Publié le

A vous de continuer au mois octobre 2016

A vous de continuer au mois octobre 2016

A vous de continuer au mois octobre 2016

La nuit était claire et il n’avait guère besoin de la lampe torche, glissée pour le moment dans la ceinture de son pantalon.

A vous de continuer au mois octobre 2016

Je vous propose le début, à vous de poursuivre par une phrase ou plus, selon votre inspiration, selon votre temps, selon votre envie.

J’ai pris ce début dans L’affaire Aurore S de Gilles Milo Vacéri qui a accepté de me prêter sa phrase pour vous faire travailler !

Allez, à vos claviers ! A vous de continuer au mois octobre 2016, c’est parti !

 

La nuit était claire et il n’avait guère besoin de la lampe torche, glissée pour le moment dans la ceinture de son pantalon.

Vos productions pour a vous de continuer au mois octobre 2016 :

  • Néanmoins, s’il voyait bien, il était tout autant visible. Il décida donc de longer les murs profitant de la pénombre pour avancer en toute discrétion. Ce n’était pas le moment d’être découvert. Il avait à faire une mission importante et elle devait rester secrète.
  • Quand de nuit on s’aventure il y a une cause, une mission, un objectif, une chasse… au trésor, un rendez-vous amoureux, il marchait sous la pleine lune, elle seule savait…
  • La nature était immobile. Soudain, un chat surgit d’un buisson en poussant un cri de bébé furieux. Je lâchai ma torche, elle s’éteignit…
  • Cette nuit était donc bien propice aux réflexions qu’il devait absolument mettre en place………
  • La lune éclaire le chemin il ne craint rien.
  • La lune éclaire le chemin ! Oui ! Mais je ne vois rien. Pas âme qui bouge. Et pourtant j’entends des bruits qui commencent à m’énerver.
  • Pas de panique, restons calme. Le plus simple serait d’ignorer tous les bruits alentour. Plus facile à dire qu’à faire. Pas le choix, il faut que je fasse avec. Je fonce !!
  • Je fonce ! Oui! Mais pour aller où ? Dans le mur, dans l’inconnu ! Et s’il n’y a pas de mur. Et s’il n’y a pas d’inconnu. Je suis seul avec ce clair de lune et ses bruits qui me paraissent d’autant plus fort que je suis seul dans cet univers qui me fait peur.
  • Une autre participation à voir chez La Fée Capucine

 

Sur tweeter :

 

10 réflexions au sujet de « A vous de continuer au mois octobre 2016 »

  1. Néanmoins, s’il voyait bien, il était tout autant visible. Il décida donc de longer les murs profitant de la pénombre pour avancer en toute discrétion. Ce n’était pas le moment d’être découvert. Il avait à faire une mission importante et elle devait rester secrète.

  2. Ok…

    Quand de nuit on s’aventure il y a une cause, une mission, un objectif, une chasse… au trésor, un rendez-vous amoureux, il marchait sous la pleine lune, elle seule savait…

  3. Coucou Séverine

    Je te prépare ça pour demain…merci pour ta visite…bise et bonne journée

  4. Cette nuit était donc bien propice aux réflexions qu’il devait absolument mettre en place………

  5. la lune éclaire le chemin il ne craint rien. Bisessssss

  6. La lune éclaire le chemin ! Oui ! Mais je ne vois rien. Pas âme qui bouge. Et pourtant j’entends des bruits qui commencent à m’énerver.

  7. Pas de panique, restons calme. Le plus simple serait d’ignorer tous les bruits alentour. Plus facile à dire qu’à faire. Pas le choix, il faut que je fasse avec. Je fonce !!

  8. Merci pour ton appréciation sur mon expression…Il s’agit du vécu de mes défunts enfants…Donc ma vision pour exprimer ma douleur.
    passe une belle soirée
    bisous

  9. Je fonce ! Oui! Mais pour aller où ? Dans le mur, dans l’inconnu ! Et s’il n’y a pas de mur. Et s’il n’y a pas d’inconnu. Je suis seul avec ce clair de lune et ses bruits qui me paraissent d’autant plus fort que je suis seul dans cet univers qui me fait peur.

  10. Coucou Séverine
    Je ferais mon texte différement la prochaine fois, pour continuer à faire ce fil rouge avec les amies poètes.
    bon vendredi …bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *