Publié le

Défi 184 : rien ne s’arrête, rien n’est fini

Défi 184 : rien ne s'arrête, rien n'est fini

Défi 184 : rien ne s’arrête, rien n’est fini

Défi 184 : écrire sur le thème : rien ne s’arrête, rien n’est fini, un défi proposé toutes les semaines par Evy.

Vous avez raté le début, alors cliquez ici

Défi 184 : rien ne s’arrête, rien n’est fini

Je n’avais jamais été une grande sportive, mais il était hors de question que tout s’arrête là, que mes efforts de ces derniers jours soient vains. Rien n’était fini pour moi. Si personne ne pouvait ou  ne voulait plus marcher vitesse escargot avec moi, alors j’allais m’y atteler seule. Lorsque je m’en ouvris à une amie, celle-ci se rebella d’abord, puis comprit mon point de vue comme celui de ceux qui me lâchaient les uns après les autres. Pourtant, elle ne pouvait se résoudre à me savoir seule, arpentant les chemins de campagne. Car si je me contentais du pâté de maisons, elle me connaissait assez pour se douter que je n’allais pas m’arrêter là.

Et elle avait raison ! Rien ne s’est arrêté pour moi à l’hôpital, rien ne s’est fini. Non, je n’allais pas me cantonner à mon mini-tour !

Elle me pria de patienter jusqu’au samedi, me promettant de venir me chercher et de me conduire à ce qui lui paraissait être la solution…

Bien malgré moi, j’ai tenu jusqu’au jour J où elle vint comme promis. Nous partîmes toutes les deux et revînmes à trois. Mon fidèle compagnon fit alors irruption dans ma vie. Elle avait eu du mal à me convaincre. J’avais des difficultés à m’occuper de moi, comment allais-je gérer un animal ? Elle trouva LE chien qui me fallait, jeune mais pas trop, doux et affectueux, avec des yeux qui ne pouvaient que me faire craquer ! Alors, vous vous en doutez, il ne resta plus grand travail pour me faire céder.

A suivre…

11 réflexions au sujet de « Défi 184 : rien ne s’arrête, rien n’est fini »

  1. Ah l’animal et nous, qui n’en a pas, ne peut pas comprendre notre attachement… 😉

  2. Un animal force les sorties à l’extérieur, mais il faut qu’il soit discipliné. Bises et bon début de semaine Séverine

  3. L’animal est vraiment l’ami de l’homme, l’inverse n’est pas toujours vrai… Mais là je commence à craindre que Mimi te demande des droits à l’image : qu’elle est belle sur cette photo et toujours aussi fière de prendre la pose !!!!

  4. Je n’ai plus d’animaux par choix car trop triste quand ils s’en vont
    —— Mais je continue mes randonnées car l’envie d’avoir envie est toujours là, il faut savoir se booster
    Bonne journée Séverine

  5. Le Poète

    Tout n’est pas écrit,
    Que de choses à décrire.
    Les images dans sa tête défilent
    Il faut qu’il les canalise.
    Son esprit bouillonne,
    Et toujours raisonne.
    Que de mots sur feuille blanche à transcrire,
    Son labeur ne pourra jamais finir ;
    Les pages blanches étalées sur le bureau
    Les mots restés dans sa tête,
    Il doit les transcrire,
    Et la feuille noircir.
    Il ne peut se taire,
    Quelques soient les argumentaires.
    Faire,
    Défaire,
    Refaire,
    Sans copier ses confrères.

  6. Coucou Séverine. A suivre volontiers ! Qu’il est beau ce chien, est-ce celui de ton histoire seulement ou aussi celui de ta vie ? Gros bisous.

    1. C’est mon vrai toutou, Mimi de son petit nom. Elle partage notre vie depuis bientôt 4 ans.

  7. Une excellente façon de sortir accompagné , le chien un ami incomparable qui est toujours d’accord pour se promener .
    J’adore la pose de Mimi , à l’écoute .
    Bonne journée
    Bisous

  8. Superbe cette partie de ton histoire, Séverine ! Quelle merveilleuse idée tu as eu là, oui, en effet !!!
    De belles caresses à Mimi de ma part, s’il te plaît !!! Bonne poursuite de ce lundi ! Amitiés♥

  9. Bonsoir ma Sévy qu’il est vraiment trop beau ton chien quel regard comment résister je vais mettre la liste pour Novembre ce soir en ligne merci pour ta fidélité je met en ligne bonne soirée à toi bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *