Publié par 10 commentaires

Récré 65 : Mélusine, faut pas abuser !

Récré 65 : Mélusine, faut pas abuser !

Récré 65 : Mélusine, faut pas abuser !

Aujourd’hui, une élève un peu particulière qui va mener un train d’enfer dans la cour. Attention, la chaine elle connait, et ça ne lui fait pas peur, bien au contraire, elle ne peut s’en passer.

Récré 65 : Mélusine, faut pas abuser !

Comme toujours, ma voisine

Mêle usine et vie privée,

Elle oblige sa cousine

En cadence, à travailler.

Un seul pied dans sa cuisine,

Et démarre le chantier,

Je peux dire qu’on avoisine

La folie organisée.

Loin des filles des magasines

qui ne pensent qu’à s’habiller

ou à rouler en limousine,

Elle, ne pense qu’à son métier.

Les mains enfouies dans la résine,

C’est tout ce qui la fait rêver.

Alors elle emmagasine

Tout ce qui peut lui rappeler

Son travail à l’usine

Quitte à nous ennuyer.

Elle ne fabrique pas l’éosine,

Une chance, vous vous en doutez,

En rouge verrait sa voisine

Comme tout le quartier.

Il faudrait une saisine

Pour la faire enfermer

Ma chère Mélusine

Il ne faut pas abuser !

 

Écrit dans le cadre du melting pot de la cour de récréation de JB, allez voir les autres Mélusine ! (après midi).

A la semaine prochaine pour un nouveau prénom, qui sera : Silas.

10 réflexions au sujet de « Récré 65 : Mélusine, faut pas abuser ! »

  1. Une accroc du boulot ta Mélusine… la tête dans le guidon tout le temps !
    Bises et bon mercredi Séverine

  2. Mélusine
    Mélusine
    Et son amie Francine,
    quittent l’école primaire,
    Avec sous le bras un gros dictionnaire,
    Offert par Monsieur le Maire,
    Un magnifique abécédaire,
    Pour entrer au collège
    Pour elle, un privilège.
    Vive les vacances,
    Et une nouvelle ambiance,
    Avant de retrouver le chemin,
    Dès septembre, du collège, un matin.
    Devant la mairie, elles prendront un minibus,
    Qu’elles attendront sous l’abribus.

    Le père de Mélusine,
    Travaille en usine
    Pour que sa fille qui a réussi son primaire
    Fasse des études universitaires
    Et réussisse dans la vie
    Sans être asservie.
    Sa maman est secrétaire
    Dans l’étude d’un notaire.
    En juillet, Mélusine
    Ne verra pas son amie Francine,
    Qui part en Espagne ;
    Elle ira à la campagne,
    Chez sa grand-mère
    Qui n’habite pas loin de la mer.

    Le père de son amie Francine,
    Est officier dans la marine.
    Il navigue pendant des semaines
    Car il est capitaine.
    Sa mère reste à la maison ;
    Avec sa fille, elle a révisé les conjugaisons,
    Pour qu’elle devienne de la classe, la première ;
    Ses parents en sont fiers.
    Durant les vacances, elle part au soleil,
    Et ramène des photos tirées avec son appareil.
    La route, elle la fera en limousine,
    Avec une autre copine,
    Qui s’appelle Apolline.
    Elle n’oubliera pas son amie restée en France,
    Elle envoie des SMS en abondance.
    (27 janvier 2018)

  3. Oh dur, les acharnées du travail. 😀

  4. Whaouh une sacrée addiction au travail , gare au burn out Mélusine
    Bravo pour ce poème aux rimes alternées
    Bonne journée
    Bisous

  5. Mais elle fait quoi au juste?????”” Bisoussss
    Bravo aussi a chaton

  6. Bravo pour cette Mélusine! Vraiment chouette comme défi tout en poésie!

  7. Il y en a tant et tant d’indispensables au travail mais cela dit c’est aussi bien il y en a tant qui ne veulent pas travailler
    Bravo pour ton défi 🙂

  8. Une vraie acharnée du boulot cette Mélusine! ‘est inquiétant. Bonne soirée

  9. Oh ! Un p’tit peu de détente, Mélusine ! Bon matin de ce jeudi Séverine ! Amitiés♥

  10. Excellent, Séverine ! Et bravo aussi à Chaton pour sa vie en rimes de Mélusine ! Bises à tous les deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *