Publié le

Détesté aimé 22 : le mois de octobre 2018

Détesté aimé 22 : le mois de octobre 2018

Détesté aimé 22 : le mois de octobre 2018

Le rendez-vous de Renée qui nous propose de faire le point de ce qu’on a détesté et ce qu’on a aimé en ce mois de octobre.

Détesté aimé 22 : le mois de octobre 2018

Ce que j’ai détesté :

J’ai détesté les nouvelles inondations dans l’Aude. C’est incroyable de voir autant de dégâts, des routes, des maisons détruites… Mais surtout des vies brisées et perdues.

Devoir remmener mon grand fiston chez le dentiste pour se faire arracher les deux dernières dents de sagesse. Le bon côté de la chose, c’est qu’il n’en a plus, il est tranquille de ce côté là.

Comment ne pas parler de la hausse du prix de l’essence, soit disant pour des raisons écologiques. Engraissé l’état, c’est tout ce qui les intéresse. S’engraisser et bien vivre pendant que nous, on doit faire des efforts !

J’ai détesté cet élève qui a braqué sa prof, les jeunes qui se font tuer pour des histoires de rivalités de bandes… Dans quel monde vivons-nous ? Où est passée l’éducation ?

Ce que j’ai aimé :

J’ai aimé voir les vacances arriver, pouvoir enfin souffler. Les enfants étaient fatigués et on avait tous besoin d’une pause. D’ailleurs, même si ça m’a pris un temps fou à construire, j’ai vraiment aimé leur proposer l’escape game le dernier jour de classe. Ils ont travaillé tout en s’amusant. La dernière journée s’est déroulée sans que personne ne la voie passer.

J’ai aimé reprendre le chemin des brocantes et bientôt marchés de Noël, y retrouver des personnes qu’on croisent lors de ces manifestations. Et aussi faire de nouvelles connaissances. J’ai aimé pouvoir discuter avec des nouveaux lecteurs, et d’autres qui ne ceux sont pas décidé.

Retrouver une copine que je n’avais pas vue depuis un moment lors des 15 ans de la nourrice de nos enfants (15 ans de travail, hein !). De bons fou-rire, des anecdotes… J’y ai aussi revu un élève que je n’avais plus croisé ces dernières années. Avoir des nouvelles fait toujours plaisir.

Me promener avec un ancien élève hier matin, avec nos deux chiens. Après un bon thé dans sa nouvelle maison, le temps de laisser le soleil pointer son nez, puis nous avons lâché nos deux fauves dans les champs. Elles ont bien gambadé toutes les deux et bien dormi l’après-midi !

Voilà pour ce détesté aimé 22. On se donne rendez-vous le 24 novembre pour un nouveau bilan !

D’autres bilans ?

7 réflexions au sujet de « Détesté aimé 22 : le mois de octobre 2018 »

  1. Bonjour Séverine, ah le mauvais côté des choses, catastrophe naturelle, mais pas que, la jeunesse trop libre et rebelle puis les taxes, no comment ! Bon reste tjs le bon côté… ouf 😉

  2. Merci Séverine pour ce déstesté/aimé de fin octobre. Bises et bon weekend

  3. Séverine oui on se demande ou part l’éducation qui doit commencer avant tout a la maison il ne sert a rien de les mettre devant un écran pour avoir la paix vu que sur les écrans ils apprennent bien souvent la violence! en fin d’après ce que je pressent….
    Pauvre gens, ces inondations qui sèment chaque année désolation ont encore frappé….Comme si, les violences que l’on voit autours de nous ne suffisaient pas! Fiston est tranquille maintenant une bonne chose de faite.

    tes aimés donne du baume au coeur sur tes détesté et c’est le but se rendre compte que ma foi malgré tout avec nos aimés la vie s’adoucit et c’est bien. Milles merci de ta participation. Gros bisous

  4. Et bien comme les détesté sont nombreux il faut dire que l’on n’est pas gâté ces temps ci.

    Mais les aimé sont là bien présent ave leur lot de joie, et ça redonne du courage.

    Beau défi

    EvaJoe

  5. Que de tristesse hélàs mais ton aimé fini bien bonne journée à toi bisous

  6. Oui, tu as bien raison d’le dire, où est passée l’éducation, en effet, hélas !
    Un aimé tout à fait bien garni, Séverine ! Bon dimanche ! Amitiés♥

  7. Merci pour ce détesté aimé d’octobre . Je vois que nous nous rejoignons sur le détesté, cela ne m’étonne pas, car l’éducation a toujours été mon cheval de bataille.
    Heureusement que le positif est bien présent dans ce mois il arrive à estomper le détesté .
    Bonne journée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *