Publié le

Défi 179 : impression d’avoir fait un bond dans le passé

Défi 179 : impression d'avoir fait un bond dans le passé

Défi 179 : impression d’avoir fait un bond dans le passé

Défi 179 : écrire sur le thème : de l’infini au merveilleux, un défi proposé toutes les semaines par Evy.

Vous avez raté le début, alors cliquez ici

Défi 179 : impression d’avoir fait un bond dans le passé

Sans réellement sortir de la torpeur dans laquelle l’image l’a plongé, ses lèvres finissent par bouger, des sons par sortir…

– Cette photo me fait faire un bond dans le passé, je l’avais presque oubliée. C’est comme si je pouvais sentir l’odeur du parfum de ta mère, l’odeur du lait de toilette que ta mère utilisait pour te laver le visage, cette odeur si particulière qu’ont les bébés… Nous étions alors si heureux tous les deux. Ta venue était juste la cerise sur le gâteau de notre bonheur, l’aboutissement de ce que nous voulions construire, une famille… Tu vois, derrière nous, cette espèce de bâton flou ? C’est le pied de la balançoire que j’ai eu la bêtise d’acheter trop tôt. Je suppose qu’elle n’a jamais servi, à ta mère peut-être, mais surement pas à toi, alors qu’elle t’était destinée. J’étais tellement fier de toi, de ce petit être que je croyais avoir réussi à façonner. Quel idiot ! Tu parles, je n’arrive même pas à te regarder tellement je sais que j’y verrai tout le gâchis que…

– Papa, s’il te plait, arrête. Tu vas dire des mots blessants pour moi.

Je ne sais pas comment le mot “papa” est sorti de ma bouche. C’est un terme presque inconnu pour moi, et je dois avouer que j’ai du mal à comprendre pourquoi il est si important. Non, là, à la minute, je ne saisis pas pourquoi tant de psychologues ou autres affirment que la présence d’un père est primordiale pour le bon développement moral d’un enfant.

Il ne me connait pas et pourtant en quelques minutes, il a réussi à presque me traiter de voleuse et à m’assimiler à du gâchis. Est-ce donc cela un père ? Je suis malade, handicapée, mais je reste un être humain à qui on doit le respect. Je suis SA FILLE !

Malgré la rancœur qui monte du fond de mon cœur, mon esprit ne perd pas le fil de la raison qui m’a poussée à le rencontrer. Ce n’est pas le moment de flancher.

 

A suivre

8 réflexions au sujet de « Défi 179 : impression d’avoir fait un bond dans le passé »

  1. Un drôle de père Cendrine… pauvre gamine !
    Bises et bon début de semaine

  2. Une histoire touchante pleine de souffrances de part et d’autres. Ce père doit se sentir coupable de ne pas avoir été là et l’exprime maladroitement. Mais j’attends avec hâte la suite en espérant ne pas me tromper.

  3. Il est e ces papas qu’on aimerait ne pas avoir eu pour père, mais, faut faire avec, c’est la vie qui choisit, après libre à nous de l’aimer… ou pas !!

  4. Pas facile cette situation
    Après le pourquoi du comment
    Place à ce que l’on veut:
    Aimer , apprendre à pardonner ou pas … et poursuivre une route différente… à écrire à l’unisson …
    Bonne journée @ toi

  5. Oh ! La ! La ! Pauvre elle, hélas !
    Quelle rencontre ce sera … à suivre, oui …
    Bonne journée Séverine !
    Amitiés♥

  6. Il n’y a pas que le regard qu’il ne peut affronter ce père, vraiment tres bien analysé cette rencontre .
    Tres difficile à vivre pour l’enfant ces moments .Je suis impatiente de savoir comment les choses vont évoluer .
    Bonne journée
    Bises

  7. Pas facile cette situation difficile à vivre ces moments la photo est superbe hâte de lire la suite merci ma Sévy bonne journée à toi c’est en ligne bisous

  8. Un père qui n’en a que le nom…..Pauvre jeune fille. Bisous suis de retour mais la tête ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *