Publié le

Défi 148 : avoir des images plein la tête

Défi 148 : avoir des images plein la tête

Défi 148 : avoir des images plein la tête

défi 148 : écrire sur le thème : que vous inspire cette image, un défi proposé toutes les semaines par Evy.

Vous avez raté le début, alors cliquez ici.

Défi 148 : avoir des images plein la tête

– Tu sais étoile, je n’y peux rien, chaque fois que j’ouvre un livre, les lettres se réveillent. Elles se donnent la main et entament une danse qui me fait tourner la tête. Alors je ferme les yeux, et quand je les ouvre de nouveau, elles m’entrainent dans des lieux des plus merveilleux, des lieux bien plus agréables que la classe ou même la maison où je l’ennuie. Que veux-tu que j’y fasse ? Je les suis, forcément.

L’autre jour, elles m’ont emmené au beau milieu d’un lac, sur une jolie barque comme celles qu’on voit à Venise, maîtresse nous a montré des photos une fois. J’étais seule, mais comme j’étais bien ! Dans le silence du soir, seul le bruit du clapotis de l’eau se faisait entendre. Dans le ciel, la lune me guidait. J’aurais bien voulu t’y voir aussi pour te raconter, mais rien à faire, tu n’y étais pas. Elle se fixa au-dessus d’une habitation étrange qui me fit signe de m’approcher. Alors que je prenais les rames pour m’y rendre, un bruit sourd me fit sursauter. Y avait-il un monstre marin que je venais de réveiller ? Une partie de chasse qui se déroulait dans le bois derrière la demeure qui m’appelait ?

Je ne savais si je devais avoir peur ou si poussée par la curiosité, je devais prendre mon courage à deux mains et poursuivre vers la grande bâtisse. Je fermai de nouveau les yeux espérant ne plus rien entendre en les rouvrant, ou alors enfin savoir. Quand je revis la lumière, je fus surprise de découvrir que…

La suite

13 réflexions au sujet de « Défi 148 : avoir des images plein la tête »

  1. Très joli texte Séverine, c’est vrai, il suffit de fermer les yeux pour laisser son esprit dans d’autres lieux. Bises et bon début de semaine

  2. Oh comme je la comprends. Je m’y retrouve bien dans cette histoire

  3. on a la faculté de pouvoir s’évader par la pensée –
    profitons en – une belle participation-
    bise s-

  4. L’imaginaire nous permet de s’envoler et de parler de lieux que nous n connaissons pas parfois mais que nous sommes capable de décrire en les illuminant de beautés. Un bien jolie articipation

    Amicalemment

    EvaJoe

  5. Suffit de fermer les yeux et L’imaginaire nous permet de rêver bientôt la suite youpie… merci ma Sévy pour ta fidélité passe une bonne journée bisous je met en ligne

  6. Belle imagination ! J’ai souvent vu des paysages superbes dans mon enfance je n’ennuyais en classe…

  7. Coucou Séverine, toujours de belles histoires à nous raconter avec du suspens en plus, merci.. belle journée. Bisous

  8. Jean de la lune, c’est sa physionomie quoi apparaît ce-dessus. Avec lui on peut rêver et se lancer dans les étoiles, faire avec lui, dans son sommeil, un magnifique voyage à travers les galaxies et se sentir en pleine forme la matin en se levant.

  9. Ce n’est pas les idées qui manquent mais les réaliser parfois c’est pas évident
    Bonne soirée 🙂

  10. Parfois qu’il est plaisant de laisser son esprit et ses pensées vagabonder .Parfois moins c’est comme les rêves qui peuvent se transformer soudain en cauchemars, on se réveille et l’on n’arrive plus à distinguer pendant quelques instants le vrai du faux. .
    Belle semaine par chez toi Sevy, dans le Nord rayon de soleil dans la froidure qui nous font apprécier l’hiver !
    Bises du soir !
    Nicole

  11. Super, Séverine ! Oui, laissons-nous emporter … et le tour est joué … bon mardi ! Amitiés♥

  12. Les livres nous offrent des voyages incroyables , il n’y a qu’à se laisser prendre par la main et hop le tour est joué .
    Bravo pour ton texte
    Bonne fin de journée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *