Publié le 6 commentaires

Il fallait me laisser mourir, premier roman policier

Il fallait me laisser mourir

Il fallait me laisser mourir, mon premier roman policier qui va vous emmener dans la ville à 10 kms de chez moi : Châteaudun où trône fièrement le premier château de la Loire. Ne me demandez pas pourquoi, la Loire n’y coule pas. Mais cela est une autre histoire… Vous souvenez-vous du capitaine Thébault qui sévit à Bordeaux dans Une baffe et ça repart ? Eh bien, elle vient de prendre ses quartiers à la brigade de Châteaudun. Et je vous assure que ses débuts dans cette brigade ne vont pas être de tout repos.

Le résumé

Un troisième corps de femme est retrouvé dans le bois des Gâts, site naturel remarquable de Châteaudun. Égorgées, le corps mutilé, ces femmes n’ont aucun lien entre elles et sont dissimulées dans la végétation. Le meurtrier ne laisse aucun indice pour l’enquête de la capitaine Thébault, nouvellement affectée à la brigade de gendarmerie de la ville.

Son combat pour se faire accepter dans une équipe d’hommes… Une affaire qui lui échappe… Parviendra-t-elle à résoudre ce qu’elle ressent comme un examen de passage pour s’établir dans cette ville ?

Il fallait me laisser mourir : des extraits.

Au travers de ces extraits, je vous propose de découvrir l’ambiance de ce roman policier.

Une victime qui aurait peut-être dû éviter de se promener seule dans la forêt, à moins que ce ne soit une autre raison…
Pas facile de s’intégrer dans un groupe qui est déjà formé avec ses habitudes.
Une enquête difficile qui va mettre les nerfs de la capitaine à rude épreuve.

Vous souhaitez en lire un peu plus, découvrir la découverte d’un cadavre ?
Cliquez sur le lien ci-dessous, puis sur feuilleter qui apparaît juste au-dessus de la couverture.
LIRE LE DÉBUT DE L’HISTOIRE

Où se le procurer ?

Ce début de roman a conquis votre cœur de lecteur ? Vous voulez le lire ? Plusieurs options s’offrent à vous.

– Se le procurer sur Amazon au format numérique et papier.

JE VEUX LA VERSION NUMÉRIQUE OU PAPIER SUR AMAZON

– Se le procurer au format papier en vous rendant à ma boutique.

JE VEUX L’EXEMPLAIRE PAPIER AVEC MARQUE-PAGE ET DÉDICACE À LA DEMANDE

Après votre lecture, n’hésitez pas à retourner sur Amazon et sur mon site pour me laisser un commentaire. Les commentaires sont importants pour donner une idée aux futurs lecteurs. Sur Amazon, ils m’aident également à être plus visible. C’est ensemble qu’on aidera ce livre à se démarquer.

Bonne lecture à tous

6 réflexions au sujet de « Il fallait me laisser mourir, premier roman policier »

  1. Bravo Séverine, et succès à ce livre !
    Merci pour cette bonne présentation, ces extraits et ce début de l’histoire !
    C’est gentil !
    Bonne soirée et la meilleure des chances !

  2. Un roman, qu’importe le genre, bravo à la plume amateur qui se lance là-dedans et qui sait devient bien connue un jour dans ce vaste monde litteraire… bon succès à toi, amicalement, jill

  3. […] Article précédent : Il fallait me laisser mourir, premier roman policier Laisser un commentaire Annuler la réponse […]

  4. […] mes publications. Il va vraiment falloir que je m’y remette. Il faut dire que la sortie de mon roman m’a pris beaucoup de temps et d’énergie. Alors je reste collée à l’actualité, […]

  5. J’ai fini ton livre il y a deux jours, il est extra complètement différent avec ce que tu as publié jusqu’à ce jour mais il est vraiment bien bravo Séverine.
    Par contre voulu mettre un avis sur amazon et ça me dit ceci :
    Vous ne remplissez pas encore les conditions d’éligibilité minimales pour écrire un commentaire sur Amazon. Pour plus d’informations, référez-vous aux lignes directrices de notre Communauté.
    je comprends pas d’autant que il me semble t’avoir déjà laissé un com…
    Bisous

  6. Bonjour SEVERINE
    Ce matin je viens de terminer ton roman policier (il fallait me laisser mourir)
    Comme tu peux le constater je n’ai pas mis longtemps pour me lancer dans cette lecture.
    C’est un très bon signe, cela laisse supposer qu’il a attiré mon intérêt.
    BRAVO !
    Je ne peux que te souhaiter une bonne continuation.
    JOSIANE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *