Publié le

Défi 155 : fin de vacances, Oh regarde !

Défi 155 : fin de vacances, Oh regarde !

Défi 155 : fin de vacances, Oh regarde !

Défi 155 : écrire sur le thème : oh regarde, un défi proposé toutes les semaines par Evy.

Premier épisode de notre histoire d’avril.

Défi 155 : fin de vacances, Oh regarde !

Belle soirée d’été, trop belle. Demain, c’est le départ. Le auvent est lavé, plié, rangé. La caravane est prête, tournée dans le sens du départ. Les vélos y sont fixés, ainsi que les deux des enfants sur le toit de la voiture. La vaisselle est dans les placards depuis le début d’après-midi. Ce soir, comme tous les derniers soirs, nous avons noyé notre chagrin dans un apéro puis un repas bien arrosé au restaurant du camping.

Toutefois, malgré l’heure très matinale du lever, dès l’aube, il ne nous est pas possible de nous coucher ainsi. L’appel de la mer est plus fort… Et la chienne doit aller faire ses besoins en dehors du terrain. Belle excuse, n’est-ce pas, pour aller marcher une dernière fois sur le bord de mer, sentir les embruns nous caresser le visage, entendre le chant des mouettes mélangé au roulis des vagues qui viennent s’abattre sur la plage.

Gilet enfilé, claquettes aux pieds, la chienne toujours prête pour une sortie, nous voilà tous les cinq, quittant, la mort dans l’âme, le camping pour la dernière balade de la saison. Petit arrêt sur les hauteurs pour les besoins du chien, puis nous redescendons vers la côte. Arrivés au muret qui a été surélevé suite à la tempête Xynthia, nous nous y adossons pour admirer un paysage que nous connaissons par cœur.

Insuffisant, nous décidons de poursuivre le long de la mer jusqu’à la digue. Et là, la tête enfin relevée (on ne peut pas continuer à marcher les yeux sur nos souliers) :

– Oh regarde chéri, le soleil !

Une belle boule jaune nous fait face. Zhom est furax !

 

À suivre

16 réflexions au sujet de « Défi 155 : fin de vacances, Oh regarde ! »

  1. Un belle endroit pour les vacances pfff c’est triste le départ quand on est bien hâte de lire la suite passe un bon lundi de pâques bisous je met en ligne

  2. J’aime bien je cite *ainsi que les deux des enfants sur le toit de la voiture* excellente manière pour avoir la paix dans, la voiture! Bisousssss

    1. 😀 les deux vélos des enfants, rhooooooo ! 😀

  3. La fin des vacances quand on y est bien est toujours mélancolique … Mais le soleil continuera à briller au retour et puis … il y aura d’autres vacances .Hauts les cœurs !!
    Bise pour une belle semaine Sevy !
    Nicole

  4. Ah! Toujours un peu de tristesse au ♥, que de quitter ces endroits de vacances, hélas !!!
    Il le faut, la vie continue et si on ne quitte pas, c’est prouvé, on ne pourra y revenir, hein !
    Bonne semaine Séverine !
    Amitiés♥

  5. Je me reconnais dans ton récit même si notre plage fétiche est plutôt dans le Finistère nord , dernière promenade identique avec le chien , quitter son lieu de vacances quand on s’y trouve bien c’est toujours un crève coeur .
    Bises

  6. Il me semble reconnaître les lieux…..C’est vrai qu’il est difficile de quitter un endroit aussi agréable de jour comme de nuit. Allez les vacances ne sont pas loin; courage !!!!

  7. Je ne dois pas être comme tout le monde car autant j’aime partir chaque fois dans des endroits différents autant j’aime rentrer à la maison tant mon quotidien me remplit …
    Mais je peux comprendre que la fin des vacances peut rendre nostalgique 🙂
    Bonne soirée

  8. un beau récit, on y retrouve bien les sentiments qu’on éprouve à la fin des vacances ou de moments agréables qu’on aurait envie de prolonger

  9. Belle participation à ce défi ! L’appel de la mer, et ce lever de soleil qui “console” du départ… La nature console toujours.Joli texte reflétant bien les sensations de fin de vacances en famille Bonne soirée et amitiés.

  10. Coucou Séverine
    Toujours prolixe avec de beaux récits !
    Comment vas tu ??
    Ici on va tranquille avec la pluie ……….
    Je viens de lire l’article concernant ” l’ amerloc ”’
    Je repars dessus car je voulais y mettre un com .
    Bisous Séverine

  11. Bonjour Séverine,
    J’ai beaucoup aimé ce récit, imagé et très bien écrit. Les lieux sont si bien décrits que l’on a l’impression d’y être. Eh oui, à la fin des vacances, quand nous quittons les lieux, nous avons parfois l’impression que les belles choses voient tout à coup leurs couleurs et leurs parfums s’intensifier. Comme pour bien enfoncer le clou et nous dire “maintenant c’est fini, à l’année prochaine !” :).
    Amitiés,
    Martine

  12. […] Vous avez raté le début, alors cliquez ici. […]

  13. […] Vous avez raté le début, alors cliquez ici. […]

  14. […] Vous avez raté le début, alors cliquez ici. […]

  15. […] Vous avez raté le début, alors cliquez ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *