Publié le

Mon amie la douleur témoignage de V. Lanahmé

Mon amie la douleur

Mon amie la douleur


Résumé de Mon amie la douleur :

Une opération bénigne au bas ventre en 2011 et le château de cartes s’écroule.

Valérie, chef d’entreprise, est admise en maison de santé en novembre 2015, après 5 ans de souffrance. Avec un ton juste et sincère, elle dresse un portrait sévère du monde des chirurgiens. « Sur une échelle de 1 à 10, à combien situez-vous votre douleur? ». Elle dit 1000, on lui répond « tout est normal ! ». Elle préférerait qu’on lui découvre une maladie rare pour qu’enfin on la prenne au sérieux et que ses douleurs au ventre cessent.

De rage d’abord, elle se met à écrire. Elle continue ensuite pour sa famille et pour tous les autres, afin de dédramatiser la dépression et le burn out, maladies de notre génération. Par ce livre, elle souhaite aider les proches des malades à les comprendre, à leur montrer qu’il existe des solutions, et que le soleil est seulement caché derrière les nuages.

Mon avis :

Tout d’abord, je voudrais remercier l’auteure pour ce service presse.

Il n’est pas facile pour moi de chroniquer un tel ouvrage. C’est un témoignage, donc du réel, du vécu. Comment alors critiquer ce qui est réel ?

Ce qui est impressionnant et que je le crois complètement pour l’avoir vécu, à moindre échelle, mais quand même, c’est cette non prise en compte de la douleur. Ce livre peut heurter les personnels soignants qui font bien leur travail, mais franchement, je trouve ça inquiétant. Je souffre mais tout est normal, comme le dit le résumé ! Mais bien sûr !

C’est un livre poignant qui relate avec une écriture simple, le parcours d’une femme qui cherche le pourquoi de sa douleur. Souvent seule contre tous, heureusement qu’elle a sa famille en soutien, elle va mener un vrai parcours du combattant.

C’est un témoignage, pas un roman, gardez-le bien en tête pour ne pas avoir une petite touche de déception sur la fin. On est dans la vraie vie, il ne faut pas s’attendre à “ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants”. J’exagère un peu, mais bon, vous comprenez ainsi ce que je veux dire. Il reste que ce n’est pas un livre noir non plus, il y a les moments de hauts, les moments de bas, les moments de désespoir comme les moments où on aperçoit de la lumière. Une aide peut-être pour ceux qui vivent de tels moments, je ne saurais dire, je n’ai jamais vécu de burn-out. En tout cas, il apporte une touche d’espoir dans un combat pas facile.

 

9 réflexions au sujet de « Mon amie la douleur témoignage de V. Lanahmé »

  1. Maladie du siècle avec la déprime, une vie sociale stressante, et que dire de la douleur au quotidien… !! Merci Séverine…

  2. De gros efforts ont été fait pour la prise en compte de la douleur. Certes, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir, mais il faut regarder d’où l’on vient.

  3. La douleur au quotidien, un sujet grave Séverine !
    Bises et bon mardi

  4. Il n’est pas drôle d’avoir à supporter la douleur…
    Nul doute que ce livre est intéressant…
    Bises Sévy

  5. Bien triste que de vivre avec cette douleur bonne journée bisous

  6. Cela arrive bien trop souvent alors que la médecine fait tant de progrès…..médecine à deux vitesses? Bisousssss

  7. Ça prend du courage, pour écrire son vécu ainsi, car ce doit être vraiment quelque chose, de vivre au jour le jour, dans cet état ! Bon matin de ce mercredi, Sverine ! Amitiés♥

  8. […] le deuxième live que je lis et que je vais avoir du mal à chroniquer. Comme pour mon amie la douleur, comment critiquer un livre qui relate des faits […]

  9. […] Mon amie la douleur : une réalité dure à vivre. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *