Publié le

Détesté aimé 21 : le mois de septembre 2018

Détesté aimé 21 : le mois de septembre 2018

Détesté aimé 21 : le mois de septembre 2018

Le rendez-vous de Renée qui nous propose de faire le point de ce qu’on a détesté et ce qu’on a aimé en ce mois de septembre.

Détesté aimé 21 : le mois de septembre 2018

Ce que j’ai détesté :

J’ai détesté retourner à l’école, j’étais si bien en vacances… Détesté voir la lenteur de l’administration pour une élève qui finalement va avoir à présent de meilleurs conditions de travail (désolée, je ne peux m’épancher plus sur la question, droit de réserve oblige).

Voir de nouvelles catastrophes naturelles, de pauvres gens qui perdent tout en quelques secondes, un drame qu’on ne souhaite à personne.

Une connaissance du village qui a eu un accident de la route. Un grand changement pour lui sûrement dans sa vie, je ne sais pas s’il pourra reprendre ses activités. Il est pour le moment encore bien mal en point.

J’ai détesté faire le tour des boulangeries de Châteaudun pour trouver un stage pour mon fils, et se voir devant des refus à chaque fois. A croire que ces professionnels n’ont jamais eu besoin de faire de stages au cours de leur apprentissage pour en oublier d’aider à présent les jeunes. Je trouve cela lamentable, mon fils était dépité et déçu hier soir. Et en plus devoir recommencer la route ce matin vers une autre ville…

Ce que j’ai aimé :

J’ai aimé enfin trouver un stage pour mon fils à la deuxième boulangerie visitée ce matin. Ouf, nous sommes soulagés tous les deux. Je précise que c’est lui qui fait les démarches, je ne sers que de chauffeur. Du coup, on a acheté un dessert pour midi. Aïe les kilos !

J’ai aimé retrouver l’équipe du Téléthon pour préparer la saison 2018.

Ce matin, j’ai vraiment aimé voir un de mes romans passer le cap des 1000 dans le classement d’Amazon (classement général de tous les e-books), parfois je me contente des sous classements, mais là c’est vraiment le général. J’ai réussi à être classée 600e ! Je crois qu’aucun livre n’a réussi à monter si haut. Alors, petite demande exceptionnelle de ma part, si vous vouliez lui donner un coup de main pour le faire monter un peu plus, pourquoi pas dans le top 100, il vous suffit de le commander en cliquant sur l’image ci-dessous !

Cela ne vous coutera que 0,99€ et si vous le souhaitez, je peux vous rembourser votre achat.

Voilà, je m’arrête là pour ma petite demande.

Heureuse de voir que Evy a sorti un nouveau recueil de poèmes, je ne tarderai pas à me le procurer. Et vous ?

Et pour finir, petite chose non négligeable, la joie de voir réapparaitre ma newsletter. Merci à mon informaticien d’avoir enfin trouvé le problème.

 

Voilà pour ce détesté aimé 21. On se donne rendez-vous le 27 octobre pour un nouveau bilan !

D’autres bilans ?

9 réflexions au sujet de « Détesté aimé 21 : le mois de septembre 2018 »

  1. Comme on te comprend pour l’école enfin le boulot que c’est (je se souvient que c’était) enquiquinant a souhait et ce pour rester polie…
    on dirait que les catastrophes se suivent de plus en plus vite comme les attaques et j’en passe quel triste monde et triste société!
    J’aime bien tes aimés mais dis donc ne serais-tu pas en train de vouloir falsifier les stats avec ta proposition de remboursement…Ho ho Séverine……….
    Je ne suis pas très manuel poésie je préfère les roman donc non pour ma part mais je lui souhaite succès..bien sûr et, oui c’est géniale que ta news fonctionne. OUF. Bisous doux weekend et merci d’avoir participer

    1. Pas falsifier, non ! Par exemple, certains l’ont déjà au format papier, pourquoi leur demander un nouvel achat ? D’où ma proposition. Je le fais parfois pour d’autres auteurs. Cela aide le livre à remonter dans le classement et à être plus visible. Les stats, je m’en fiche. Juste une visibilité pour que des gens qui ne me connaissent pas, puisse voir mon livre. Voilà, j’espère être plus claire.

  2. Etre dans l’enseignement de nos jours, je ne sais si c’est encore gratifiant, c’est plutôt usant, les élèves ont bien changés en deux générations vais-je dire… bref, on est content qu’on a un boulot, voire un stage !!! 😉 Sur ce bon mois d’octobre à venir, JB

  3. Coucou Evy, C’est tout de même malheureux de devoir galérer de cette manière pour trouver des stages pour nos gamins. Heureuse pour lui d’avoir enfin trouvé ! Bravo pour ce classement concernant ton livre. C’est chouette. Pour Evy, j’ai suivi également. Bises et bon weekend

  4. Coucou séverine et non evy… tu rectifieras.

  5. contente que ton fils ai trouvé un stage- c’est difficile-
    les patrons ne sont pas chauds pour prendre des petits jeunes— pourtant c’est en forgeant qu’on devient forgeron-
    pour ton livre bravo- je lis très peu– je brode des ATC-
    bonne continuation- bisous-

  6. Oh! Dommage que ce fut si douloureux de trouver place pour ce stage, hélas !!! Incroyable, ces gens ne se souviennent ou ne veulent se souvenir de leur début dans le métier …
    Superbe, que ce clasement de ton roman !!! Félicitations !
    Excellente participation à relever ce défi, Séverine !
    Bonne fin de soirée,
    Bisous♥

  7. Ce que j’ai détesté : les journées qui diminuent chaque jour, les problèmes de santé dus à l’âge, les grèves qui ne s’arrêtent pas, la considération des retraités comme les nouvelles vaches à lait des pouvoirs publics.

    Ce que j’ai aimé : les vacances de deux semaines en Auvergne, les randonnées moyennes que j’ai pu faire sans trop de fatigues, la semaine à Royan. Bref tout ce qui m’a permis de me ressourcer et d’avoir le courage d’entreprendre des petits travaux.

  8. C’est incroyable en effet de voir des personnes refuser des stages aux jeunes , c’est pourtant par là qu’ils ont du commencer aussi . Bravo pour ton classement chez Amazon, te voilà sur les rails pour grimper plus haut .
    Bonne soirée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *