Publié le

En écartant les branches de Marieke Aucante

En écartant les branches

En écartant les branches

Résumé de En écartant les branches :

Hermine de Saint-Marc découvre la Sologne, la forêt, sa beauté, son mystère, sa secrète profondeur… Les fragrances d’un printemps humide et ses verts tendres, un automne à cor et à cri, les brouillards et la pureté d’un hiver rigoureux aux ciels bleu métal. Délaissée par un mari qui lui préfère la politique, Hermine s’abandonne au désir, aux plaisirs de la chair, à la liberté première avec son garde-chasse. Une femme nouvelle découvre la promesse de la résurrection spirituelle et charnelle, dans une quête de l’absolu ! En écartant les branches, la jeune Hermine de Saint-Marc épouse la nature originelle, la vérité des choses. Une passion dévorante surgit au cœur de la forêt… jusqu’à ce drame.

 

Mon avis :

Un livre lu dans le cadre d’un service presse. merci à l’éditeur pour l’envoi et sa confiance.

C’est un roman très surprenant de part son écriture et son histoire.

L’écriture est assez soutenue, ce qui a été pour moi un sacré changement par rapport à mes lectures habituelles. J’ai eu un peu de mal à entrer dedans me demandant ce que j’allais y lire. Est-ce le type d’écriture ou l’histoire en elle-même mais j’ai été un peu perturbée par une sensation qui ne m’a pas lâchée de tout le roman. Une impression de lire une histoire qui se passe au début du siècle dernier alors qu’elle se déroule à notre époque. Tous les éléments sont là pour nous le rappeler sans cesse : des événements récents, les nouvelles technologies… Pourtant, j’avais toujours la sensation qu’à la page suivante nous allions faire connaissance avec un roi ou faire une nouvelle découverte. Désolée pour mes erreurs historiques, là n’est pas mon fort !

Cela n’empêche que une fois habituée à l’écriture et mis de côtés ces sensations, j’ai vraiment bien apprécié l’intrigue. Du romantisme entaché par un meurtre dans les dernières pages, de l’érotisme très léger et écrit avec beaucoup de poésie. Rien de vulgaire même si certaines situations ne sont pas très “catholiques”.

Un bon bain de nature dans ce livre, on passe beaucoup de pages à découvrir la forêt de Sologne, la chasse, la pêche, les animaux, le respect de la nature. On s’y croit presque tellement tout y est bien décrit.

La fin n’est pas ce que j’attendais, et elle me laisse sur mon ressenti qui ne m’a pas quittée. Le grand monde de nos jours a-t-il toujours ces réactions d’un autre temps. Peut-être ? Cela expliquerait bien des réactions.

Alors, intrigué par ce roman ? N’hésitez pas à vous le procurer ici

D’autre romans ?

 

4 réflexions au sujet de « En écartant les branches de Marieke Aucante »

  1. Merci pour la présentation et ton ressenti pour ce libre. Bisous Séverine

  2. cette histoire m’intrigue je prend note. Bisousss

  3. À ce que je lis de ton ressenti, c’est intriquant, oui, en effet, Séverine.
    Je retiens ce paragraphe : Un bon bain de nature dans ce livre, on passe beaucoup de pages à découvrir la forêt de Sologne, la chasse, la pêche, les animaux, le respect de la nature. On s’y croit presque tellement tout y est bien décrit.
    Merci à toi et bonne fin d’après-midi ! Amitiés♥

  4. […] travers la forêt de Sologne, ce livre m’a rappelé En écartant les branches que je vous ai présenté début mai. On passe énormément de temps dans cette forêt, un vrai […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *