Publié le

A vous de continuer octobre 2015 (2)

A vous de continuer octobre 2015 (2)

A vous de continuer octobre “Chez moi. Je fais une halte dans le hall. Je m’assois à même le sol…”

Je vous propose un début, à vous de poursuivre par une phrase ou plus, selon votre inspiration, selon votre

temps, selon votre envie.

Allez, à vos claviers !

 

“Chez moi. Je fais une halte dans le hall. Je m’assois à même le sol…”

 

Vos productions :

– L’entrebâillement de la porte à l’extrémité du parquet permet au soleil d’illuminer ce hall et laisse entrevoir une nature luxuriante qui nous invite à la rejoindre. De l’intérieur le chant des oiseaux se fait entendre et donne envie d’ouvrir davantage la porte pour les rejoindre.

– “Par la porte entrebâillée profitons d’un beau rayon  de ce  soleil qui se fait si rare par chez nous en cet automne.”

– “Je ne sais si je veux vraiment sortir ou pas. Aller travailler, rester chez moi, chaque matin j’ai le choix. Et si aujourd’hui…. Rien qu’aujourd’hui, je décidais de ne pas suivre le courant automatique de ma vie ! C’est décidé, je remonte à l’étage, je retire mes vêtements, file sous ma couette et appelle mon patron ! Demain, demain, je recommencerai à me poser la question et j’irai travailler, assurément. Mais aujourd’hui, je veux penser que je dirige ma vie.”

– Penser à la couette quand le soleil brille dans l’entrebâillement de la porte ! Il fait peut-être froid dehors, mais avec un bon pull, de bonnes chaussures et un anorak, comment ne pas affronter les premiers jours de l’hiver qui pointe son nez au delà de notre maison.

 

Merci à Marie D Romancière de m’avoir prêté une citation de son roman dont vous pouvez lire le début ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *