Publié le

Avous de continuer 8 le projet Arthémis

Avous de continuer 8 le projet Arthémis

Avous de continuer 8 le projet Arthémis

Le chien du voisin, un labrador vieillissant qu’il considérait comme la créature la plus bête sur terre, venait de le réveiller en aboyant.

Avous de continuer 8 le projet Arthémis

Je vous propose le début, à vous de poursuivre par une phrase ou plus, selon votre inspiration, selon votre temps, selon votre envie.

J’ai pris ce début dans Projet Arthémis de Agneta Gerson.

Allez, à vos claviers ! Avous de continuer le projet Arthémis, c’est parti !

Le chien du voisin, un labrador vieillissant qu’il considérait comme la créature la plus bête sur terre, venait de le réveiller en aboyant.

 

Avous de continuer 8, vos productions :

  • Il était accompagné d’un autre labrador, beaucoup plus jeune que lui, il semblait alors vouloir lui faire comprendre qu’il devrait adopter ce dernier.
  • Un labrador bête et un jeune labrador fou ? Pourquoi pas, cela pourrait servir au mystérieux projet Arthémis.
  • Un vieux Labrador, moins bête qu’on pourrait le croire, accompagné d’un pote, jeune Labrador un peu fou-fou (mais pas tant que ça) avaient uni leurs forces pour réveiller leur voisin en sursaut.Il fallait faire vite ! Se promenant au clair de lune, ils avaient vu une épaisse fumée noire s’échapper de sa maison et flaîré que ce n’était guère de bon augure…

5 réflexions au sujet de « Avous de continuer 8 le projet Arthémis »

  1. Il était accompagné d’un autre labrador, beaucoup plus jeune que lui, il semblait alors vouloir lui faire comprendre qu’il devrait adopter ce dernier.

  2. Un labrador bête et un jeune labrador fou ? Pourquoi pas, cela pourrait servir au mystérieux projet Arthémis.

  3. Pardon mais je ne suis pas inspirée ce soir
    …Mais ta photo est très jolie, j’aime l’idée de ce chien qui sort de l’ordi
    Bonne soirée

  4. Un vieux Labrador, moins bête qu’on pourrait le croire, accompagné d’un pote, jeune Labrador un peu fou-fou (mais pas tant que ça) avaient uni leurs forces pour réveiller leur voisin en sursaut.Il fallait faire vite ! Se promenant au clair de lune, ils avaient vu une épaisse fumée noire s’échapper de sa maison et flaîré que ce n’était guère de bon augure…

  5. Dans le sous sol de la maison un court circuit avait provoqué le départ du feu le canapé du salon commençait à se consumer doucement, la fumée s’échappait par une fenêtre laissée ouverte . Le voisin alerté par le raffut que faisait les chiens s’apprêtait déjà à les faire déguerpir en leur hurlant dessus, mais pris de vertige il n’eut que le temps de se diriger vers la fenêtre pour l’enjamber . Heureusement la maison était de plain pied .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *