Publié le

Récré 36 : Briac, complètement en vrac

Récré 36

Récré 36 : Briac, complètement en vrac

Pauvre Briac, va-t-il enfin perdre son C, mais pourquoi me direz-vous ?

Récré 36 : Briac, complètement en vrac

Briac n’a plus la niaque

On peut dire qu’il est même en vrac

Complètement patraque

Depuis qu’il a été pris la main dans le sac,

Qu’il a pris une claque

Dans son visage de black.

Comme le tabac il aimerait qu’on oublie

Le C des ses chamailleries

Le C de ses colères

Le C de ses crises de nerfs

Le C de ses clivages

Le C de ses commérages

Pour que lorsqu’il ne sera plus là

On puisse dire, et pas tout bas,

Dieu, que cet enfant brilla !

 

La production du chaton :

Regardez ma photo !
Je ne descends pas de Victor Hugo.
Je ne suis pas breton,
Et je n’ai pas de chaton.
J’ai envie de vous dire qui suis-je ?

J’ai cherché dans mon dico,
En respectant le cocorico,
Quel était l’origine de mon nom,
Qui n’est pas un surnom,
Mais mon prénom.

Que disent les savants,
Qui, à lire, sont plutôt énervant ?
Nom d’origine celte bri, qui a donné Briac,
Avec un moine d’origine irlandaise, saint Briac.
Il a laissé son nom à un village de la cote d’Émeraude,
Qui n’a rien à voir avec le mot maraude.

Pourquoi ce nom ?

Ce n’est pas un surnom

Mais celui que mes parents m’avaient donné.
Quand j’ai été adopté,
Mes nouveaux parents m’ont appelé Briac
Parce qu’ils avaient une villa à saint Briac.

C’est du moins ce qu’ils m’ont dit,
Et je n’ai pas approfondi.
Voilà, vous savez tout sur ce jeune africain,
Qui vient d’arriver à l’école, ce matin.
Oui, moi Briac,
Je suis un black,
Né en Afrique,
Ce n’est pas atypique,
Loin de chez vous.
Je parle la même langue que vous,
Et je veux devenir avocat,
Pour défendre tous les enfants adoptés ; c’est délicat !

Vous pourrez jouer avec mon prénom,
Qui, je vous le redis, n’est pas un surnom,
En criant : Briac,
Est patraque,
Au déjeuner il boit de l’ammoniaque,
Et habite une baraque,
Comme les cosaques.
C’est un insomniaque,
Et un peu paranoïaque,
C’est un maniaque,
Qui vit d’arnaque.

 

Écrit dans le cadre du melting pot de la cour de récréation de JB, allez voir les autres Briac ! (après midi).

A la semaine prochaine pour un nouveau prénom, qui sera : Omerille.

19 réflexions au sujet de « Récré 36 : Briac, complètement en vrac »

  1. Bonjour élève Séverine, ah ici C lui… le petit filou et ses états d’âmes pas tjs pacifiques, bon faudra mettre un peu d’eau dans ton vin mon p’tit bonhomme mais sois Briac le bienvenu à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m’dame JB 😉

  2. Joli !

  3. Il a pourtant une bonne bouille ton Briac!Bises et bon mercredi Séverine

  4. bien mignon ton Bria !!!

  5. Il est mignon, ton Briac, on a envie de le prendre sous son aile ! Et riche portrait tout en jeu de mots, il ne va pas disparaître de si tôt, cet enfant, nous verrons si on dira cela, si nous ne disparaissons pas avant … Bravo, gros bisous.

  6. C’est très chouette !
    Bises Sévy

  7. Bonjour Séverine,
    Et on pourra alors aussi oublier le C de vraC, pour dire à la place : « c’est vraI, il brilla !!! »
    Bien vu, bien amené.
    Belle journée.
    FP

  8. Pauvre petit Briac. Il me fait de la peine.

  9. Il a un visage d’ange ton Briac, je pense que c’est momentané, il va devenir un homme…Bravo joli prestation.

    Amicalement

    EvaJoe

  10. Regardez ma photo !
    Je ne descends pas de Victor Hugo.
    Je ne suis pas breton,
    Et je n’ai pas de chaton.
    J’ai envie de vous dire qui suis-je ?

    J’ai cherché dans mon dico,
    En respectant le cocorico,
    Quel était l’origine de mon nom,
    Qui n’est pas un surnom,
    Mais mon prénom.

    Que disent les savants,
    Qui, à lire, sont plutôt énervant ?
    Nom d’origine celte bri, qui a donné Briac,
    Avec un moine d’origine irlandaise, saint Briac.
    Il a laissé son nom à un village de la cote d’Émeraude,
    Qui n’a rien à voir avec le mot maraude.

    Pourquoi ce nom ?
    Ce n’est pas un surnom
    Mais celui que mes parents m’avaient donné.
    Quand j’ai été adopté,
    Mes nouveaux parents m’ont appelé Briac
    Parce qu’ils avaient une villa à saint Briac.

    C’est du moins ce qu’ils m’ont dit,
    Et je n’ai pas approfondi.
    Voilà, vous savez tout sur ce jeune africain,
    Qui vient d’arriver à l’école, ce matin.
    Oui, moi Briac,
    Je suis un black,
    Né en Afrique,
    Ce n’est pas atypique,
    Loin de chez vous.
    Je parle la même langue que vous,
    Et je veux devenir avocat,
    Pour défendre tous les enfants adoptés ; c’est délicat !

    Vous pourrez jouer avec mon prénom,
    Qui, je vous le redis, n’est pas un surnom,
    En criant : Briac,
    Est patraque,
    Au déjeuner il boit de l’ammoniaque,
    Et habite une baraque,
    Comme les cosaques.
    C’est un insomniaque,
    Et un peu paranoïaque,
    C’est un maniaque,
    Qui vit d’arnaque.

  11. Effacés tous ces c pour ne retenir que la mimique de Briac .
    Bien vu
    Bonne fin de journée
    Bisous

  12. un prénom encore donné en Bretagne… comme Tugdual ! les moines évangélisateurs irlandais ont laissé des noms qui sont familiers à nos oreilles bretonnes !

  13. C’est tout à fait mignon, Séverine, autant que Briac lui-même ! Bonne poursuite de ce mercredi ! Amitiés♥

  14. Bravo pour ces deux textes que je trouve fort amusant. Bisousssss

  15. Il brillera sans doute un jour avec ou sans C ce petit Briac black!
    Chaton est allée chercher loin l’origine de ce prénom mais qu’importe le prénom, si celui qui le porte ,le porte bien ? Bises

  16. Son beau minois fait de lui un garçon attendrissant malgré les p »tites bêtises 🙂
    Bonne soirée

  17. Bonjour Severine
    Les prénoms donnent le caractère
    Briac le démontre si bien
    Bonne soirée
    Frieda

  18. Il est déjà très brillant, le jeune black adopté de Chaton, bien parti pour une carrière d’avocat ! Bravo aussi, bises amicales.

  19. Il a droit à une deuxième chance, il est si mignon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *