Publié le

Haïkus 24 : la galette des rois à se partager

Haïkus 24

Haïkus 24 : la galette des rois à se partager

 

Que diriez-vous d’une bonne galette ? Pour éviter de prendre des kilos, on va se la partager en haïkus !

Haïkus 24 : la galette des rois à se partager

J’aime la galette

Avec la fève dedans,

Laisser faire la chance.

 

C’est un vrai régale,

frangipane ou chocolat,

Galette des rois.

 

Attention la coupe,

Bien viser est nécessaire,

Couteau sur la fève.

Galette des rois,

Anti bonne résolution,

Encore des kilos !

 

Galette en famille,

Partage d’un bon moment,

Qui sera le roi ?

 

Je ne cuisine que très rarement la galette, donc je ne vous offre pas de belles photos avec lien vers la recette. Vous devrez vous contenter de celle prise sur pixabay. Je pense que, cette année encore, ce sera celle du boulanger !

 

La production de Abécé :

Couronne en tête
la galette se fait reine
où est donc la fève ?

La production de Chaton en haïkus :

Roi venus de loin
Sur la route un oasis
Les chameaux ont bu

Galettes des rois
Concoctée par les mages
C’est de la magie

Où sont les reines ?
Les reines suivent les rois.
Les ont-ils perdues ?

Et l’égalité !
Un roi sans reine est triste
Vive les reines.

La fève reine
Il faut l’inventer vite.
Pour bien la manger !

Sans haïkus 24 :

La galette des rois

Le récit des mages,
Ces hommes considérés comme sages,
A bien évolué au fil des ans ?
Qui se rappelle qu’ils ont cherché un enfant,
Pour lui rendre hommage,
Et s’abaisser devant son image ;
Ils avaient découvert une étoile,
Qui s’était cachée derrière un voile.
Ils ont rencontré le roi Hérode
Au cours de leur exode ?
Ils apportaient de l’or, un métal précieux
A déposer au pied de l’enfant-Dieu.
Leur nombre n’est pas donné,
Ni la couleur d’une peau basanée.

D’années en années,
Le récit a bien évolué.
Aujourd’hui, ils sont trois,
Et sont devenus des rois.
L’un a la figure noire,
Pour arranger l’histoire.
Ils ont voyagé avec des chameaux
Qui ont une grande réserve d’eau.
Pour compléter le décor,
Il faut ajouter encore,
Une belle galette
Pour une soirée amusette,
Une fève devenue objet de collection,
Quelle affabulation !

Ce récit intègre nos origines chrétiennes,
Et émane de traditions anciennes ;
Un patrimoine qu’il nous faut protéger,
Et sauvegarder sans rien abroger.
Sachons manger nos galettes
Et en augmenter les adeptes,
Pour une soirée amusante
Qui se doit accueillante,
Entre voisins et amis
Et pourquoi pas quelques ch’timis,
Autour d’une bouteille pétillante,
Ou une boisson non aveuglante,
A prendre avec modération
Mais beaucoup d’affection.

 

Le thème est donné sur le blog de Lénaïg .
Donc, si le thème vous inspire, n’hésitez pas à me laisser votre production en commentaire ou à rejoindre le groupe si le cœur vous en dit. Cela peut être sur une seule image, je me ferai un plaisir d’ajouter votre haïku aux miens. Alors, si vous n’avez pas de blog ou site, n’hésitez pas, il y a de la place pour tout le monde ici.
A vos crayons, prêts, partez !

11 réflexions au sujet de « Haïkus 24 : la galette des rois à se partager »

  1. Ah si même notre logo porte couronne… A la frangipane, à la pomme, partage en famille cet après-midi, un fils de passage dans la région, et vive l’Epiphanie et ses rois !

  2. J’aime la galette et tes haïkus gourmands. Bon week-end et à lundi. Bisous

  3. Des haïkus gourmands Séverine…. J’en mange depuis mardi dernier chez les uns ou les autres ce midi ce sera à la maison!Bises et bon vendredi

  4. Roi venus de loin
    Sur la route un oasis
    Les chameaux ont bu

    Galettes des rois
    Concoctée par les mages
    C’est de la magie

    Où sont les reines ?
    Les reines suivent les rois.
    Les ont-ils perdues ?

    Et l’égalité !
    Un roi sans reine est triste
    Vive les reines.

    La fève reine
    Il faut l’inventer vite.
    Pour bien la manger !

  5. La galette des rois

    Le récit des mages,
    Ces hommes considérés comme sages,
    A bien évolué au fil des ans ?
    Qui se rappelle qu’ils ont cherché un enfant,
    Pour lui rendre hommage,
    Et s’abaisser devant son image ;
    Ils avaient découvert une étoile,
    Qui s’était cachée derrière un voile.
    Ils ont rencontré le roi Hérode
    Au cours de leur exode ?
    Ils apportaient de l’or, un métal précieux
    A déposer au pied de l’enfant-Dieu.
    Leur nombre n’est pas donné,
    Ni la couleur d’une peau basanée.

    D’années en années,
    Le récit a bien évolué.
    Aujourd’hui, ils sont trois,
    Et sont devenus des rois.
    L’un a la figure noire,
    Pour arranger l’histoire.
    Ils ont voyagé avec des chameaux
    Qui ont une grande réserve d’eau.
    Pour compéter le décor,
    Il faut ajouter encore,
    Une belle galette
    Pour une soirée amusette,
    Une fève devenue objet de collection,
    Quelle affabulation !

    Ce récit intègre nos origines chrétiennes,
    Et émane de traditions anciennes ;
    Un patrimoine qu’il nous faut protéger,
    Et sauvegarder sans rien abroger.
    Sachons manger nos galettes
    Et en augmenter les adeptes,
    Pour une soirée amusante
    Qui se doit accueillante,
    Entre voisins et amis
    Et pourquoi pas quelques ch’timis,
    Autour d’une bouteille pétillante,
    Ou une boisson non aveuglante,
    A prendre avec modération
    Mais beaucoup d’affection.

  6. pas faite non plus cette année….domamge mais vraiment trop bien manger pendant les fêtes alors detox”Bisoussssssss

  7. Bravo ! Bravo ! C’est super Séverine ! Bonne fin d’après-midi ! Amitiés♥

  8. Hélas, la galette et moi ça fait deux j’aime mieux la tarte aux pommes…
    beaux Haïkus.
    bonne soirée
    bisous

  9. Couronne en tête
    la galette se fait reine
    où est donc la fève ?

  10. Coucou par ici Séverine, je ne me souvenais plus si j’avais posé un petit comm, ou non, parce que, bien sûr, je t’avais lue, avec plaisir. Toute excusée de n’avoir pas fait la galette toi-même, tu nous as déjà prouvé tes talents de pâtissière. Gros bisous.

  11. […] Haïkus 24 : la galette des rois à se partager :www.sevylivres.fr… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *