Publié le

Odeur de sang à Penvénan de Catherine Schubert

Odeur de sang

Odeur de sang à Penvénan

Clic sur l’image

Résumé de Odeur de sang à Penvénan

Capitaine de gendarmerie au sein de la brigade de recherches de Saint-Brieuc, Marc Morini est confronté à quatre crimes monstrueux.

Rien ne laisse penser que les victimes se connaissaient, voire même qu’elles se soient un jour rencontrées, pourtant, Morini et ses collègues sont
persuadés qu’il y a un lien entre ces affaires. Par chance, un détail au départ insignifiant, va se révéler essentiel dans la poursuite de l’enquête et les
conforter dans cette idée. Morini et son équipe, plus habitués à gérer de petits larcins ou de rixes entre ivrognes qu’à lutter contre un tueur en série, vont alors tout mettre en oeuvre pour arrêter l’assassin avant qu’une cinquième victime n’endeuille le département.

Face à un terrifiant tueur en série, c’est la course contre la montre pour le capitaine Morini et son équipe !

 

Mon avis :

En panne cet été de romans de Pierre-Alain Mageau, une campeuse me prête ce roman policier qu’elle n’a pas encore lu. Cela me dépanne en attendant de retourner voir mon auteur préféré.

Un roman policier qui se déroule en Bretagne dans les Côtes d’Armor plus précisément. Il nous met tout de suite dans l’ambiance avec un meurtre dont nous sommes les spectateurs. Un meurtre après des tortures sans nom.

Alors que l’enquête commence, on s’aperçoit qu’il s’agit du quatrième du même genre. Une équipe de gendarmerie désarmée devant des scènes atroces qui ne leur laissent aucun indice, aucune piste exploitable.

Une enquête longue, quelques longueurs parfois avec des répétitions, mais assez fascinante à suivre puisqu’on cherche un peu en même temps. Un peu car on est aussi démuni et on extrapole des idées quand enfin un élément permet d’avancer.

Quelques difficultés au départ pour m’y retrouver dans les personnages qui ne sont pas présentés clairement. Une fois habituée avec l’équipe, la lecture se poursuit facilement.

10 réflexions au sujet de « Odeur de sang à Penvénan de Catherine Schubert »

  1. Un criminel en série c’est plus qu’odieux car recommencer un même geste moult fois, sans se faire prendre qui plus est, quel plaisir malsain que voilà, et ça existe, à mettre vite fait hors d’état de nuire, pas si simple, merci Séverine…

  2. Merci Séverine pour la présentation de cette enquête bretonne. Ton ressenti est très intéressant.
    Bises et bon mardi

  3. ça fait froid dans le dos surtout lorsque chaque jour met en scène de vraies histoires
    Quel monde
    Pour ma part je préfère m’évader en lecture au travers de voyages , de documentaires, la vie est tellement brute dans la réalité que je ne vais pas m’enfermer dans une littérature difficile qui ressemble au monde d’aujourd’hui , ce n’est pas du déni mais un choix de vie
    Cela dit je lis tous tes articles avec intérêt tout comme les autres blogs qui parlent de résumé de lecture …
    Merci à toi d’être passée sur mon autre blog car il est vrai que je n’ai que cette possibilité pour palier aux aléas ponctuels de canalblog et cela m’assure de conserver un double de mes billets journaliers

  4. Un livre avec énigmes qui a l’air intéressant, merci pour ce partage

  5. Rien que le titre nous met dans l’ambiance !
    Bises Sévy

  6. Merci pour la présentation de ce livre . Je suis en train de finir un roman se passant à Nancy, j’ai aussi un peu de mal à m’y retrouver avec tous les personnages mais c’est certainement de ma faute je ne lis que le soir au lit en ce moment et j’avoue que je ne tiens pas longtemps
    Bonne journée
    Bisous

  7. Merci Séverine de ta présentation, bisous douce journée

  8. Merci Sverine : très bonne présentation et très, très bon ressenti ! Bonne soirée ! Amitiés♥

    1. … lis : Séverine … bien entendu …

  9. Je note à la fois ton auteur favori que je ne connais pas et cet auteur malgré que les tueurs en série je n’aime pas vraiment mais bon tant que c’est imaginaire. Merci tu donnes envie de le lire.

    Bonne fin de dimanche

    EvaJoe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *