Publié le

La rousse qui croyait au Père Noël

La rousse qui croyait au Père Noël

La rousse qui croyait au Père Noël

Résumé de La rousse qui croyait au Père Noël :

Flamme est apprentie comédienne et célibataire. Le 1er janvier, elle se pose un ultimatum : si elle n’a pas obtenu un seul rôle payé ou trouvé l’amour avec un grand A avant son anniversaire, elle abandonne la course aux rêves. Car est-il raisonnable à 39 ans de croire encore au père Noël ?

Mon avis :

Lorsqu’on se lance dans cette lecture juste derrière Yem, cela fait un sacré changement. Loin de moi l’idée de comparer les deux, mais je suis passée d’un seul coup d’une lecture sérieuse qui soulève des grandes questions humaines, à un livre plus que zen. Cela le rend-il moins bien ? Pas du tout.

Il s’agit d’une bonne lecture détente, sans prise de tête, qui nous permet de suivre les tribulations d’une femme presque quadragénaire qui refuse son âge et qui se met en tête d’atteindre des objectifs tous les ans. Va-t-elle y arriver cette année, avant son fameux passage de dizaine ? Pour le savoir, à vous de le lire !

Simplicité, humour sont les deux mots principaux qui me permettrait de qualifier ce récit assez court.

Flamme, la rousse, part en vacances au cours de ce récit, et j’aurais presque envie de dire que comme elle part se reposer, on se repose aussi tout au long de cette lecture, de belles vacances littéraires, un break dans ces lectures sérieuses qui nous remettent en cause ou qui nous font réfléchir à la vie, à la condition humaine ou autre. Des vacances juste pour lire, vous savez, comme lorsqu’on regarde un film, juste pour se détendre, sans y chercher à se cultiver.

Les tribulations d’une rousse (elle aurait pu, tout aussi bien, être blonde) qui cherche à booster un peu sa vie, mais en a-t-elle vraiment le désire profond ? Rien n’est vraiment bien sûr avec elle.

 

Ne manquez plus rien des publications du blog et recevez vos cadeaux :
un e-book gratuit, un voyage virtuel et un cadeau bonus.

4 réflexions au sujet de « La rousse qui croyait au Père Noël »

  1. A 39 ans il serait temps d’avoir le tout, bon job et amoureux… 😉 merci Séverine!

  2. vaut mieux atteindre ces objectif mais certains sont impossible car trop haut savoir les dosé est plus important….Amitiés

  3. Coucou, Séverine ! Je l’ai lu également et j’ai passé un bon moment. C’est léger mais en même temps, ça soulève des questions existentielles qui nous turlupinent toutes, la peur de vieillir sans avoir réalisé nos rêves et de se noyer dans les regrets. Mais c’est un livre joyeux, une lecture qui fait du bien, je trouve, on se laisse porter et on arrive au bout sans s’en rendre compte. L’auteur a ce talent qui fait qu’on a envie de tourner les pages…

  4. Résumé très intéressant ça donne envie de lire, très douce soirée bisous caty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *