Publié le 8 commentaires

Une phrase pour l’hiver 2016

Une phrase pour l’hiver 2016

Une phrase pour l'hiver 2016Voici 3 mots pour faire une phrase pour l’hiver 2016 :

oiseau – hiver – froid

En utilisant ces 3 mots et en vous aidant ou non de la photo, écrivez une phrase pour l’hiver 2016 ou plusieurs phrases.

Laissez aller votre imagination.

Ne soyez pas timides, aucune phrase n’est moins bonne qu’une autre.

 

Vos productions :

  • Bonne nouvelle : l’hiver arrive en fin de semaine mais attention les petits oiseaux risquent d’avoir froid – il faut penser aux boules alimentaires spécialement faites pour eux…..
  • Cui cui… Son cri perce le silence de l’hiver. L’oiseau est là au bout d’une branche blanchie par le neige. L’hiver l’a surpris avec son froid intense. Le bleu de son plumage ressort sur le gris qui a envahi le ciel. Vive le printemps semble dire l’animal frigorifié.
  • Petits oiseaux mangeaient du crottin sur le gazon ! Nous disait la chanson. Oui, mais où est le crottin ? Où est le gazon ? La neige a recouvert les chemins, les chevaux ne sortent plus car l’hiver est là et il fait froid.
    Donne-moi quelques grains et un peu de gras pour me permettre d’atteindre le printemps qui me parait bien lointain.
  • « Pas un bruit, pas un son, toute vie est éteinte » L’hiver et le froid sont apparus depuis quelques semaines.Ils se sont installés jusqu’au bout de la plaine faisant reculer la ligne d’horizon.La vie s’est arrêtée. On se croirait presque en Sibérie comme lorsque Napoléon a été stoppé sur la Bérézina.
    Pas l’ombre d’un être vivant ! Mais là bas, sur le bout d’une branche, un petit animal tend la tête sans bouger. Son corps gris et le bleu de ses ailes percent le blanc hivernal. Que regarde-t-il droit devant lui, au fin fond de l’horizon ? Là-bas, à la limite de la grande plaine, va peut-être apparaître l’aube d’un printemps qui va le réchauffer.
  • Durant l’hiver, l’oiseau, comme nous, a froid, il cherche à manger près des maisons et aime les boules de graisse.
  • Nous n’avons pas d’hiver ! Nous n’avons pas de froid ! Les fleurs commencent à montrer le bout de leur nez.
    Les oiseaux chantent. Le réchauffement climatique nous dit-on aux informations.
    Si les prévisions météo se réalisent, l’hiver arrive, le froid pointe son nez. Que vont devenir nos jeunes pousses et les fleurs de nos arbustes ? Que mangera le petit oiseau qui se gèle les pattes au bout d’une branche qui va se couvrir de neige ?
    L’hiver et le froid ont leur saison et le printemps la sienne.
  • En ouvrant la fenêtre, devant moi les toits sont blancs. L’hiver annoncé pointe son nez. Le vent accentue le froid. Pauvres petits oiseaux ! Ils vont se geler les pattes . Qui leur donnera quelques miettes de pain ou un peu de graisse pour tenir le coup jusqu’au printemps et nous réveiller avec leurs chants.
  • Pauvres oiseaux qui souffrent tant du froid en hiver … pensons à leur offrir le couvert.

8 réflexions au sujet de « Une phrase pour l’hiver 2016 »

  1. Bonne nouvelle : l’hiver arrive en fin de semaine mais attention les petits oiseaux risquent d’avoir froid – il faut penser aux boules alimentaires spécialement faites pour eux…..

  2. Cui cui… Son cri perce le silence de l’hiver. L’oiseau est là au bout d’une branche blanchie par le neige. L’hiver l’a surpris avec son froid intense. Le bleu de son plumage ressort sur le gris qui a envahi le ciel. Vive le printemps semble dire l’animal frigorifié.

  3. Petits oiseaux mangeaient du crottin sur le gazon ! Nous disait la chanson. Oui, mais où est le crottin ? Où est le gazon ? La neige a recouvert les chemins, les chevaux ne sortent plus car l’hiver est là et il fait froid.
    Donne-moi quelques grains et un peu de gras pour me permettre d’atteindre le printemps qui me parait bien lointain.

  4. “Pas un bruit, pas un son, toute vie est éteinte” L’hiver et le froid sont apparus depuis quelques semaines.Ils se sont installés jusqu’au bout de la plaine faisant reculer la ligne d’horizon.La vie s’est arrêtée. On se croirait presque en Sibérie comme lorsque Napoléon a été stoppé sur la Bérézina.
    Pas l’ombre d’un être vivant ! Mais là bas, sur le bout d’une branche, un petit animal tend la tête sans bouger. Son corps gris et le bleu de ses ailes percent le blanc hivernal. Que regarde-t-il droit devant lui, au fin fond de l’horizon ? Là-bas, à la limite de la grande plaine, va peut-être apparaître l’aube d’un printemps qui va le réchauffer.

  5. durant l’hiver, l’oiseau comme nous a froid, il cherche à manger près des maisons et aime les boules de graise

  6. Nous n’avons pas d’hiver ! Nous n’avons pas de froid ! Les fleurs commencent à montrer le bout de leur nez.
    Les oiseaux chantent. Le réchauffement climatique nous dit-on aux informations.
    Si les prévisions météo se réalisent, l’hiver arrive, le froid pointe son nez. Que vont devenir nos jeunes pousses et les fleurs de nos arbustes ? Que mangera le petit oiseau qui se gèle les pattes au bout d’une branche qui va se couvrir de neige ?
    L’hiver et le froid ont leur saison et le printemps la sienne.

  7. En ouvrant la fenêtre, devant moi les toits sont blancs. L’hiver annoncé pointe son nez Le vent accentue le froid. Pauvre petits oiseaux ! Ils vont se geler les pattes . Qui leur donnera quelques miettes de pain ou un peu de graisse pour tenir le coup jusqu’au printemps et nous réveiller avec leurs chants.

  8. Pauvres oiseaux qui souffrent tant du froid en hiver … pensons à leur offrir le couvert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *