Publié le

Sénescence, roman de Luca Tahtieazym

Sénescence

Sénescence
Livre ou e-book sur Amazon

Résumé de Sénescence :

ET SI VOUS VIEILLISSIEZ QUATRE FOIS PLUS VITE ?

En 2020, une mutation génétique provoque une accélération du vieillissement de la population mondiale.
Vous avez quarante ans ? Il ne vous reste plus que dix ans à vivre.
Vous venez de naître ? Votre espérance de vie se limite à une vingtaine d’années.
À cinq ans, vous pouvez devenir parent. À dix, vous pourriez être grand-père ou grand-mère.
Quatre témoins, quatre manières d’appréhender les coups du sort : dompter l’Everest, trouver la faille, tituber dans les abîmes, goûter le présent…

Dépêchez-vous de vivre, il est peut-être déjà trop tard…

Mon avis :

Luca Tahtieazym a encore frappé avec un roman qui nous met sens dessus dessous. Après nous avoir plongés dans le brouillard, le voici avec un roman qui n’est pas complètement hors du temps avec ce qu’on vit actuellement.
Rien ne va plus, c’est le chaos sanitaire !

Et si vous vieillissez quatre fois plus vite ?!

Le roman est complètement déjanté mais certains passages font écho à ce que l’on vit en ce moment. Par exemple tous les scientifiques qui planchent sur le même problème, un fléau qui touche toute la planète ! Nous n’en sommes pas loin. Nous sommes bien dans l’air du temps.

Restez confinés et lisez ce roman (après les miens bien sûr !) et vous verrez que finalement, notre condition n’est pour le moment pas si mauvaise.

Les quatre premiers chapitres nous font prendre connaissance de quatre personnages différents. J’ai cherché longtemps leur lien avant d’abandonner, me souvenant vaguement du résumé qui parlait de quatre témoins différents… Mais finalement… ai-je bien fait ?

Luca a encore une fois frappé en nous menant là où il le désirait, et si j’avais quelques doutes sur certaines vérités, j’étais loin de tout découvrir. Des personnages attachants pour certains, plutôt repoussants pour d’autres. Je pense que chacun trouvera son bonheur dans un profil.

Dans Sénescence, Luca a réussi à me faire pleurer, une fois, mais aussi à me faire rire. Dois-je oser vous dire quand ? je crois vous l’avoir déjà dit, mais c’est le seul auteur, je crois, qui arrive à me faire rire lorsqu’il tue ou fait mourir un personnage ! Il faut le faire quand même. Il a encore réussi, une fois de plus.

Je ne vous en dis pas plus, laissez-vous guider par cette plume qui ne manquera pas de vous étonner.

Du même auteur :

Publié le

Embrasements, roman de Guy Morant

Embrasements

Embrasements
Livre ou e-book sur Amazon

Résumé de Embrasements :

Incandescent, comme l’incendie d’un entrepôt entre Argenteuil et Cergy.
Incandescent, comme le cadavre d’un pendu que les flammes vont anéantir.
Incandescent, comme la haine d’un chef envers son meilleur enquêteur.
Incandescent, comme la jalousie, comme le désir, comme la brûlure d’un viol.
Incandescent, comme la passion du policier poursuivant inlassablement la vérité.
Le capitaine Alaric Autier, chef de groupe à la crim’ de Versailles, tente de résoudre deux affaires, alors que sa vie s’embrase, et que son patron cherche à le réduire en cendres. Entre les trahisons et les solidarités inattendues, il marche sur un fil au-dessus du brasier. Au risque de tout perdre : son couple, son travail et sa santé mentale.

Mon avis :

Après avoir lu Effondrements de Guy Morant, me voici reparti sur une nouvelle enquête policière avec son policier Alaric Autier. Je savais avoir déjà lu cet auteur, mais je ne m’attendais pas à lire une nouvelle aventure de ce policier. D’accord, si je lisais les résumés, je le saurais ! Toujours est-il que j’ai été ravie de le retrouver là !

Une enquête, vous dis-je ? En fait il y en a plusieurs qui se chevauchent un peu. Je me suis doutée rapidement que toutes ces histoires se rejoindraient à un moment donné, mais il m’a fallu du temps pour en comprendre les liens.

Les enquêtes sont menées de front alors que Alaric n’est pas au meilleur de sa forme, dû au harcèlement de sa hiérarchie, et une vie personnelle pas beaucoup plus brillante que dans le roman précédent. On assiste dans cet épisode à un sacré esprit de groupe dont beaucoup de personnes devraient prendre de la graine. Une petite morale à en tirer à mon avis.

Un roman assez long, qui m’a parfois demandé de la concentration pour m’y retrouver à travers les personnages, mais promis, on y arrive. Une bonne lecture en ces temps de confinement, je vous la conseille. Mais attention à ne pas vous bruler les doigts, ou pire ! C’est dangereux par là !

Publié le

La chute du juge Fauvert de J.Philippe Touzeau

La chute du juge Fauvert

La chute du juge Fauvert
Livre ou e-book sur Amazon

Résumé de La chute du juge Fauvert

L’implacable juge Fauvert, célèbre à Angers pour son inflexibilité face à la loi, est condamné par une maladie invisible qui le ronge de l’intérieur. Mais avant de disparaître, il veut remettre de l’ordre dans ses affaires. Lui qui a tant jugé et sanctionné, lui qui est considéré comme un pilier de la justice, a lourdement fauté. Il cache, enfoui dans son passé, un intolérable secret au sujet d’un meurtre, dont il a sciemment truqué le verdict. A cause de lui, des destins en Anjou ont été bouleversés et des vies brisées. De plus, Camille sa petite-fille adorée, une collégienne bouillonnante voulant suivre ses pas, ne lui pardonnerait jamais une telle abomination si elle venait à l’apprendre.

Ainsi, au crépuscule de son existence et pris dans ses contradictions, le juge Fauvert va devoir remuer la boue en sachant qu’à Angers, tout le monde ne voit pas d’un très bon œil ces scrupules tardifs. Pourtant, avec l’aide d’une étonnante détective transgenre ainsi que d’un inspecteur à la retraite mélancolique, l’ancien juge va tâcher de remettre de l’ordre dans ce dossier. Il va tenter de réparer son erreur, sans pourtant révéler… l’inavouable.

Mais la marche du soleil et de la lune sont inexorables.

Aura-t-il le temps de mener à bien sa dernière quête ?…

Mon avis :

Lorsque j’ai lu le début du roman, une petite pointe de déception s’empare de moi. Je m’attendais à une enquête policière. Je me retrouve face à un vieux juge, atteint d’une maladie. Ses jours sont comptés. Il doit remettre certaines choses dans l’ordre.

Petite pointe de déception, mais ce juge me touche. Et je poursuis ma lecture. Je dois vous dire que j’ai bien fait. L’enquête, elle arrive. D’abord avec le juge, le temps qu’il le peut. Puis la main passe à une détective privée.

L’enquête, même si elle n’est pas menée par la police est bien ficelée. J’ai compris assez vite le pourquoi d’une partie de l’énigme. Mais l’auteur a su faire durer le suspense et me faire douter à plusieurs reprises. Les rebondissements sont nombreux. Quand on pense que le nœud du problème va se dénouer, un autre élément vient tout remettre par terre.

Il y a un moment où on ne peut plus lâcher le livre, parce qu’on veut savoir où tout cela nous mène. J’ai dû lire la moitié du roman en deux soirées.

Les personnages sont touchants. Chacun a son histoire, plus ou moins difficile. Et le respect est de mise pour chacun d’entre eux. J’ai fortement apprécié toutes les explications sur les hommes et femmes qui décident de changer de sexe. Tout est raconté avec respect (je me répète mais c’est important) et finesse.

Une lecture qui m’a bien accrochée, plus je crois que ma première lecture de cet auteur.

D’autres romans policiers ?

Publié le

Effondrements roman policier de Guy Morant

Effondrements

Effondrements
E-book ou livre sur Amazon
Livre sur Fnac
Livre audio sur Audible

Résumé de Effondrements :

Deux pêcheurs autour d’un cadavre, la forêt de Rambouillet pour seul témoin. La victime n’est pas une jeune femme ordinaire, mais la fille d’un politicien sulfureux. Son corps a été littéralement broyé. Par quoi ? Par qui ? Pourquoi ? C’est ce que le groupe de la crim’ mené par Alaric Autier va tenter de comprendre, en huit journées d’une enquête sous haute pression. Entre mensonges et coups bas, on dirait que tout le monde a quelque chose à cacher, dans cette affaire où les existences et les destins menacent de s’effondrer.

Effondrements a pour décor les Yvelines cossues, où les policiers s’intéressent à un centre de formation survivaliste. Roman très documenté, proche du véritable travail d’un groupe de la police criminelle, il met en scène avec humour des personnages et des lieux s’inspirant de personnes et de lieux réels. Loin des clichés du polar, il place le lecteur en plein cœur d’une enquête soumise aux pressions de la hiérarchie et des médias.

Mon avis :

Un roman qu’on pourrait dire composé de deux histoires :
Un meurtre à élucider, enquête qui va se scinder finalement en deux parties.
L’histoire personnelle du policier en charge de l’affaire.

Un meurtre qui nous met très vite dans le bain de l’histoire. L’enquête qui en découle nous amène sur des terrains assez scabreux, à savoir la pédophilie et l’intouchabilité des politiciens dans nos sociétés. Les policiers doivent donc marcher sur des œufs, et on est amené à voir la complexité de leur travail lorsqu’on leur met sans arrête des bâtons dans les roues. Je ne parle pas de la girouette qui leur sert de supérieur.


Cette enquête qui parait longue alors qu’elle ne se déroule que sur une semaine, se voit scinder en deux. Une sur le passé de la jeune victime et une sur son meurtre lui-même. Alors, les deux affaires sont-elles liées ?
Toutes les recherches mènent les enquêteurs sur différentes pistes et rien n’est simple pour tout dénouer. Mais le suspense reste jusqu’à la fin de l’histoire, les différentes découvertes se dévoilent une par une, pas trop vite pour ne pas nous faire découvrir le pot aux roses.

L’histoire personnelle du policier se trouve un peu en arrière plan. Elle n’est pas là pour lui faciliter la vie alors qu’il a une enquête difficile à mener et une menace de voir son groupe déchargé de l’affaire. Ses soucis personnels vont l’amener à enquêter de son côté également. Une vie qui n ‘est donc pas de tout repos, et le tout en une semaine.

Un roman assez complet qui nous tient en haleine jusqu’au bout, même si la fin ne donne pas vraiment une explication claire. A nous peut-être de nous faire notre propre idée…

D’autres romans policiers ?

Publié le

Téleski qui croyait prendre de Florian Dennisson

Téleski qui croyait prendre

Téleski qui croyait prendre
Livre ou ebook sur Amazon
e-book sur Fnac
Audi sur Audible

Résumé de Téleski qui croyait prendre :

Les nouvelles enquêtes de Gabriel Lecouvreur, dit le Poulpe, dans un nouveau polar à suspense totalement GRATUIT ! Découvrez même à l’intérieur, deux autres eBooks offerts.
Privé de son quotidien de prédilection, Gabriel Lecouvreur, dit le Poulpe, se retrouve à éplucher les faits divers d’un journal de province. Il s’entiche d’une affaire étrange qui va le mener dans la noirceur des secrets d’une des familles les plus puissantes de Courchevel. Un magnat du monde de la nuit laissé pour mort au beau milieu de son chalet de luxe et de vieilles connaissances de Gabriel accusées à tort, c’est le Poulpe au pays de l’or blanc.

Mon avis :

Une enquête gratuite, alors, pourquoi s’en priver ? Après avoir lu Machinations de Florian Dennisson, me voici parti à la conquête de cette nouvelle enquête. Un vol qui tourne mal, le propriétaire est sauvagement assassiné. Tout parait limpide, et pourtant…

Trop limpide, trop facile pour le poulpe, à qui il ne faut pas en raconter comme ça. Le voilà parti, seul contre tous, enfin presque. L’auteur nous balade d’un lieu à l’autre de cette station de ski, sans vraiment savoir où va nous mener cette enquête. Un peu d’humour, un peu d’amour aussi, enfin si on peut dire, et la pelote se déroule pour nous faire découvrir ce qui se trame.

Si certains morceaux me sont apparus évidents à un certain moment, le reste est resté obscur jusqu’aux dernières lignes.
Quant au dernier coup du Poulpe, je le trouve très bien joué. Honnête jusqu’au bout ? Téleski qui croyait prendre !
Même le personnage principal qui ne m’a pas paru spécialement sympathique, a réussi à m’avoir puis j’ai finalement été heureuse de le voir terminé ainsi en beauté.

Alors, prêt à tenter ? Laissez-vous faire, c’est gratuit !

Publié le

Machinations, thriller de Florian Dennisson

Machinations thriller de Florian Dennisson

Machinations
Livre ou e-book sur Amazon
Livre sur Fnac
Audio sur Audible

Résumé de Machinations :

Une île privée et recluse, cinq prétendants à un mystérieux héritage, aucune issue…

Naima, Eugénie, Hugo, Bertrand et Victor ne se connaissent pas, pourtant ils vont tous se retrouver au même endroit, dans un port de Bretagne un soir d’hiver, après avoir reçu un courrier au sujet d’un héritage provenant d’un riche ancêtre dont l’identité est jalousement gardée secrète.
Un bateau doit les amener sur une île dont ils ne savent rien et peu après leur arrivée, le huis clos va virer au cauchemar. Pour protéger leurs vies dans un piège qui ne semble avoir aucune issue, ils vont devoir découvrir qui tire les ficelles de cette étrange machination ?

Mon avis :

J’ai eu l’occasion de lire le premier tome il y a quelques mois déjà ou années, je ne sais plus lors d’un concours organisé par l’auteur. J’avais lu ce tome 1 à cette époque, un peu frustrée, je dois le dire pour deux raisons. D’abord, je n’avais pas vu que c’était un premier tome, donc en arrivant au bout, je suis restée sur ma faim (ou fin ?). La deuxième est que ce premier tome ressemble beaucoup à un autre roman que j’ai lu. Une impression de déjà vu un peu perturbante.

Bon, passons, je suis restée là-dessus un bon moment. Jusqu’à il y a quelques semaines, où l’auteur propose l’intégral à un prix défiant toute concurrence. Je saute sur l’occasion et me replonge dans cette histoire. Il me faut un temps pour me remettre dans le bain. Je n’ai pas eu envie de relire le tome 1, je n’aime pas relire deux fois un même livre. Passé ce petit temps d’adaptation, me voilà enfin partie dans cette nouvelle aventure.

Je ne suis pas déçue d’avoir poursuivi cette aventure au côté de Florian, malgré le démarrage un peu scabreux, que vous n’aurez pas, si vous n’avez pas lu les mêmes lectures que moi. L’histoire prend un tout autre tournant. Quand on croit que ça y est, on arrive au bout de l’affaire (bon d’accord, il reste beaucoup trop de pages !), une surprise nous attend au tournant. Les personnages ne sont pas au bout de leur peine.

De fil en aiguille, on découvre le pot aux roses. Mais vous devez me croire, on ne peut rien découvrir avant la fin. L’enquête que mènent les personnages est bien ficelée. Inutile de vous prendre la tête, vous ne trouverez pas.

Machinations, un livre que je conseille aux amoureux des policiers et thrillers.