Publié le

Avous de continuer au mois de avril 2017

Avous de continuer au mois de avril 2017

Avous de continuer au mois de avril 2017

–  Je retire ce que j’ai dit ! Ça valait la peine de marcher si longtemps pour venir sur cette plage.

Avous de continuer au mois de avril 2017

Je vous propose le début, à vous de poursuivre par une phrase ou plus, selon votre inspiration, selon votre temps, selon votre envie.

J’ai pris ce début dans Un, deux trois, nous irons au bois de Gilles Milo-Vacéri. Je vous en parle d’ici quelque temps.

Allez, à vos claviers ! Avous de continuer au mois de avril 2017, c’est parti !

 

–  Je retire ce que j’ai dit ! Ça valait la peine de marcher si longtemps pour venir sur cette plage.

 

Vos productions :

  • Et elle est à vendre en plus, achetons, achetons, pour y vivre l’été en Robinson veux-tu bien mon amour de banquier…
  • Mais mon banquier n’est finalement pas un amour. Il préfère profiter de la place au soleil sans moi.
  • Pour y trouver une petite place et profiter du soleil !
  • Plage de nudiste au bord de l’eau ! Vais-je y aller ! Je me lance, le site et la couleur de l’eau vont prendre le dessus sur mes appréhensions.
  • Il a fallu crapahuter alors que nos chaussures n’étaient pas très adaptées, de plus tu nous avais dit 30 minutes maximum, on a marché presque 1h30. Mais c’est vrai tu as raison pas un chat nous sommes seuls sur cette plage magnifique j’en conviens et,  je retire ce que j’ai dit ! Ça valait la peine de marcher si longtemps pour venir sur cette plage.

9 réflexions au sujet de « Avous de continuer au mois de avril 2017 »

  1. Et elle est à vendre en plus, achetons, achetons, pour y vivre l’été en Robinson veux-tu bien mon amour de banquier…

  2. Pour y trouver une petite place et profiter du soleil !

  3. Mais mon banquier n’est finalement pas un amour. Il préfère profiter de la place au soleil sans moi

  4. Plage de nudiste au bord de l’eau ! Vais-je y aller ! Je me lance, le site et la couleur de l’eau vont prendre le dessus sur mes appréhensions.

  5. Un belle endroit bonne journée bisous

  6. Il a fallu crapahuter alors que nos chaussures n’était pas très adaptée, de plus tu nous avais dit 30 minutes maximum, on a marché presque 1h30. Mais c’est vrai tu as raison pas un chat nous sommes eul sur cette plage magnifique j’en convient et, Je retire ce que j’ai dit ! Ça valait la peine de marcher si longtemps pour venir sur cette plage.

  7. Alors, passons-quelques jours, après, on verra bien, hein !

    1. … passons-y quelques jours … que je voulais écrire, Séverine …

  8. Une bien belle plage !
    Biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *