Publié le

Liberté d’émotion, recueil de poèmes de Elea

Liberté d'émotion

Liberté d’émotion

Résumé de Liberté d’émotion

Pas de résumé, je vous propose donc la présentation sur Amazon :

Eléa, libraire de son métier et maman de deux enfants est habituée à vendre les livres des autres. En avril 2012, elle ose enfin passer de l’autre côté et proposer ses écrits, des poèmes. Elle le fait sous pseudo pour cette première tentative qui rencontre un certain succès et dès lors se lance dans l’écriture de nouvelles qu’elle compile en un futur ouvrage, en fonction du peu de temps dont elle dispose. Elle soutient de façon dévouée et pragmatique, l’action des Plumes d’Ocris en tant que libraire diffusant l’ensemble des ouvrages de l’association solidaire, tout en se dévouant également à la distribution d’autres auteurs qu’elle rencontre au gré des salons.

Mon avis :

Voici un nouveau recueil de poèmes que je lis. Comme dit à chaque fois que je chronique ce genre de littérature, il m’est non seulement difficile d’en parler mais encore plus d’en lire, même si j’adore en écrire.

Avec ce recueil, j’ai trouvé un rythme que je tiens à vous faire partager car non, la poésie ne se lit pas comme un roman, et c’est l’erreur que je faisais et que beaucoup font surement, rendant la poésie presque imbuvable et du coup, mise au rebus. J’ai donc pris l’habitude d’avoir ce recueil dans mon sac et le lisais chaque fois que j’attendais le car de mon grand. Le dimanche et le vendredi soir, j’avais donc l’opportunité de lire quatre ou cinq poèmes. Je ne regrette pas ce rythme même si, de ce fait, j’ai mis du temps à lire ces 60 pages.

J’ai découvert la plume d’Éléa, une plume simple qui veut, avec des mots tout aussi simples, juste mettre en poèmes les émotions et les ressentis de la vie de tous les jours. Les joies, les peines, en passant par les attentes et les déceptions. On vit ses textes comme si l’auteure s’adressait à nous. J’avais l’impression à chaque phrase d’être en face d’elle, soit comme une oreille attentive, soit comme l’être accusé ou sollicité.

C’est donc avec plaisir qu’une fois ce recueil fermé, je l’ai remplacé par son deuxième que je lis déjà au même rythme.

Pour vous le procurer, cliquez ici.

8 réflexions au sujet de « Liberté d’émotion, recueil de poèmes de Elea »

  1. C’est vrai que la poésie ne se lit pas tel un roman, c’est autre chose,même si de nos jours le genre n’a plus tant d’adeptes en librairie, merci… jill

  2. La poésie est un art à part entière et il faut la prendre comme telle. Chaque poète a son style et c’est pour cela qu’un poète est souvent inclassable. C’est son œuvre et elle est unique.

  3. C’est ce que je dis à ceux qui achètent mes recueils de poèmes.Prenez le temps de lire, un par jour ou deux mais surtout ne le lisez pas d’une traite sinon c’est comme tu dis imbuvable.

    Du coup après ils ne reviennent pas acheter des recueils car trop c’est trop. Mon dernier recueil a peu de textes juste ce qu’il faut, il y a aussi un fil conducteur…

    J’irai sur Amazon voir ce qu’ils disent de cet ouvrage qui a l’air de t’intéresser.

    Belle journée!

    EvaJoe

  4. Prendre le temps d’être tout simplement un peu poète chaque jour , ce n’est pas ringard bien au contraire …
    Merci à toi pour ce billet
    Bonne journée
    Bises

  5. J’ai lu également ce recueil , mon premier! Je dois avouer que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les nouvelles de l’Eléa , maux mêlés se déguste tout en douceur . .

  6. Ah ! Tu as trouvé la bonne manière de parcourir un livre de poèmes et, je suis entièrement d’accord avec cela car ça se savoure un à la fois. Bonne poursuite de ce mardi Séverine ! Amitiés♥

  7. J’apprécie les jolies poésies…
    Bizz

  8. […] Voici le deuxième recueil que je lis de cette auteure. Comme pour le premier livre, j’ai savouré les poèmes un à un, en prenant le temps lors des attentes du car. Heureusement que je l’ai fini, il n’y a pas de car en janvier ! Je ne m’étendrai pas sur la partie poésie, puisque j’ai les mêmes ressentis que pour le premier recueil. Je vous invite donc à retourner lire ou à découvrir ma chronique sur Liberté d’émotions. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *