Publié le

Avous de continuer 13 le tambour des sables

Avous de continuer 13

Avous de continuer 13 le tambour des sables

Le commissaire Touchi entra en coup de vent dans le réduit qui servait de bureau à l’inspecteur Balaat qu’il trouva affalé sur son pupitre, la tête sur ses mains croisées.

Avous de continuer 13 le tambour des sables

Je vous propose le début, à vous de poursuivre par une phrase ou plus, selon votre inspiration, selon votre temps, selon votre envie.

J’ai pris ce début dans Le tambour des sables de Maamar Rekaiba

Allez, à vos claviers ! Avous de continuer Le tambour des sables, c’est parti !

Le commissaire Touchi entra en coup de vent dans le réduit qui servait de bureau à l’inspecteur Balaat qu’il trouva affalé sur son pupitre, la tête sur ses mains croisées.

 

Avous de continuer 13, vos productions :

  • Et bien mon vieux, vous êtes réduit à rien ce matin, boire ou enquêter faut choisir hein, ouste, debout Balaat, on a encore du mort sur la planche, Magret attend notre rapport sur l’éventreur !
  • On ne dors pas Balaat ? Du nerf mon vieux, ce n’est pas le moment re roupiller; nous avons une enquête qui n’avance pas sur les bras et le procureur ne va pas me louper, il attend des résultats.
  • Quel réveil pour l’inspecteur Balaat, qui n’avait pas bougé de son bureau, étudiant tous les indices et qui s’était endormi dessus ! Et voilà le commissaire Touchi qui venait l’enguirlander parce que l’enquête n’avançait pas ! Balaat coupa net la parole rageuse du commissaire car la nuit lui avait porté conseil, il tenait une piste et le commissaire en resta baba.
  • Mais que t’arrive – t – il mon vieux , c’est encore le gamin qui t’a tenu éveillé toute la nuit ? Ce n’est quand même pas toi qui l’allaite que je sache ! Tiens, j’ai un super arabica dans ma thermos, sers toi un petit godet et tu seras d’attaque, nous avons du pain sur la planche avec le braquage de cette nuit , il ne s’agit pas de lambiner .
  • Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à me tomber dessus, un petit somme ne fait de mal à personne. Voilà voilà je me remets au travail, je vais inspecter ce boui boui mal famé où je sais qu’il planquait parfois. Il me dira tout concernant ce braquage, hélas lorsque j’arrive sur les lieux mon indic est mort, il a été tué par une balle à bout portant.
  • Alors Balaat passez la nuit à éplucher les comptes du suspect? Mal de crâne aussi sans doute c’est vrai que c’est un casse tête chinois ha..il a su brouiller les pistes celui-là. Consolez vous et prenez un pti noir en vitesse, on va aller interroger les voisins. Sûr que vu son capital sympathie, des langues vont se délier. Et promis je vous laisserai le serrer le moment venu patience….Allez Balaat on se presse un peu c’est plus l’heure de roupiller.
  • Alors Balaat la décontraction ça aide ?
    — Nul besoin de s’agiter
    Chaque chose en son temps
    —Vous n’avez pas assez cogiter , comme vous dites le temps parlera …

 

 

D’autres phrases à continuer ?

8 réflexions au sujet de « Avous de continuer 13 le tambour des sables »

  1. Et bien mon vieux, vous êtes réduit à rien ce matin, boire ou enquêter faut choisir hein, ouste, debout Balaat, on a encore du mort sur la planche, Magret attend notre rapport sur l’éventreur !

  2. On ne dors pas Ballat ? Du nerf mon vieux, ce n’est pas le moment re roupiller; nous avons une enquête qui n’avance pas sur les bras et le procureur ne va pas me louper, il attend des résultats.

  3. Quel réveil pour l’inspecteur Balaat, qui n’avait pas bougé de son bureau, étudiant tous les indices et qui s’était endormi dessus ! Et voilà le commissaire Touchi qui venait l’enguirlander parce que l’enquête n’avançait pas ! Balaat coupa net la parole rageuse du commissaire car la nuit lui avait porté conseil, il tenait une piste et le commissaire en resta baba.

  4. Mais que t’arrive – t – il mon vieux , c’est encore le gamin qui t’a tenu éveillé toute la nuit ? Ce n’est quand même pas toi qui l’allaite que je sache ! Tiens, j’ai un super arabica dans ma thermos, sers toi un petit godet et tu seras d’attaque, nous avons du pain sur la planche avec le braquage de cette nuit , il ne s’agit pas de lambiner .
    Bonne journée
    Bisous

  5. Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à me tomber dessus, un petit somme ne fait de mal à personne. Voilà voilà je me remet au travail, je vais inspecter ce boui boui mal famée ou je sais qu’il planquait parfois. Il me dira tout concernant ce braquage, hélas lorsque j’arrive sur les lieux mon indic est mort, il a été tué par une balle à bout portant.

  6. Alors Balaat passez la nuit à éplucher les comptes du suspect? Mal de crâne aussi sans doute c’est vrai que c’est un casse tête chinois ha..il a su brouiller les pistes celui-là. Consolez vous et prenez un pti noir en vitesse, on va aller interroger les voisins. Sûr que vu son capital sympathie, des langues vont se délier. Et promis je vous laisserais le serrer le moment venu patience….Allez Balaat on se presse un peu c’est plus l’heure de roupiller.

  7. Alors Balaat la décontraction ça aide ?
    —— Nul besoin de s’agiter
    Chaque chose en son temps
    ———Vous n’avez pas assez cogiter , comme vous dites le temps parlera …
    Bonne soirée Séverine

  8. Avez-vous passé la nuit ici ? Vous avez l’air d’en avoir pas mal sous le casque !!! Debout ! Le coq a déjà chanté ! Un bon déjeuner et au boulot !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *