Publié le

11 novembre 2015, jour de l’armistice

11 novembre 2015, en ce jour, je vous propose de délivrer un message de paix.

11 novembre

Message à écrire avec ou sans l’aide de l’image.

 

Vos messages du 11 novembre 2015 :

Soyez en paix avec vous même, faites la paix avec vos proches, c’est modeste, c’est peu, mais ce  peut être le début d’une chaine…

La Paix pourrait être résumée par ces quelques mots : Partage, Accueil, Intégration et  le X c’est lui qui rassemble toutes les lettres donc qui soude la PAIX.

Que la paix en ce monde ne soit pas un vain mot en souvenir de tous ceux qui sont morts pour elle !

La paix est un mot si simple mais si difficile.

Seigneur fait de nous des bâtisseurs d’amour, des ouvriers de paix.

 

Pensées et citations sur la paix :

Vous pouvez en trouver en vous rendant ici

 

Publié le

Poésiade 1 te souviens-tu ?

Pour cette poésiade 1 , je pars sur un octosyllabe ! Les mots soulignés sont ceux donnés par les internautes.

Pour rappel :

La poésiade est une poésie que j’écris à l’aide de mots donnés par les internautes.

Pour plus d’explication, rendez-vous ici

 

Poésiade 1
Dessin de Vasyzeroseth

Poésiade 1 : te souviens-tu ?

Te souviens-tu de cette année,

Au fond de l’eau, la peau tannée,

La liberté pour seul crédo,

Sans peur, mon crayon pour radeau.

 

Aucun chagrin ne vaut la peine.

L’espoir doit couler dans  nos veines.

Nos sourires éclairer nos faces

Enchantées quand le mal s’efface.

 

La colère s’est envolée.

Les gourmandises ont consolé

Nos cœurs aujourd’hui à la fête

Qui ne pensent qu’à l’amusette !

 

Merci à tous ceux qui ont participé.

Merci Mamicole

Merci Vasyzeroseth

Merci Team littéraire

Merci Claude

Merci Alouqua

Merci Coucou

Merci également à Vasyzeroseth qui a accepté de me prêter son dessin pour illustrer ma première poésiade.

 

Un exercice très intéressant à faire, pas toujours facile en fonction des mots donnés mais j’ai adoré. La preuve, je recommence, mais cette fois-ci, en faisant une contade . Alors, à vos mots, prêts, partez… Je vous retrouve sur l’autre article avec un petit lapin bleu. Vous me suivez ?

Pour ceux qui arriveraient en cours de route, vous ne trouverez pas les mots en commentaire. Et je tiens à vous rassurer, je n’ai pas triché et inventé tout cela. Simplement, cette poésiade a été écrite sur mon ancien blog et les commentaires étaient là-bas, une des choses que nous ne pouvons pas faire migrer, dommage. C’est pareil pour le début de la contade qui a été commencé sur l’ancien blog. Les choses étant claires, vous pouvez nous y retrouver et participer.

Pour ceux de passage, si vous regardez la date de parution, puisque j’ai remis les dates de l’ancien blog, vous verrez que la poésiade a été écrite à une époque très particulière, et un an après alors que j’édite ce message, je me rends compte qu’on le ressent beaucoup dans les mots donnés et donc dans la poésiade en elle-même. Vous trouvez aussi  ? Dites-le moi dans les commentaires.