Publié le

Défi 95 : trois anges qui se trouvent bien étranges

Défi 95 : trois anges qui se trouvent bien étranges

 

Défi n° 95 : écrire sur le thème : «l’ange»,

un défi proposé toutes les semaines par Evy

Défi 95 : trois anges qui se trouvent bien étranges

Être ange

C’est étrange

Dit l’ange Gabriel

Caché là-haut dans le ciel.

J’ai parlé à Marie,

Quelques mois ont suivi

Elle a mis au monde le petit Jésus,

Promis, je ne lui parlerai plus.

 

Être ange

C’est étrange

Dit l’ange Cupidon

Non loin du plafond.

J’ai décoché une flèche

Quine lui a touché qu’une mèche.

Depuis, il est tombé amoureux,

Que vont-ils faire tous les deux ?

 

Être ange

C’est étrange

Dit l’ange Michel

Qui d’un coup se révèle.

J’ai terrassé un dragon,

Mis Lucifer dans les tréfonds.

Depuis, je me sens comme Dieu

Et pourtant, rien ne va mieux.

 

La production de Chaton :

Les anges

On ira tout au paradis
On ira,
Qu’on soit gentil, qu’on soit maudit
On y aboutira,
Chantait Polnareff
Ou un autre Zef.

Que verra-t-on au paradis,
Si on n’est pas engourdis ?
Des anges avec des ailes,
Pour voler comme les hirondelles,
Vêtus de grandes robes blanches,
Comme la neige des avalanches.

 

Anges du ciel,

Qu’ils soient bénis

Ou bannis,
Qu’ils soient chérubins
Ou séraphins,
Qu’ils s’appellent Gabriel
Ou Raphaël,
Sont tous lumineux comme les arcs-en-ciel.
Ils sont porte-parole de Dieu,
Qui trône dans les cieux.
Du ciel, ils descendent vers nous,
Même si nous ne sommes pas à genoux.
Le banni s’appelle Lucifer,
Celui qui fut envoyé aux enfers,
Qui cherche à nous tromper,
Pour mieux nos agripper.

 

Anges de la terre,

Qui ont échappé à la guerre,
Ou fleurissent nos cimetières
Sans aucune manière.
Mon bébé, un petit ange,
Emmitouflé dans tes langes
Ne grandit pas,
Reste blottis dans mes bras.

 

Des anges, on en voit partout
Assis ou debout,
Si on regarde avec les yeux du cœur,
Comme le chantent les chœurs :
L’ange et l’enfant,
Un poème réchauffant.

 

Entre les anges du paradis,
Qui sont tous dégourdis,
Et ceux de la terre,
Parfois un peu austère,
Nous avons les anges gardiens,
Qui ne sont jamais comédiens.
Que notre chemin soit jonché de douleur,
Ou traversé par du bonheur,
Ils nous protègent
Un vrai privilège.
Si on croit en eux,
Ils seront affectueux.
Ils nous conduirons, c’est réel,
Vers le Père éternel.

11 réflexions au sujet de « Défi 95 : trois anges qui se trouvent bien étranges »

  1. Ah qu’il est pensif ce chérubin en photo… sourire quant aux trois anges, parfois mieux vaut rester coucher comme on dit !

  2. Bravo Séverine pour ces trois anges déclinés, un nouveau défi bien écrit !
    Bises et bon dimanche
    http://zazarambette.fr

  3. Les anges

    On ira tout au paradis
    On ira,
    Qu’on soit gentil, qu’on soit maudit
    On y aboutira,
    Chantait Polnareff
    Ou un autre Zef.

    Que verra-t-on au paradis,
    Si on n’est pas engourdis ?
    Des anges avec des ailes,
    Pour voler comme les hirondelles,
    Vêtus de grandes robes blanches,
    Comme la neige des avalanches.

    Anges du ciel,
    Qu’ils soient bénis
    Ou bannis,
    Qu’ils soient chérubins
    Ou séraphins,
    Qu’ils s’appellent Gabriel
    Ou Raphaël,
    Sont tous lumineux comme les arcs-en-ciel.
    Ils sont porte-parole de Dieu,
    Qui trône dans les cieux.
    Du ciel, ils descendent vers nous,
    Même si nous ne sommes pas à genoux.
    Le banni s’appelle Lucifer,
    Celui qui fut envoyé aux enfers,
    Qui cherche à nous tromper,
    Pour mieux nos agripper.

    Anges de la terre,
    Qui ont échappé à la guerre,
    Ou fleurissent nos cimetières
    Sans aucune manière.
    Mon bébé, un petit ange,
    Emmitouflé dans tes langes
    Ne grandit pas,
    Reste blottis dans mes bras.

    Des anges, on en voit partout
    Assis ou debout,
    Si on regarde avec les yeux du cœur,
    Comme le chantent les chœurs :
    L’ange et l’enfant,
    Un poème réchauffant.

    Entre les anges du paradis,
    Qui sont tous dégourdis,
    Et ceux de la terre,
    Parfois un peu austère,
    Nous avons les anges gardiens,
    Qui ne sont jamais comédiens.
    Que notre chemin soit jonché de douleur,
    Ou traversé par du bonheur,
    Ils nous protègent
    Un vrai privilège.
    Si on croit en eux,
    Ils seront affectueux.
    Ils nous conduirons, c’est réel,
    Vers le Père éternel.
    (25 janvier 2017)

  4. Une bien belle histoire d’ange. S’ils existent que nos anges gardiens veillent sur nous. Dans ce monde qui va mal, nous avons bien besoin de leur soutien

  5. De très beau texte sur le thème des anges, félicitations !

  6. Bonjour Sévy que d’anges qui nous conduirons, vers le Père éternel merveilleux partage passe une bonne journée je met en ligne bisous

  7. De beaux anges pour nous nous guider et nous conduire tout droit au paradis…
    Bises Sévy
    Béa kimcat

  8. Bravo Séverine ! Bien pensé ! Bonne semaine ! Amitiés♥

  9. Bien aimé ces conversations d’anges ! Belle inspiration ! Gros bisous.

  10. Coucou Séverine
    Beau travail sur ces jolis petits anges…bonne soirée…bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *