Publié le

La forêt un roman de Luca Tahtieazym

La forêt

La forêt

Livre ou e-book, clique sur l’image

Résumé de La forêt :

« 1958. Lors d’une sortie scolaire, sept enfants s’égarent en forêt et se réfugient dans une cabane abandonnée, au centre d’une clairière. Très vite, ils s’aperçoivent que toute tentative de quitter l’endroit les ramène systématiquement à leur point de départ. Un constat s’impose : ils sont prisonniers. Mais le pire n’est peut-être pas la menace de cette Chose qui rôde la nuit ; le pire pour un survivant, ce sont parfois les autres survivants… »

Mon avis :

Un nouveau service presse d’un auteur complètement timbré (mais qu’est-ce que je l’aime !) qui m’a fait la joie de me confier son nouveau bébé. Je m’y suis lancée corps et âme (dans le livre) et comme toujours, je n’ai pas été déçue.

Comme à son habitude, avec une écriture simple et même parois (voire souvent) cinglante, l’auteur nous emmène dans une forêt dont on ne peut pas sortir. Presque 300 pages dans une forêt dans laquelle on ne fait que tourner en rond, il faut le faire quand même. Et jamais on ne s’y ennuie. Disparitions, rebondissements, questionnements, recherches… tous les ingrédients y sont pour nous tenir toujours en haleine.

Côté sentiments, je suis passée par toutes les couleurs : la peur pour ces enfants perdus, prisonniers, qui doivent affronter une chose qui les attaque de nuit et qui doivent se méfier les uns des autres, le rire grâce à l’écriture de l’auteur, sa façon de présenter certaines situations mêmes les pus macabres. Réussir à me faire rire lorsqu’un enfant meurt, il faut le faire. Non, non, je ne suis pas sans cœur ! Et enfin, les larmes, eh oui, cela faisait un petit moment que je n’avais pas pleuré ainsi sur un livre.

La fin… Tout au long du roman, j’ai cherché quelle fin à la Luca Tahtieazym, l’auteur allait nous pondre, j’ai tout imaginé de sa part, sauf que pour une fois il nous ferait une fin relativement normale. Mais comment ne pas le détester quand il nous annonce, enfin pas lui, son narrateur qui a une particularité que je ne dévoilerais pas, que non, il ne nous expliquerait pas le pourquoi du comment de cette forêt. Bon tant pis, on doit faire avec, et la fin nous enlève cette petite frustration. Je vous laisse la découvrir.

Du même auteur :

3 réflexions au sujet de « La forêt un roman de Luca Tahtieazym »

  1. Coucou ma Séverine,
    Merci pour la présentation de ce livre, ton ressenti m’a été précieux.
    Bises et bon mardi

  2. Oh il y a de l’angoisse dans l’air enfin au fil des pages …
    Parfois sans cage ni tambour la prison de l’âme est encore bien pire
    Bonne journée Séverine

  3. Ah ! Cela me semble spécial et original puis, fort intéressant, Séverine ! Merci pour ton ressenti ! Bonne poursuite de ce mardi ! Amitiés♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *