Publié le

Difficultés pour écrire + bilan

Difficultés pour écrire

Les difficultés pour écrirePour le troisième débat, je vous propose de quitter un peu la lecture pour se tourner vers l’écriture.

Quand vous écrivez : lettre, texte, compte-rendus, article de blog,…. que ce soit manuscrit ou sur ordinateur, quelle est votre plus grande difficulté ?

Si vous en avez plusieurs, n’hésitez pas à les classer de la plus difficile à la moins difficile.

Allez, à vos plumes !

 

BILAN sur les difficultés pour écrire

D’abord, un grand merci aux 4 personnes qui ont participé et ont donné leurs difficultés pour écrire

Sur 4 : 1  personne a du mal à passer de l’oral à l’écrit, ce n’est pas toujours évident de mettre des mots

sur nos pensées.

1 personne n’a pas le temps

1 personne a des difficultés avec l’orthographe et les répétitions

1 personne a du mal à démarrer (même elle a bien l’idée en tête) : entrer directement dans le vif

du sujet ou faire une introduction. Et savoir à quel temps écrire.

 

Et moi dans tout ça ? Des difficultés pour écrire ?

Je n’ai pas trop de difficultés avec l’écrit, heureusement me direz-vous mais si je devais pointer un soucis que je ne voyais pas moi-même, ce sont les répétitions. J’y fais plus attention depuis qu’on m’en a fait la remarque, et il est vrai qu’en y regardant de plus prêt et avec l’aide de Grammalecte, j’ai pu reprendre mes deux premiers romans avec un regard plus neuf.

L’orthographe  n’est pas un de mes plus grands souci mais j’y fais attention car la langue française est remplie de pièges et je ne me vois pas vous offrir des textes bourrés de fautes. Maintenant, quand je me relis, la difficulté est de rester attentive à ce que j’ai écrit et à ne pas repartir dans mon histoire !

Et oui, je suis une grande rêveuse et j’ai tendance à repartir dans le monde de mes personnages en quittant celui qui m’entoure….

 

Quelques idées pour vous aider dans vos difficultés pour écrire (cela n’engage que moi)

De  la pensée à l’écrit : Nicole, je n’ai pas trop d’aide à part te conseiller de t’entraîner. Une phrase par jour par exemple dans un premier temps pour exprimer les choses simples de la vie. Une phrase simple (sujet + verbe + complément).

Ne pas avoir le temps, c’est ne pas le prendre. Pourquoi ne pas se garder même que 10 minutes par jour pour écrire, ce n’est pas beaucoup, mais qu’est-ce qu’on peut user comme encre pendant cet espace de temps. Après Suncaty, je pense qu’un article de blog est un écrit, alors quand je vois tout ce que tu fais !!!! Tu en écris pas mal.

Pour l’orthographe, il existe bien sûr les dictionnaires (en ligne ou papier), le Bescherelle (j’utilise toujours celui que j’avais à l’école) ou la conjugaison en ligne, et bien sûr, il y a le correcteur d’orthographe . Je vous ai cité Grammalecte pour open office, word a, parait-il un très bon correcteur. Il y en a surement d’autres que je ne connais pas.

– Une collègue de blog me parlait des problèmes d’inspiration. Comment faire quand plus rien ne vient ? Ma solution est de me mettre de la musique dans les oreilles avec un casque. Cela me permet de me plonger dans un monde et d’y rester concentrée. J’ai investi dans un mp3 pour pouvoir être à la page, et oui, j’avais toujours mon vieux walkman. J’y ai téléchargé les musiques qui me touchent, et il suffit de les avoir dans les oreilles pour que je m’évade. Du coup, avec mes problèmes de santé, j’avance beaucoup moins dans l’écrit. Je ne supporte pas longtemps et pas souvent le bruit, donc le mp3…. Je le mets le moins fort possible et moins d’une heure, de temps en temps. Si j’ai écrit mes trois premiers romans en 6 mois, je suis sur le 4e depuis un an et je n’en suis pas à la moitié !!!!!! Et ce n’est pas un manque d’inspiration, j’ai l’histoire dans ma tête depuis l’été dernier, en 10 jours d’hôpital, je n’ai eu que ça à faire, mais je n’avais rien pour écrire, et je n’en aurais peut-être pas eu la force. Donc c’est plutôt un manque de concentration, un manque de pouvoir me plonger corps et âme dans mon histoire.

D’ailleurs, il suffit que je me couche pour que tout vienne, et cela a le don de m’énerver. Et même si j’arrive à écrire dans le noir, je ne vais pas me mettre à écrire tout mon roman. Je réserve le carnet pour une phrase ou deux qui me paraissent importantes et à ne pas oublier pour le lendemain. Et oui, parce que ce qui me vient en tête la nuit, est en général reparti au petit matin !

Donc la solution pour les pensées nocturnes : un carnet toujours prêt du lit avec un crayon, et si comme moi, vous avez quelqu’un à côté de vous qu’il ne faut pas réveiller, apprenez à écrire dans le noir. Essayez, c’est assez drôle à faire !

Pour le démarrage, je pense que cela dépend du sujet abordé, du type de récit, mais je pencherais quand même pour une introduction, quand bien même en une seule phrase. Même si on veut faire une lettre pour rouspéter après quelqu’un (non, non, je ne pense à personne en particulier), une petite phrase d’introduction pour rappeler les faits… Après pour les romans, on peut entrer directement dans le vif du sujet ou planter d’abord le décor. Les deux sont faisables. Mais comme je le disais, je pense que ça dépend vraiment du type d’écrit. On pourrait essayer de lister dans un autre article (je ne sais pas dans quoi je me lance, là !)

Le temps : cela dépend aussi ! Non, non, je ne botte pas en touche. C’est un choix de départ. Si vous parlez d’une histoire actuelle, bien sûr, le présent s’impose. Si on est dans une histoire passée, de deux choses l’une, soit on choisit le passé, si on est sûr de pouvoir maîtriser la concordance des temps. J’ai essayé d’écrire mon 4e roman au passé, je peux vous dire que ce n’est pas simple. Je pense repartir sur le présent, à voir. Je reprends le fil de mon idée, si on est au passé, on peut aussi le mettre au présent en situant bien le départ, type “nous sommes en 1815 et il fait beau !” Pas terrible comme départ, c’est juste pour l’exemple ! En résumé je dirais qu’il vaut mieux utiliser un temps qu’on maîtrise que de partir dans du compliqué et des risques d’erreur.

Pour conclure, une petite histoire pour vous faire rire. Aujourd’hui, jour du bilan sur l’écriture, j’ai passé l’après-midi en dehors de chez moi. Ma toutoune s’en est vue fort contrariée et a voulu s’occuper ! Quoi de mieux que de faire comme sa maîtresse ! A mon retour, j’ai trouvé une toutoune toute rose (j’exagère un peu !), elle avait volé mon stylo rose, qu’elle a déchiqueté. Elle avait des taches roses sur les pattes ! Dommage, j’ai oublié de faire une photo (trop en colère !!!!!)

J’espère que ce long article vous aura apporté des réponses et vous aidera dans vos difficultés pour écrire . Je pense mettre en place un atelier écriture, tout simple, sans prétention, juste pour le plaisir, j’espère vous y trouver nombreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *