Publié le 3 commentaires

Espérance, dystopie de Céline Camisuli

Espérance

Espérance
Livre ou e-book sur Amazon

Résumé de Espérance

Dernier refuge de l’Humanité d’un monde en sursis, Espérance est loin d’être le paradis terrestre que l’on pourrait associer à son nom. Les dirigeants mènent d’une main de fer la population dans un but de conservation de l’espèce humaine. Lois drastiques, les hommes et les femmes ont été séparés depuis deux cents ans et il est interdit à tout civil de quitter l’enceinte de la ville. Luc Reynolds, soldat de la division masculine, compte bien faire respecter ces lois coûte que coûte. N’en déplaise à Juliette Delgo qui elle, étouffe au sein des murs qui la retiennent prisonnière depuis sa naissance. Sa sœur Valérie tente de la protéger par tous les moyens mais son cœur, embrasé par ses idées de rébellion, se refuse à tout compromis… Elle n’est pas seule. La révolte gronde au loin, même si trop faible pour être entendue de tous.

Mon avis :

Me revoici partie à me perdre dans les dystopies de Céline. Remarquez que je n’ai pas dit délires, comme pour Exilés, le dernier que j’ai lu de cette auteure. Mais attention, hein, si je persévère avec elle, c’est que j’adore ses délires.

Partie pour l’Espérance, je m’attache directement au personnage de Juliette. Un peu fofolle, même inconsciente, elle m’a donné envie de la remettre au pas comme le fait sa sœur. Et malgré tout, malgré sa non volonté d’obéir au système, je n’ai pas réussi à la détester. Elle reste le personnage auquel je ne voulais qu’il arrive rien au cours de ce livre. J’ai tout vécu à ses côté, j’ai tremblé pour elle, j’ai aimé avec elle, pleuré même.

Ce roman fait réfléchir sur nos conditions de vie. Doit-on accepter tout sans sourciller ? Doit -on croire à tout ce qu’on nous dit ? Et si tout ce qui nous a été inculqué depuis notre plus tendre enfance, n’était qu’une vaste fumisterie ? Bien sûr, je pars dans les extrêmes, mais il est important de se poser parfois des questions, de réfléchir par soi-même, non de tout prendre comme de l’acquis.

Cette réflexion est dans les deux sens d’ailleurs dans ce roman. Se rebeller, oui, mais pas n’importe comment. Là aussi, ne pas suivre bêtement, se poser et réfléchir. On se laisse vite entraîner et berner parfois. Juliette en fait les frais à un moment dans l’histoire.

Il me reste un point à aborder, et non des moindres. Au travers toutes ces considérations que je viens d’évoquer, on assiste également à une très belle histoire d’amour. Même si les hommes et les femmes n’ont pas le droit de se voir, de se côtoyer, un grain de sable dans cette organisation bien huilée, va permettre à des papillons de naître dans le ventre de certains… Je ne vous en dis pas plus.

Une très belle histoire que je vous conseille de lire. Amour et réflexion tout en se laissant transporter dans un monde où il ne fait pas vraiment bon vivre.

De la même auteure :

OO23
Je t’aime déjà mon fils
Mères désespérées recherchent RTT de toute urgence
Ethalia Faith, jusque dans l’éternité
Exilés
Je ne mérite pas de vivre

3 réflexions au sujet de « Espérance, dystopie de Céline Camisuli »

  1. très futuriste mais je pense que ça me plairait bien…merci de le signaler. Bisous douce semaine

  2. Bonjour Séverine.
    Le résumé de ce livre est excellent, il donne envie de se précipiter pour le lire.
    Avec ce que nous vivons et subissons depuis quelques mois, je pense qu’un peu de réflexion est plus que nécessaire. Nous devons faire preuve d’esprit critique. La rébellion est parfois utile, mais pas à n’importe quel prix, il est important de ne pas prendre pour argent comptant, toutes les informations que nous recevons. Le confinement c’est ce que vivent les personnages de ce roman. Il faut donc se poser les bonnes questions. Peut-être trouver une solution plus adaptée, pour le bien de tous. Cela demande bien sûr une analyse objective et surtout pas subjective.
    C’est un livre qui pose les bonnes questions. À nous de trouver les bonnes solutions.
    Bravo Séverine, l’auteure ne peut qu’apprécier ta façon de commenter son roman.

  3. Cela me semble fort intéressant, Séverine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *