Publié le

Un cri silencieux autobiographie de Cindy B

Un cri silencieux

Un cri silencieux

Résume de Un cri silencieux :

Comment se remettre d’une enfance que l’on n’a jamais eue ? Comment s’en remettre alors que l’on n’a connu que des blessures ?
Cindy raconte l’enfer dans lequel on l’a bercée et l’enfance qu’on lui a volée… Elle évoque également la souffrance d’avoir eu à choisir entre donner la vie à son enfant ou la lui enlever. « Le choix d’une maison ou d’une voiture n’est rien comparé au choix de donner ou non la vie ».
Elle devra cependant prendre la décision la plus difficile de son existence.
Elle raconte ainsi comment elle a fait de son passé sa force ; et ce malgré les difficultés pour se débarrasser de l’image qu’on lui a laissée d’elle-même.
Mais ce n’est pas que le passé qui fait notre personnalité.

Mon avis :

Un livre qu’il ne faut pas lire si vous êtes déprimés car il vous emmènera avec lui. Un cri, c’est un vrai cri que lance l’auteur suite à une enfance difficile et des débuts dans l’âge adulte pas beaucoup plus évidents. Un cri qui déchire et qui nous donne envie de la prendre dans nos bras pour la consoler.

Pourtant, j’ai eu du  mal à m’attacher au livre. Je pense qu’il m’a manqué de savoir le pourquoi de tout ça. Enfance en famille d’accueil, mais que s’y est-il passé de si horrible, de si traumatisant pour que l’auteur pousse un tel cri une fois adulte ? Pour moi, ces explications manquent pour que l’on puisse comprendre, et pas seulement avoir des listes de reproches et de mal être.

L’auteur parle également de son homme comme seul soutien, mais on ne sait rien de lui, est-ce le même que celui qui l’a obligé à une chose qu’elle ne souhaitait pas (je ne veux en dire plus pour ne pas spoiler le livre) ? Si c’est le même, alors j’ai du mal à comprendre. De plus, s’il est soutien, comment cela se traduit-il concrètement car l’auteur ne cesse de clamer sa solitude.

Un témoignage qui, selon moi, manque d’explication pour réellement nous permettre d’entrer dedans.

3 réflexions au sujet de « Un cri silencieux autobiographie de Cindy B »

  1. En effet… mais merci à toi !

  2. si tu nas pas trouvé le pourquoi c’est qu’elle ne l’as pas écrit soit par pudeur (et là son livre ne sert à rien) soit parce que elle même ne le sait pas ne l’ayant pas encore trouvé…..c’est dur de mettre le doigt sur les pourquoi. Bisoussssssss

  3. Oui Renée, je ne sais pas le ”pourquoi” et je pense que je ne le saurai jamais.
    Bisous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *