Publié le 11 commentaires

Récré 132 : Sans arrêt, elle court Noûr

Récré 132 : Sans arrêt, elle court Noûr

Récré 132 : Sans arrêt, elle court Noûr
Il court, il court le furet… Ah non, aujourd’hui c’est une petite fille qui court sans arrêt. Elle risque de donner le tournis à tous les autres enfants de la cour. Le tout est de bien garder la cour fermée, autrement, elle risque de passer la barrière et d’aller courir à travers champ comme elle aime faire. Quelqu’un a-t-il une solution pour lui retirer les piles ? Parce que moi, j’ai tout essayé, et il n’y a rien à faire… Alors, je suis preneuse de toute nouvelle idée…

Récré 132 : Sans arrêt, elle court Noûr

Sans arrêt, elle court
Ma petite fille, ma Noûr
Est-ce de la bravoure ?
Je me demande, mon amour…

Quand je lui demande pourquoi elle court
Ma petite fille, ma Noûr
Elle me répond sans détour :
Je ne sais pas“. Et court toujours.

Je ne sais pas si un jour
Ma petite fille, ma Noûr
D’énergie sera à court
Et ainsi stoppera son parcours.

En attendant, toujours elle court
Ma petite fille, ma Noûr
Vers son destin ? Vers un amour ?
Et moi ? J’attends son retour.

Alors, pourquoi faire courir cette enfant ? L’idée m’est venu car je lis un roman dans lequel un homme court. Il court, sans savoir réellement pourquoi ni où il va, ni jusqu’où il va. A l’heure où je prépare cet article, je n’ai pas fini ma lecture. Si j’ai titillé votre curiosité, vous pouvez revenir dès demain pour découvrir mon avis sur ce livre. Sinon, il vous faudra attendre la fin du mois !

Écrit dans le cadre du melting pot de la cour de récréation de JB, allez voir les autres Noûr! (après midi).

A la semaine prochaine pour un nouveau prénom, qui sera : Agathange, que l’inspiration soit en nous.

Une envie de visiter la récré ?

11 réflexions au sujet de « Récré 132 : Sans arrêt, elle court Noûr »

  1. C’est une hyperactive ta Noûr… !
    Bises et bon mercredi

  2. Il paraît que ça fait du bien de courir. Je n’en sais rien, je n’ai pas l’âme d’un Forest Gump, mais Noûr, elle, ça a l’air de lui réussir vraiment. Et puis mieux vaut courir, même si on ne sait pas où on va, plutôt que de végéter. Non ?
    Bon mercredi, Séverine.
    Fabrice

  3. Coïncidence je viens juste de lire un article sur le TDAH avec ou sans hyperactivité .
    Bravo pour ton portrait de Nour , la petite fille qui court
    Bonne journée
    Bises

  4. Coucou Séverine, j’ai aussi pensé à Forest Gump en te lisant.:) J’imagine que Noûr est pleine de vie tout simplement. J’ai une petite-fille qui lui ressemble, toujours rieuse et en mouvement. Un signe de bonheur et de bonne santé, tout simplement. Bravo pour tes écrits. Bon mercredi

  5. Elle court pour le bonheur de sentir le vent sur ses joues, pour sa liberté pour son bonheur. Elle semble heureuse en tout cas! Bise

  6. Ce livre t’as bien influencée et le texte est très joli. Bisous

  7. Bonjour Séverine,
    Une petite fille bien en vie et heureuse ; ainsi, je l’imagine ! Bonne poursuite de ce jour !

  8. Dans la course ta Nour !
    Merci pour mon papa
    Bisous Sévy

  9. une adorable petite coureuse, qui doit illuminer ta vie de grand mère

  10. Un jour elle s’arrêtera de courir, cette petite fille sauf si elle se lance dans la compétition. Bisous Papa

  11. Bonjour Séverine.
    Les vacances sont terminées, il va te falloir courir après le temps.
    Bon courage.
    JOSIANE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *