Publié le

0023, un roman de Céline S. Camisuli

0023

0023
Roman ou e-book sur Amazon

Résumé de 0023 :

Sans doute que l’ignorance nous protège de bien des choses. Je ne savais rien. Je ne voulais rien savoir. Maintenant que la vérité m’a été imposée de force, la fausse barrière de protection qui me séparait du danger n’existe plus. Je le vois, là, en face de moi, fonce en sa direction et sais que je ne pourrai jamais l’éviter. Sans doute trop peureuse, sans doute trop jeune, mon seul but était de survivre et de me taire… Maintenant, il est de vivre et de les faire taire… Je m’appelle Callie, je suis une chiffrée.

Mon avis :

Un livre qui n’a pas fini de vous surprendre !
Je crois que c’est le titre qui irait le mieux pour résumer mon avis sur ce roman.

L’auteure vous fait tourner en bourrique !

A moins que ce ne soit les personnages, quoique Callie n’a pas l’air très emballé par toutes ces histoires. Il est des moments où on ne sait plus trop où on en est : toujours dans l’histoire ? Dans un cauchemar ? Ou encore dans un délire ? Ce qui nous oblige à toujours remettre en question ce qu’on lit, parce qu’on ne sait jamais où cela va nous mener. A un point qu’un moment, je me suis dit, ça y est, encore un de ces cauchemars, elle va se réveiller ! Eh bien non, c’est perdu ! Et l’histoire continue.

Je ne parle même pas des alliances… On finit par ne plus savoir à quel saint se vouer. On ne sait plus qui est gentil de qui est méchant. Qui croire ou ne pas croire. Ces personnages qui jouent des rôles pas toujours très clairs, nous destabilisent. On va de surprise en surprise pour certains. Un plus que les autres d’ailleurs, un qui a bien caché son jeu jusqu’au bout.

L’histoire : entre réalité et sciences fiction

Le fond du problème soulevé par l’histoire est assez proche de ce que nous vivons actuellement, je dois bien l’avouer. Nous sommes confinés à cause d’un virus. Là ce sont des jeunes qui sont confinés, parce que chiffrés. Ils seraient un danger pour la société.
Mais derrière tout ça, se cachent bien des histoires politiques et financières. N’en sommes-nous pas là de nos jours ? La question pourrait être soulevée.
Et le fin mot de l’histoire, que je ne vous dévoilerai pas n’est pas si loin de ce que peut faire la science aujourd’hui. Et peut-être même que…

Une fin qui surprend

Cette fin, je ne l’attendais pas et je défie quiconque de la découvrir avant d’obtenir toutes les explications. L’auteure a réussi à me tirer quelques larmes sur les dernières pages. Car si au départ, j’ai eu du mal à m’attacher à l’un ou l’autre des personnages, dès que l’histoire s’est tournée complètement sur Callie, je me suis mise à la suivre et à trembler pour elle.

Ce qu’elle découvre à la fin est loin de ce que j’attendais. Pour Callie aussi d’ailleurs. J’ai eu l’impression de vivre l’histoire à ses côtés sans pouvoir intervenir ni l’épauler. Et ce qu’elle découvre n’est pas là pour arranger les choses.

En résumé

0023, un livre que je vous conseille si vous aimez vous triturer l’esprit pour comprendre le pourquoi du comment, et essayer de trouver la fin avant tout le monde. Ou simplement pour vivre une histoire de confinement beaucoup moins sympathique que la nôtre…
Et si votre enfant de quinze ans vous été enlevé, parce qu’une machine le déclare chiffré ?

D’autres romans ?

Publié le

Je n’ai pas d’attirance pour toi de Marie Meyel

Je n'ai pas d'attirance pour toi de Marie Meyel

Je n’ai pas d’attirance pour toi de Marie Meyel
Livre ou e-book sur Amazon
Livre sur Fnac

Résumé de Je n’ai pas d’attirance pour toi :

Claire a eu un coup de cœur pour Pierre et a osé lui écrire. A quoi s’attendait-elle en envoyant ce message ? Certainement pas à ce silence qui lui a paru interminable, suivi de cette réponse qui lui a fait l’effet d’une douche glacée : Je n’ai pas d’attirance pour toi.


Claire ne se reconnaît plus, elle n’a rien d’une midinette. Elle est mariée à Olivier, mère de trois enfants et vivait jusque-là une vie paisible. Pierre, divorcé, professeur des écoles et directeur de l’école de Valforey dans la Drôme, est le professeur des filles jumelles de Claire.


Comment Claire va-t-elle désormais pouvoir côtoyer Pierre, elle qui a l’habitude d’accompagner la classe de ses filles lors des sorties scolaires ?
Au fil de l’histoire écrite à la première personne, les voix de Claire, de Pierre et celles des personnages qui entrent en scène tour à tour dessinent un émouvant portrait de femme et un non moins bouleversant portrait d’homme.
Un récit si réel que vous pourriez bien vous y reconnaître ! La vie…

Mon avis :

Lorsque j’ai voulu découvrir un des romans de cette auteure, j’ai beaucoup hésité à choisir ce roman. Pourquoi ? Parce qu’il met en scène un enseignant, et j’avais trop peur des clichés et des préjugés qui ne tournent que trop. Et puis, finalement, je me suis décidée, et j’ai bien fait.

Chaque chapitre de ce roman est dédié à un personnage qui prend la parole. Ainsi, on avance dans l’histoire (parfois avec un petit retour en arrière) en suivant le point de vue de chaque personnage quant à ce qui se déroule. J’aime assez voir le même événement vu par des personnes différentes.

Tout au long de cette lecture, on fait donc connaissance, essentiellement d’un enseignant et d’une mère d’élève qui se sent attirée par lui. Et le pire, c’est qu’elle ose lui dire, enfin lui écrire. De là, on part dans un ballet incessant de sentiments contradictoires, peu faciles à comprendre par les personnages, par le lecteur même. Il m’est arrivé de me dire qu’un personnage ou l’autre était complètement timbré ! Jusqu’à en rire et ça fait du bien en ce moment.

Je m’en doutais ?

Dès le départ, je me suis dit que cela ne pouvait être autrement (mais je ne vous direz pas quoi ! Il va falloir le lire pour le découvrir). Mais l’auteure sait à travers son récit nous mettre le doute. Elle nous balade jusqu’à finir par me faire croire que j’ai tord, et que non ça ne serait pas comme je le pensais. Et si pourtant… ou pas. Non mais croyez pas que je vais tout vous dévoiler.

J’ai vraiment passer un bon moment de lecture. Entre doutes, amusement face aux diverses réactions de certains personnages, avancées et retour en arrière (Je t’aime, moi non plus). C’est un roman qui se lit sans problème, fluide et agréable. Pas de prise de tête à part celui de la vie qui est loin d’être un long fleuve tranquille.

J’ai juste détestée l’auteure pour son épilogue. Mais qu’elle ne s’inquiète pas, il y a d’autres auteurs que j’ai envie de… Et que je lis encore 😀 comme Luca Tahtieazym qui fait mourir trop souvent à mon goût, les chiens !

En résumé, puisque j’ai été un peu longue, n’hésitez pas à vous procurer ce roman, vous ne le regretterez pas.

Publié le

Le secret du sexe déchu de Freeric Huginn

Le secret du sexe déchu

Le secret du sexe déchu
Livre ou e-book

Résumé de Le secret du sexe déchu :

Les misandres ont pris le pouvoir. C’est tout ce que votre accréditation m’autorise à vous révéler. Le reste est classé « Top Secret ». Libre à vous de chercher la Vérité, mais ne comptez pas sur moi. Vous devrez la trouver seule. À vos risques et périls…

Mon avis :

Un résumé qui me parait un peu court pour donner envie de lire le livre. Mais j’avoue qu’une fois lu, je comprends totalement le sens du message. Alors ne vous y laissé pas tromper et entrer dans ce livre un peu difficile à classer.

Un problème de société.

L’auteur essaie de nous faire prendre conscience du ridicule de la supériorité d’un sexe quel qu’il soit. Dans son roman, il décide d’inverser les rôles, et j’avoue que c’est assez déstabilisant. Un pied de nez à ceux qui estiment que les femmes sont plus douces, plus aimantes, moins agressives que les hommes ? Toujours est-il que vous entrez dans une société où les femmes font la loi. Les hommes sont les rebus de la société. Au départ, en tant que femme, ça fait du bien ! Ah enfin un homme qui a tout compris ! Sauf qu’on se rend vite compte que ce n’est pas le sexe qui fait le mal, mais bien l’envie du pouvoir et de l’argent.

Une enquête

Ah, il m’en fallait bien une d’enquête ! Et là, nous avons une policière qui rêve de gravir les échelons. Son enquête arrive à point nommer. Pourtant, tout ne sera pas simple, loin de là. Même si un moment…
Enquête bien menée, avec les problématiques de cette vie là.

Du surnaturel


Une touche, juste un peu, ce qui permet de faire avancer l’enquête, la résolution des problèmes, de façon, je dirais un peu plus originale. La première fois que cela est apparu, j’ai cru que je n’avais rien compris. Quoi, qu’est-ce ? Mais la suite nous donne vite l’explication. C’est assez finement amené, dans l’histoire, comme si tout était normal.

En gros, vous l’aurez compris, un roman absolument inclassable, que j’ai donc rangé dans les romans. Mais il nous permet, tout en passant un agréable moment de lecture, de nous poser des questions existentielles.

D’autre romans ?

Publié le

Tout peut arriver, ou presque de Sonia Dagotor

Tout peut arriver, ou presque

Tout peut arriver ou presque
Livre ou ebook sur Amazon

Résumé de Tout peut arriver ou presque :

A l’issue d’un entretien d’embauche, Élisa erre dans la rue du Faubourg-Poissonnière, connue pour ses nombreux magasins de robes de mariée. Face à la robe de ses rêves, elle décide qu’elle n’attendra pas que son compagnon lui fasse sa demande. C’est elle qui la fera !
Alors qu’elle passe la soirée à imaginer ses noces, son futur mari rentre à l’aube, couvert de traces de rouge à lèvres.
Une dispute éclate et Élisa s’en va. C’est ainsi qu’elle s’embarque dans une aventure improvisée, dans laquelle tout peut arriver ou presque.

Si vous voulez de la bonne humeur, un zeste de suspense et une bonne dose d’humour, suivez Élisa dans ses aventures rocambolesques.

Mon avis :

Après avoir lu Effondrements, ce livre m’a emmené dans un univers totalement différent. Et je dois avouer que cela m’a fait grand bien. Une lecture donc qui fait du bien pour sa simplicité que ce soit dans l’écriture ou dans l’histoire elle-même.

Si vous cherchez un livre sérieux qui va vous apprendre un tas de trucs sur la vie, sur l’avenir du monde ou sur les relations humaines par exemple, je vous le dis tout de suite, vous pouvez passer votre chemin.

Si au contraire, vous cherchez un livre détente, qui vous fait rire et qui surtout vous évite une grande prise de tête, ce livre est fait pour vous. Tout en soulevant quelques aspects de la vie, comme la séparation dans un couple et ses répercussions sur l’enfant, le dialogue et la maladie, ce roman est d’une folie sans nom. Tout peut arriver, même l’impensable, comme se faire héberger par une totale inconnue, ou se lier d’amitié, le temps d’un trajet en car, avec une personne âgée qui vous emmène voir son mari à l’hôpital. Et que dire d’acheter un billet de train pour la destination au choix du guichetier ? Il y a bien pire, mais je ne voudrais pas spoiler… A vous de lire pour découvrir ces doux accès de folie.

Certains commentaires disent que le livre n’est pas réaliste. C’est vrai dans certains sens, mais je crois que tel n’est pas le but de l’auteure. Juste nous faire lire une histoire sympa qui fait rire, mais qui nous fait toujours avancer pour savoir qu’elle sera la prochaine étape.

Je me suis régalée à lire ce livre, une pause bien sympathique au milieu de tous les romans, souvent policiers, que je lis. Besoin de détente littéraire ? Foncez !