Publié le

Tout peut arriver, ou presque de Sonia Dagotor

Tout peut arriver, ou presque

Tout peut arriver ou presque
Livre ou ebook sur Amazon

Résumé de Tout peut arriver ou presque :

A l’issue d’un entretien d’embauche, Élisa erre dans la rue du Faubourg-Poissonnière, connue pour ses nombreux magasins de robes de mariée. Face à la robe de ses rêves, elle décide qu’elle n’attendra pas que son compagnon lui fasse sa demande. C’est elle qui la fera !
Alors qu’elle passe la soirée à imaginer ses noces, son futur mari rentre à l’aube, couvert de traces de rouge à lèvres.
Une dispute éclate et Élisa s’en va. C’est ainsi qu’elle s’embarque dans une aventure improvisée, dans laquelle tout peut arriver ou presque.

Si vous voulez de la bonne humeur, un zeste de suspense et une bonne dose d’humour, suivez Élisa dans ses aventures rocambolesques.

Mon avis :

Après avoir lu Effondrements, ce livre m’a emmené dans un univers totalement différent. Et je dois avouer que cela m’a fait grand bien. Une lecture donc qui fait du bien pour sa simplicité que ce soit dans l’écriture ou dans l’histoire elle-même.

Si vous cherchez un livre sérieux qui va vous apprendre un tas de trucs sur la vie, sur l’avenir du monde ou sur les relations humaines par exemple, je vous le dis tout de suite, vous pouvez passer votre chemin.

Si au contraire, vous cherchez un livre détente, qui vous fait rire et qui surtout vous évite une grande prise de tête, ce livre est fait pour vous. Tout en soulevant quelques aspects de la vie, comme la séparation dans un couple et ses répercussions sur l’enfant, le dialogue et la maladie, ce roman est d’une folie sans nom. Tout peut arriver, même l’impensable, comme se faire héberger par une totale inconnue, ou se lier d’amitié, le temps d’un trajet en car, avec une personne âgée qui vous emmène voir son mari à l’hôpital. Et que dire d’acheter un billet de train pour la destination au choix du guichetier ? Il y a bien pire, mais je ne voudrais pas spoiler… A vous de lire pour découvrir ces doux accès de folie.

Certains commentaires disent que le livre n’est pas réaliste. C’est vrai dans certains sens, mais je crois que tel n’est pas le but de l’auteure. Juste nous faire lire une histoire sympa qui fait rire, mais qui nous fait toujours avancer pour savoir qu’elle sera la prochaine étape.

Je me suis régalée à lire ce livre, une pause bien sympathique au milieu de tous les romans, souvent policiers, que je lis. Besoin de détente littéraire ? Foncez !

Publié le

Effondrements roman policier de Guy Morant

Effondrements

Effondrements
E-book ou livre sur Amazon
Livre sur Fnac
Livre audio sur Audible

Résumé de Effondrements :

Deux pêcheurs autour d’un cadavre, la forêt de Rambouillet pour seul témoin. La victime n’est pas une jeune femme ordinaire, mais la fille d’un politicien sulfureux. Son corps a été littéralement broyé. Par quoi ? Par qui ? Pourquoi ? C’est ce que le groupe de la crim’ mené par Alaric Autier va tenter de comprendre, en huit journées d’une enquête sous haute pression. Entre mensonges et coups bas, on dirait que tout le monde a quelque chose à cacher, dans cette affaire où les existences et les destins menacent de s’effondrer.

Effondrements a pour décor les Yvelines cossues, où les policiers s’intéressent à un centre de formation survivaliste. Roman très documenté, proche du véritable travail d’un groupe de la police criminelle, il met en scène avec humour des personnages et des lieux s’inspirant de personnes et de lieux réels. Loin des clichés du polar, il place le lecteur en plein cœur d’une enquête soumise aux pressions de la hiérarchie et des médias.

Mon avis :

Un roman qu’on pourrait dire composé de deux histoires :
Un meurtre à élucider, enquête qui va se scinder finalement en deux parties.
L’histoire personnelle du policier en charge de l’affaire.

Un meurtre qui nous met très vite dans le bain de l’histoire. L’enquête qui en découle nous amène sur des terrains assez scabreux, à savoir la pédophilie et l’intouchabilité des politiciens dans nos sociétés. Les policiers doivent donc marcher sur des œufs, et on est amené à voir la complexité de leur travail lorsqu’on leur met sans arrête des bâtons dans les roues. Je ne parle pas de la girouette qui leur sert de supérieur.


Cette enquête qui parait longue alors qu’elle ne se déroule que sur une semaine, se voit scinder en deux. Une sur le passé de la jeune victime et une sur son meurtre lui-même. Alors, les deux affaires sont-elles liées ?
Toutes les recherches mènent les enquêteurs sur différentes pistes et rien n’est simple pour tout dénouer. Mais le suspense reste jusqu’à la fin de l’histoire, les différentes découvertes se dévoilent une par une, pas trop vite pour ne pas nous faire découvrir le pot aux roses.

L’histoire personnelle du policier se trouve un peu en arrière plan. Elle n’est pas là pour lui faciliter la vie alors qu’il a une enquête difficile à mener et une menace de voir son groupe déchargé de l’affaire. Ses soucis personnels vont l’amener à enquêter de son côté également. Une vie qui n ‘est donc pas de tout repos, et le tout en une semaine.

Un roman assez complet qui nous tient en haleine jusqu’au bout, même si la fin ne donne pas vraiment une explication claire. A nous peut-être de nous faire notre propre idée…

D’autres romans policiers ?

Publié le

Téleski qui croyait prendre de Florian Dennisson

Téleski qui croyait prendre

Téleski qui croyait prendre
Livre ou ebook sur Amazon
e-book sur Fnac
Audi sur Audible

Résumé de Téleski qui croyait prendre :

Les nouvelles enquêtes de Gabriel Lecouvreur, dit le Poulpe, dans un nouveau polar à suspense totalement GRATUIT ! Découvrez même à l’intérieur, deux autres eBooks offerts.
Privé de son quotidien de prédilection, Gabriel Lecouvreur, dit le Poulpe, se retrouve à éplucher les faits divers d’un journal de province. Il s’entiche d’une affaire étrange qui va le mener dans la noirceur des secrets d’une des familles les plus puissantes de Courchevel. Un magnat du monde de la nuit laissé pour mort au beau milieu de son chalet de luxe et de vieilles connaissances de Gabriel accusées à tort, c’est le Poulpe au pays de l’or blanc.

Mon avis :

Une enquête gratuite, alors, pourquoi s’en priver ? Après avoir lu Machinations de Florian Dennisson, me voici parti à la conquête de cette nouvelle enquête. Un vol qui tourne mal, le propriétaire est sauvagement assassiné. Tout parait limpide, et pourtant…

Trop limpide, trop facile pour le poulpe, à qui il ne faut pas en raconter comme ça. Le voilà parti, seul contre tous, enfin presque. L’auteur nous balade d’un lieu à l’autre de cette station de ski, sans vraiment savoir où va nous mener cette enquête. Un peu d’humour, un peu d’amour aussi, enfin si on peut dire, et la pelote se déroule pour nous faire découvrir ce qui se trame.

Si certains morceaux me sont apparus évidents à un certain moment, le reste est resté obscur jusqu’aux dernières lignes.
Quant au dernier coup du Poulpe, je le trouve très bien joué. Honnête jusqu’au bout ? Téleski qui croyait prendre !
Même le personnage principal qui ne m’a pas paru spécialement sympathique, a réussi à m’avoir puis j’ai finalement été heureuse de le voir terminé ainsi en beauté.

Alors, prêt à tenter ? Laissez-vous faire, c’est gratuit !

Publié le

Machinations, thriller de Florian Dennisson

Machinations thriller de Florian Dennisson

Machinations
Livre ou e-book sur Amazon
Livre sur Fnac
Audio sur Audible

Résumé de Machinations :

Une île privée et recluse, cinq prétendants à un mystérieux héritage, aucune issue…

Naima, Eugénie, Hugo, Bertrand et Victor ne se connaissent pas, pourtant ils vont tous se retrouver au même endroit, dans un port de Bretagne un soir d’hiver, après avoir reçu un courrier au sujet d’un héritage provenant d’un riche ancêtre dont l’identité est jalousement gardée secrète.
Un bateau doit les amener sur une île dont ils ne savent rien et peu après leur arrivée, le huis clos va virer au cauchemar. Pour protéger leurs vies dans un piège qui ne semble avoir aucune issue, ils vont devoir découvrir qui tire les ficelles de cette étrange machination ?

Mon avis :

J’ai eu l’occasion de lire le premier tome il y a quelques mois déjà ou années, je ne sais plus lors d’un concours organisé par l’auteur. J’avais lu ce tome 1 à cette époque, un peu frustrée, je dois le dire pour deux raisons. D’abord, je n’avais pas vu que c’était un premier tome, donc en arrivant au bout, je suis restée sur ma faim (ou fin ?). La deuxième est que ce premier tome ressemble beaucoup à un autre roman que j’ai lu. Une impression de déjà vu un peu perturbante.

Bon, passons, je suis restée là-dessus un bon moment. Jusqu’à il y a quelques semaines, où l’auteur propose l’intégral à un prix défiant toute concurrence. Je saute sur l’occasion et me replonge dans cette histoire. Il me faut un temps pour me remettre dans le bain. Je n’ai pas eu envie de relire le tome 1, je n’aime pas relire deux fois un même livre. Passé ce petit temps d’adaptation, me voilà enfin partie dans cette nouvelle aventure.

Je ne suis pas déçue d’avoir poursuivi cette aventure au côté de Florian, malgré le démarrage un peu scabreux, que vous n’aurez pas, si vous n’avez pas lu les mêmes lectures que moi. L’histoire prend un tout autre tournant. Quand on croit que ça y est, on arrive au bout de l’affaire (bon d’accord, il reste beaucoup trop de pages !), une surprise nous attend au tournant. Les personnages ne sont pas au bout de leur peine.

De fil en aiguille, on découvre le pot aux roses. Mais vous devez me croire, on ne peut rien découvrir avant la fin. L’enquête que mènent les personnages est bien ficelée. Inutile de vous prendre la tête, vous ne trouverez pas.

Machinations, un livre que je conseille aux amoureux des policiers et thrillers.