Publié le

Sénescence, roman de Luca Tahtieazym

Sénescence

Sénescence
Livre ou e-book sur Amazon

Résumé de Sénescence :

ET SI VOUS VIEILLISSIEZ QUATRE FOIS PLUS VITE ?

En 2020, une mutation génétique provoque une accélération du vieillissement de la population mondiale.
Vous avez quarante ans ? Il ne vous reste plus que dix ans à vivre.
Vous venez de naître ? Votre espérance de vie se limite à une vingtaine d’années.
À cinq ans, vous pouvez devenir parent. À dix, vous pourriez être grand-père ou grand-mère.
Quatre témoins, quatre manières d’appréhender les coups du sort : dompter l’Everest, trouver la faille, tituber dans les abîmes, goûter le présent…

Dépêchez-vous de vivre, il est peut-être déjà trop tard…

Mon avis :

Luca Tahtieazym a encore frappé avec un roman qui nous met sens dessus dessous. Après nous avoir plongés dans le brouillard, le voici avec un roman qui n’est pas complètement hors du temps avec ce qu’on vit actuellement.
Rien ne va plus, c’est le chaos sanitaire !

Et si vous vieillissez quatre fois plus vite ?!

Le roman est complètement déjanté mais certains passages font écho à ce que l’on vit en ce moment. Par exemple tous les scientifiques qui planchent sur le même problème, un fléau qui touche toute la planète ! Nous n’en sommes pas loin. Nous sommes bien dans l’air du temps.

Restez confinés et lisez ce roman (après les miens bien sûr !) et vous verrez que finalement, notre condition n’est pour le moment pas si mauvaise.

Les quatre premiers chapitres nous font prendre connaissance de quatre personnages différents. J’ai cherché longtemps leur lien avant d’abandonner, me souvenant vaguement du résumé qui parlait de quatre témoins différents… Mais finalement… ai-je bien fait ?

Luca a encore une fois frappé en nous menant là où il le désirait, et si j’avais quelques doutes sur certaines vérités, j’étais loin de tout découvrir. Des personnages attachants pour certains, plutôt repoussants pour d’autres. Je pense que chacun trouvera son bonheur dans un profil.

Dans Sénescence, Luca a réussi à me faire pleurer, une fois, mais aussi à me faire rire. Dois-je oser vous dire quand ? je crois vous l’avoir déjà dit, mais c’est le seul auteur, je crois, qui arrive à me faire rire lorsqu’il tue ou fait mourir un personnage ! Il faut le faire quand même. Il a encore réussi, une fois de plus.

Je ne vous en dis pas plus, laissez-vous guider par cette plume qui ne manquera pas de vous étonner.

Du même auteur :

Publié le

Et si on parlait d’amour pour la Saint Valentin ?

Et si on parlait d'amour

Et si on parlait d’amour ? Ah, j’en entends déjà me dire qu’il n’y a pas besoin de date pour s’aimer, que c’est devenu une fête purement commerciale…
Je suis tout à fait d’accord, mais n’est-ce pas le cas de toutes les fêtes, quelles soient religieuses ou païennes ? Soyons vraiment honnête…
En tout cas, pour moi, c’est l’occasion de s’arrêter un moment, dans ma vie qui va à cent à l’heure, et de parler d’amour… tout en me faisant offrir un bon resto ce soir !

Alors, on parle d’amour ? Comme je vous aime tous, chers lecteurs, j’ai décidé de vous gâter en ce jour de la Saint Valentin. Des cadeaux, ça vous dit ?

Je parle beaucoup d’amour dans mes romans, et en ce jour de la Saint Valentin, j’ai donc décidé de vous offrir de l’amour. Prêt à vivre une journée pleine d’amour ?

Et si on parlait d’amour avec Marre des adultes ?

L’amour entre deux adolescents qui se cherchent et qui ont bien du mal à se trouver.

Extrait offert

La nature est comme un tableau. J’admire le reflet du soleil dans l’eau. C’est comme s’il y a des milliers d’étoiles scintillantes qui sont tombées dans l’eau et qui flottent à sa surface. C’est superbe non ?
Il ne répond pas et essaie lui aussi de regarder, d’admirer comme elle. Il aime la nature, mais il n’a jamais réussi à la peindre, à la décrire, à l’admirer. Il l’aime en fait pour lui, pour ce qu’elle lui apporte, le calme, la tranquillité, et non pour sa beauté, pour ce qu’elle est en réalité.
— On peut s’arrêter un peu, je suis fatiguée.
— Bien sûr… Viens, on va aller s’asseoir là-bas.
— D’accord. Le premier arrivé…

Elle ne finit pas sa phrase. Elle se met à courir le plus vite possible vers les rochers qu’il lui a indiqués. Il s’élance derrière elle et la rejoint vite. Il l’attrape. Ils s’écroulent tous les deux sur l’herbe un peu humide. Elle se débat, mais elle n’a pas assez de forces pour se dégager. Il la plaque le dos sur l’herbe et s’assoit sur son ventre lui tenant toujours les bras. Elle rit. Elle n’en peut plus. Des larmes de joie coulent sur ses joues.
Il la regarde rire. Il la fixe.
— Qu’est-ce qu’il y a ?
— J’ai envie de te manger toute crue.
Ils éclatent de rire. Il l’embrasse et la libère. Il roule et s’allonge dans l’herbe à ses côtés. Il soupire et ferme les yeux.

Marre des adultes papier
Marre des adultes e-book
version epub
Version Amazon

L’amour avec Entre Père et Fils ?

L’amour au chaud, sous le soleil du Cameroun. Plus torride ? Pas forcément. Plus court pour ne pas spoiler l’histoire, mais surement plus intense.

Extrait offert

Je n’ai pas le temps de finir ma phrase. Nos lèvres se rejoignent et un tourbillon s’y forme. Tourbillon des sens, tourbillon des cœurs, tourbillon de l’amour. Tourbillon qui entraîne avec lui tous les doutes et inquiétudes de ces dernières heures. Tourbillon qui efface tout ce qui vit autour de nous pour nous laisser seuls avec notre amour. Tourbillon qui nous enveloppe pour nous maintenir l’un contre l’autre, nous protéger, nous réchauffer, nous rassurer. Les yeux fermés, je savoure ces quelques secondes d’intimité, l’esprit libre, la tête vide de tout sauf de l’amour qui n’a cessé de grandir.

Entre Père et Fils format papier
Entre Père et Fils sur Amazon

Si l’amour aidait à trouver la clé du bonheur ?

Et si on parlait d’amour refusé, d’amour rejeté parce que la vie n’a pas été un cadeau et a rendu l’amour tellement à l’opposé de ce qu’il devrait être.

Extrait offert

Il dormait depuis un moment lorsque une odeur de brûlé lui chatouilla les narines. Il ouvrit les yeux et regarda instinctivement vers sa chambre. Une coulée de lave d’un rouge étincelant recouvrait le lit et s’avançait vers la salle.
Virginie !
Il essayait de la distinguer mais la lumière et la chaleur lui piquaient les yeux. La lave se rapprochait dangereusement de lui. À la fois pétrifié par la peur et désireux de sauver sa belle, il ne pouvait fuir devant cette langue de feu qui lui parut s’arrêter comme pour le regarder. Il crut défaillir quand il la vit se soulever pour devenir plus grande que lui. Deux bras se détachèrent de chaque côté et ce qui aurait pu ressembler à une tête vint se poster très près de lui, si près qu’il lui sembla voir des yeux qui le fixaient, des yeux qu’il reconnaîtrait entre mille, les yeux de…

La clé du bonheur au format papier
La clé du bonheur sur Amazon

Et si on parlait d’amour sous toutes ses dimensions

« Il y a beaucoup d’amour entre ces personnages qui entourent Angèle… Il y a l’amour de la vie, … l’amour que partagent et construisent Angèle et Guillaume. » (C. Cottet)

Extrait offert

Angèle le sent vexé ou frustré. L’un ou l’autre, quelle différence ? Comment lui faire comprendre qu’il est des histoires qui ont besoin d’être comprises, éclaircies avant de pouvoir les partager ? Elle a depuis si longtemps un jardin secret fermé à clé. Emmuré telle une citadelle, elle se doit d’en retrouver la clé avant de pouvoir y pénétrer, y faire le nettoyage nécessaire avant de pouvoir y faire entrer quiconque. Elle est persuadée qu’il ne peut renfermer que de belles fleurs à l’odeur agréable et apaisant, des plantes rares, voire uniques qui n’attendent que son retour pour s’épanouir de nouveau avec elle et pour elle. Une seule de ces plantes peut tout changer, lui rendre la vie plus agréable malgré la maladie et le handicap.

Cette simple évocation la ramène dans son appartement à côté de celui qui partage sa vie. Son regard n’a pas changé, sauf peut-être une part d’interrogation qui s’est discrètement glissée dans le bleu de son iris. Cette incompréhension qui le mine depuis la veille au soir ne l’empêche pas de reprendre le dessus

Aime-moi si tu peux au format papier
Aime-moi si tu peux sur Amazon

Et comme on ne parle pas d’amour que le jour de la Saint Valentin, vous pouvez y revenir tous les jours.

Publié le

Tout peut arriver, ou presque de Sonia Dagotor

Tout peut arriver, ou presque

Tout peut arriver ou presque
Livre ou ebook sur Amazon

Résumé de Tout peut arriver ou presque :

A l’issue d’un entretien d’embauche, Élisa erre dans la rue du Faubourg-Poissonnière, connue pour ses nombreux magasins de robes de mariée. Face à la robe de ses rêves, elle décide qu’elle n’attendra pas que son compagnon lui fasse sa demande. C’est elle qui la fera !
Alors qu’elle passe la soirée à imaginer ses noces, son futur mari rentre à l’aube, couvert de traces de rouge à lèvres.
Une dispute éclate et Élisa s’en va. C’est ainsi qu’elle s’embarque dans une aventure improvisée, dans laquelle tout peut arriver ou presque.

Si vous voulez de la bonne humeur, un zeste de suspense et une bonne dose d’humour, suivez Élisa dans ses aventures rocambolesques.

Mon avis :

Après avoir lu Effondrements, ce livre m’a emmené dans un univers totalement différent. Et je dois avouer que cela m’a fait grand bien. Une lecture donc qui fait du bien pour sa simplicité que ce soit dans l’écriture ou dans l’histoire elle-même.

Si vous cherchez un livre sérieux qui va vous apprendre un tas de trucs sur la vie, sur l’avenir du monde ou sur les relations humaines par exemple, je vous le dis tout de suite, vous pouvez passer votre chemin.

Si au contraire, vous cherchez un livre détente, qui vous fait rire et qui surtout vous évite une grande prise de tête, ce livre est fait pour vous. Tout en soulevant quelques aspects de la vie, comme la séparation dans un couple et ses répercussions sur l’enfant, le dialogue et la maladie, ce roman est d’une folie sans nom. Tout peut arriver, même l’impensable, comme se faire héberger par une totale inconnue, ou se lier d’amitié, le temps d’un trajet en car, avec une personne âgée qui vous emmène voir son mari à l’hôpital. Et que dire d’acheter un billet de train pour la destination au choix du guichetier ? Il y a bien pire, mais je ne voudrais pas spoiler… A vous de lire pour découvrir ces doux accès de folie.

Certains commentaires disent que le livre n’est pas réaliste. C’est vrai dans certains sens, mais je crois que tel n’est pas le but de l’auteure. Juste nous faire lire une histoire sympa qui fait rire, mais qui nous fait toujours avancer pour savoir qu’elle sera la prochaine étape.

Je me suis régalée à lire ce livre, une pause bien sympathique au milieu de tous les romans, souvent policiers, que je lis. Besoin de détente littéraire ? Foncez !

Publié le

Effondrements roman policier de Guy Morant

Effondrements

Effondrements
E-book ou livre sur Amazon
Livre sur Fnac
Livre audio sur Audible

Résumé de Effondrements :

Deux pêcheurs autour d’un cadavre, la forêt de Rambouillet pour seul témoin. La victime n’est pas une jeune femme ordinaire, mais la fille d’un politicien sulfureux. Son corps a été littéralement broyé. Par quoi ? Par qui ? Pourquoi ? C’est ce que le groupe de la crim’ mené par Alaric Autier va tenter de comprendre, en huit journées d’une enquête sous haute pression. Entre mensonges et coups bas, on dirait que tout le monde a quelque chose à cacher, dans cette affaire où les existences et les destins menacent de s’effondrer.

Effondrements a pour décor les Yvelines cossues, où les policiers s’intéressent à un centre de formation survivaliste. Roman très documenté, proche du véritable travail d’un groupe de la police criminelle, il met en scène avec humour des personnages et des lieux s’inspirant de personnes et de lieux réels. Loin des clichés du polar, il place le lecteur en plein cœur d’une enquête soumise aux pressions de la hiérarchie et des médias.

Mon avis :

Un roman qu’on pourrait dire composé de deux histoires :
Un meurtre à élucider, enquête qui va se scinder finalement en deux parties.
L’histoire personnelle du policier en charge de l’affaire.

Un meurtre qui nous met très vite dans le bain de l’histoire. L’enquête qui en découle nous amène sur des terrains assez scabreux, à savoir la pédophilie et l’intouchabilité des politiciens dans nos sociétés. Les policiers doivent donc marcher sur des œufs, et on est amené à voir la complexité de leur travail lorsqu’on leur met sans arrête des bâtons dans les roues. Je ne parle pas de la girouette qui leur sert de supérieur.


Cette enquête qui parait longue alors qu’elle ne se déroule que sur une semaine, se voit scinder en deux. Une sur le passé de la jeune victime et une sur son meurtre lui-même. Alors, les deux affaires sont-elles liées ?
Toutes les recherches mènent les enquêteurs sur différentes pistes et rien n’est simple pour tout dénouer. Mais le suspense reste jusqu’à la fin de l’histoire, les différentes découvertes se dévoilent une par une, pas trop vite pour ne pas nous faire découvrir le pot aux roses.

L’histoire personnelle du policier se trouve un peu en arrière plan. Elle n’est pas là pour lui faciliter la vie alors qu’il a une enquête difficile à mener et une menace de voir son groupe déchargé de l’affaire. Ses soucis personnels vont l’amener à enquêter de son côté également. Une vie qui n ‘est donc pas de tout repos, et le tout en une semaine.

Un roman assez complet qui nous tient en haleine jusqu’au bout, même si la fin ne donne pas vraiment une explication claire. A nous peut-être de nous faire notre propre idée…

D’autres romans policiers ?

Publié le

Machinations, thriller de Florian Dennisson

Machinations thriller de Florian Dennisson

Machinations
Livre ou e-book sur Amazon
Livre sur Fnac
Audio sur Audible

Résumé de Machinations :

Une île privée et recluse, cinq prétendants à un mystérieux héritage, aucune issue…

Naima, Eugénie, Hugo, Bertrand et Victor ne se connaissent pas, pourtant ils vont tous se retrouver au même endroit, dans un port de Bretagne un soir d’hiver, après avoir reçu un courrier au sujet d’un héritage provenant d’un riche ancêtre dont l’identité est jalousement gardée secrète.
Un bateau doit les amener sur une île dont ils ne savent rien et peu après leur arrivée, le huis clos va virer au cauchemar. Pour protéger leurs vies dans un piège qui ne semble avoir aucune issue, ils vont devoir découvrir qui tire les ficelles de cette étrange machination ?

Mon avis :

J’ai eu l’occasion de lire le premier tome il y a quelques mois déjà ou années, je ne sais plus lors d’un concours organisé par l’auteur. J’avais lu ce tome 1 à cette époque, un peu frustrée, je dois le dire pour deux raisons. D’abord, je n’avais pas vu que c’était un premier tome, donc en arrivant au bout, je suis restée sur ma faim (ou fin ?). La deuxième est que ce premier tome ressemble beaucoup à un autre roman que j’ai lu. Une impression de déjà vu un peu perturbante.

Bon, passons, je suis restée là-dessus un bon moment. Jusqu’à il y a quelques semaines, où l’auteur propose l’intégral à un prix défiant toute concurrence. Je saute sur l’occasion et me replonge dans cette histoire. Il me faut un temps pour me remettre dans le bain. Je n’ai pas eu envie de relire le tome 1, je n’aime pas relire deux fois un même livre. Passé ce petit temps d’adaptation, me voilà enfin partie dans cette nouvelle aventure.

Je ne suis pas déçue d’avoir poursuivi cette aventure au côté de Florian, malgré le démarrage un peu scabreux, que vous n’aurez pas, si vous n’avez pas lu les mêmes lectures que moi. L’histoire prend un tout autre tournant. Quand on croit que ça y est, on arrive au bout de l’affaire (bon d’accord, il reste beaucoup trop de pages !), une surprise nous attend au tournant. Les personnages ne sont pas au bout de leur peine.

De fil en aiguille, on découvre le pot aux roses. Mais vous devez me croire, on ne peut rien découvrir avant la fin. L’enquête que mènent les personnages est bien ficelée. Inutile de vous prendre la tête, vous ne trouverez pas.

Machinations, un livre que je conseille aux amoureux des policiers et thrillers.