Publié le

Sénescence, roman de Luca Tahtieazym

Sénescence

Sénescence
Livre ou e-book sur Amazon

Résumé de Sénescence :

ET SI VOUS VIEILLISSIEZ QUATRE FOIS PLUS VITE ?

En 2020, une mutation génétique provoque une accélération du vieillissement de la population mondiale.
Vous avez quarante ans ? Il ne vous reste plus que dix ans à vivre.
Vous venez de naître ? Votre espérance de vie se limite à une vingtaine d’années.
À cinq ans, vous pouvez devenir parent. À dix, vous pourriez être grand-père ou grand-mère.
Quatre témoins, quatre manières d’appréhender les coups du sort : dompter l’Everest, trouver la faille, tituber dans les abîmes, goûter le présent…

Dépêchez-vous de vivre, il est peut-être déjà trop tard…

Mon avis :

Luca Tahtieazym a encore frappé avec un roman qui nous met sens dessus dessous. Après nous avoir plongés dans le brouillard, le voici avec un roman qui n’est pas complètement hors du temps avec ce qu’on vit actuellement.
Rien ne va plus, c’est le chaos sanitaire !

Et si vous vieillissez quatre fois plus vite ?!

Le roman est complètement déjanté mais certains passages font écho à ce que l’on vit en ce moment. Par exemple tous les scientifiques qui planchent sur le même problème, un fléau qui touche toute la planète ! Nous n’en sommes pas loin. Nous sommes bien dans l’air du temps.

Restez confinés et lisez ce roman (après les miens bien sûr !) et vous verrez que finalement, notre condition n’est pour le moment pas si mauvaise.

Les quatre premiers chapitres nous font prendre connaissance de quatre personnages différents. J’ai cherché longtemps leur lien avant d’abandonner, me souvenant vaguement du résumé qui parlait de quatre témoins différents… Mais finalement… ai-je bien fait ?

Luca a encore une fois frappé en nous menant là où il le désirait, et si j’avais quelques doutes sur certaines vérités, j’étais loin de tout découvrir. Des personnages attachants pour certains, plutôt repoussants pour d’autres. Je pense que chacun trouvera son bonheur dans un profil.

Dans Sénescence, Luca a réussi à me faire pleurer, une fois, mais aussi à me faire rire. Dois-je oser vous dire quand ? je crois vous l’avoir déjà dit, mais c’est le seul auteur, je crois, qui arrive à me faire rire lorsqu’il tue ou fait mourir un personnage ! Il faut le faire quand même. Il a encore réussi, une fois de plus.

Je ne vous en dis pas plus, laissez-vous guider par cette plume qui ne manquera pas de vous étonner.

Du même auteur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *