Publié le

Défi 90 : la neige, cette blanche poudrière

Défi 90 : la neige, cette blanche poudrière

 

Défi n° 90 : écrire sur le thème : «la neige»,

un défi proposé toutes les semaines par Evy

Défi 90 : la neige, cette blanche poudrière

Virevoltant dans les airs,

Fraîche et toute légère,

Dansant dans le vent,

Pour la joie des enfants,

Elle se pose sur le sol,

Après moult cabrioles,

Ou préfère le bout du nez,

Qui a oublié de se cacher.

Recouvrant tout la nature,

D’une blanche couverture,

Elle nous adoucit l’hiver,

Elle nous amène vers

Les fêtes de Noël.

Elle se laisse manipuler,

Pour se faire modeler,

En bonhomme tout blanc,

Par les petits et les grands.

La neige, cette merveille,

Qui fait notre joie au réveil,

Est le plus beau des cadeaux

Pour faire glisser le traineau.
Même si parfois, par mégarde,

Dans une ambiance rigolarde,

Elle nous fait atterrir le derrière,

Dans sa blanche poudrière.

 

Ce n’est pas vraiment mon sentiment lorsque je dois prendre la voiture, mais j’aime beaucoup admirer les paysages enneigés.

9 réflexions au sujet de « Défi 90 : la neige, cette blanche poudrière »

  1. Joli texte Séverine ! Par contre pour la neige, il faudra monter très haut pour en avoir un peu.
    Joyeux Noël et pas d’excès ce soir ! Bises et bon samedi

  2. C’est toujours beau par la fenêtre mais pour les routiers c’est autre chose, bon réveillon Séverine, sans neige… encore !

  3. Je n’aime pas conduire sur la neige mais j’aime la neige. C’est paradoxal mais j’aimerai bien qu’il y en ait cette année. La neige et ses joies dont tu nous parles si bien, me fait envie.

  4. La neige en montagne c’est juste féerique….très doux Noël à toi et tous ceux qui te sont cher. Bisoussss

  5. Blanche poudrière,
    Ouverte aux aventurières,
    Qui aiment descendre à ski
    Et remonter en téléski.
    Tu colles à mes chaussures
    Me donnant fière allure.
    Pourquoi t’appeler neige,
    Et non Blanche-neige.
    Chacun son avis,
    Sans aucun suivi.
    Comme Blanche-neige et les sept nains,
    tu aurais dû reprendre la main,
    Et changer l’histoire
    Pour amuser l’auditoire.

    Tordre les mots,
    Pour écrire en argot,
    Poudrière blanche,
    Avec risque d’avalanche,
    Ou encore comme le dit le titre,
    Sans rechercher d’arbitre,
    La neige, cette blanche poudrière,
    Qui n’est pas sortie d’une carrière,
    Mais du ciel est tombée
    Pour un Noël embourbée.
    Fin d’année sans neige est arrivée,
    Pour la saison bravée,
    Avec un ciel bas tout gris,
    Et une atmosphère assombrie.

  6. Ne regarder pas sur Google, le mot “poudrière”,
    Les réponses sont un peu cavalière ;
    Dépôt de poudre et de munitions,
    Aucune référence à la neige,
    Quelle aberration !
    On ne parle pas des pneus-neige,
    qui empêche de glisser
    Pour ne pas être angoissé.
    Faut-il dire neige poudreuse,
    Qui est souvent accrocheuse,
    A nos semelles de chaussures
    Et nous ouvre à de belles aventures ?
    Neige blanche poudreuse,
    De moi, serait-tu amoureuse ?

  7. Coucou Séverine
    Joli texte.
    Comme toi j’aime voir les paysages mais pas rouler en voiture, elle peut vite partir en biais… passe un bon réveillon.
    gros bisous mon amie

  8. C’est tout à fait magnifique Séverine ! Tout comme toi, j’♥ bien voir tomber la neige, mais lorsque j’ai à sortir, c’est là, que ça se complique !
    Bon réveillon et Joyeux Noël à toi, ainsi qu’à tous ceux qui te sont chers !
    Gros becs♥ du Temps des Fêtes de mon Québec !
    À bientôt (je suis quelques jours absente du net : visite dans ma famille)

  9. Bonjour Sévy merci pour ta belle participation bonne année à toi surtout la santé bonne soirée bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *