Publié le

La part d’ombre de Marie-Françoise Chevallier Le Page

La part d’ombre

e-book

Résumé de La part d’ombre :

Marie avait 14 ans… Vincent à peine 15. Pourtant il l’a sauvagement tuée après l’avoir violée.  Cela aurait pu n’être qu’un simple fait divers. Mais le grimoire de son défunt mari -journaliste et écrivain- retrouvé par la Veuve K. au fond d’un tiroir au grenier, recèle en réalité de lourds secrets. L’évocation en alternance, opposition, et effet miroir des souffrances de la mère de la victime et de la mère de l’assassin dans ce récit inachevé l’intrigue vivement et elle décide de partir enquêter en Limousin. Elle ne se doute pas qu’elle va involontairement conduire chacun des protagonistes de cette terrible tragédie à dévoiler sa part d’ombre secrète, et qu’elle va être malgré elle la cause du drame absolu révélé par un épilogue totalement imprévu. Inspiré des faits réels, ce roman à suspense nous interroge et nous interpelle sur des sujets aussi intemporels que d’une cuisante actualité.

Mon avis :

Je remercie l’auteure de sa confiance en m’ayant proposé son livre en service presse.

Tout d’abord, je dois noter que  j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. Je préfère le dire pour éviter à tout lecteur de s’arrêter à ce début s’il venait à le commencer. Les premières pages sont difficiles, le temps de savoir à qui on a affaire et qui parle à qui. D’ailleurs c’est un problème que j’ai rencontré tout au long du livre, à savoir qui parle. Mais en cours de lecture, on s’y retrouve assez vite. Donc ce début était assez ténébreux pour moi, jusqu’à ce que la veuve K entre dans le vif du sujet avec l’histoire de la mère de l’assassin. Et là, la deuxième difficulté, est de lâcher le livre. On est pris dans l’histoire, et on veut sans arrêt savoir jusqu’où cela va nous mener.

J’ai beaucoup aimé cette façon de faire se confronter les points de vue des deux mères, celle de la victime (ça c’est assez classique), mais également celle de l’assassin, et c’est là tout l’originalité de ce livre. On a rarement ce côté là de l’histoire. Que peut penser cette maman qui a enfanté celui qui tue ? Comment vit-elle cette épreuve ? Autant de question dont on nous donne ici quelques éléments de réponse (fictif bien sûr mais totalement réaliste).

Un autre point qui surprend à la fin, c’est l’impact que peut avoir un écrit, ici celui de la veuve K après toute ses recherches. Quel auteur y pense avant de sortir son roman ? Je ne vous ne dis pas plus, à vous de le découvrir en lisant ce roman.

5 réflexions au sujet de « La part d’ombre de Marie-Françoise Chevallier Le Page »

  1. Assassin à 15 ans… c’est du lourd, merci pour le conseil lecture… JB

  2. 15 ans est déjà la vie de foutue quand a celle de la victime!!!¨¨ Même si c’est difficile le début il a l’air vraiment bien ce livre merci d’en parler. Bisous

  3. Merci Sévy pour la présentation de ce livre.
    Tu l’as apprécié malgré le début qui t’a paru un peu confus…
    Bises.

  4. Coucou Séverine
    Je n’aime pas les séries noires ça me fou le cafard…bisous

  5. À cet âge, déjà, une vie qui commence bien mal … ouf ! J’aime ton ressenti et ton appréciation ! Bonne soirée Séverine ! Amitiés♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *