par le Lieutenant Joubert de la Criminelle sur les traces d’un psychopathe qui terrorise le personnel des administrations et institutions rochelaises, l’autre par Jacques Forestier, psychanalyste, confronté aux doutes et interrogations de son métier.
Un roman aux rebondissements inattendus…

 

Mon avis :

Nouvelle enquête sur La Rochelle.

Un fléau s’abat sur l’administration rochelaise. Des employés sont mortellement mordus par des reptiles.

Un lieu est à peine nettoyé qu’il en apparait dans un autre…. Enquête difficile pour le lieutenant Joubert qui n’apprécie pas forcément ces petites bêtes !

A côté de cette affaire, son “ami” le docteur Forestier se trouve dans une mauvaise passe, essayant lui aussi de mener une enquête sur une de ses patientes.

 

Deux affaires parallèles qui nous amènent à suivre les deux compères dans leurs quêtes de vérité.

Mortel venin, encore un roman qui m’a fait palpiter entre les tours du Vieux Port.

 

J’espère que dans la deuxième partie de la dédicace, l’auteur ne pensait pas à moi !

Mortel venin

 

 

Une réflexion au sujet de « Mortel venin Pierre-Alain Mageau »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *