Publié le 8 commentaires

Haïkus 154 : les onomatopées se réveillent

Haïkus 154 : les onomatopées se réveillent

Haïkus 154 : les onomatopées se réveillent
…et se rendorment en fin de journée. J’espère qu’elles seront plus réveillées que moi. j’ai un sacré coup de mou ces jours-ci… Alors, dring, retour du réveil le matin ? Est-ce lui la cause ? Ou ce satané virus qui sommeillerait en moi… Allez savoir, moi j’en saurais peut-être un peu plus demain.
Ou alors le manque d’air, le manque de promenade… Bref, vivement demain, ou pas !

Haïkus 154 : les onomatopées se réveillent

Dring, je fais un bon
il a de nouveau frappé
réveil je te hais.

Hiver silencieux
Réveillé dès le printemps
Cui-cui matinaux.

Bzzzzz, où es-tu donc ?
tu ne me piqueras pas
guerre déclarée.

Sniff, partie perdue
J’y ai pourtant tout donné
batterie à plat.

Plouf, elle est dans l’eau
la grenouille qui croasse
le monde est levé.

Pif, paf, deux encore
claques pleuvent dès l’aurore
sur les joues rougies.

Hop, et un de plus
haïkus sur le clavier
glissement de doigts.

Rrrrrrrrrr, rrrrrrrrrrrrrrr, ronflements
à faire trembler la maison
je jette l’éponge.

Du lever au coucher, quelques onomatopées qui, je vous rassure, ne font pas toutes parties de ma vie. Oufff, heureusement. Je crois que contrairement à d’autres thèmes, on pourrait en écrire des tonnes. Avant d’y passer la journée, je m’arrête donc tout de même. Je m’en vais lire vos ouilles, aïe, ça fait peut-être mal… En attendant, j’espère que vous avez pris plaisir à me lire. A la semaine prochaine pour d’autres haïkus.

Vous avez raté les derniers haïkus, n’hésitez pas à vous rendre dans la rubrique des haïkus.

Le thème est donné sur le blog de Lénaïg . Donc, si le thème vous inspire, n’hésitez pas à rejoindre le groupe si le cœur vous en dit.

8 réflexions au sujet de « Haïkus 154 : les onomatopées se réveillent »

  1. Coucou Séverine, oui on avait une belle palette d’onomatppées… en voici de plaisantes à lire… en espérant que tu retrouveras ton tonus, zou… jill

  2. Une excellente série également Séverine, et pour les ronflements, nous faisons chambre à part pour ne pas se gêner.
    Bises et bon samedi

  3. Bonjour Séverine un joli panel de haïkus très variés. Ah ce fameux Dring matinal, voilà bientôt 4 ans que je l’ai mis en sourdine. Plus de réveil de bonne heure. A présent, plus rien ne presse. Bravo pour l’ensemble. Bises et bon weekend

  4. Hop ! Me voici chez toi Séverine ; un plaisir de te lire ! Puis, en ce demain, espérance que tout va …
    Douce poursuite de ce samedi ! Bon week-end !

  5. Oh qu’ils sont chouettes tes haïkus !
    J’aime tout particulièrement ton cui-cui et ton plouf.
    Bises Sévy

  6. Séverine, tu nous annonces qu’un nouveau roman est à l’impression.
    HOURRA ! Séverine
    Tu peux déjà entendre les CLAP CLAP !!!! pour saluer ton courage et très sûrement une belle histoire.
    Maintenant j’attends le moment où je pourrai revenir à la campagne, entendre les HI-HAN HI-HAN de Gamin, les BEEEEEEE ! des moutons et l’agréable CUI-CUI des oiseaux.
    Poème sonore agréable à lire.

    JOSIANE

  7. Coucou Séverine, bien sûr que j’ai pris plaisir à te lire, bravo pour tes haïkus. Cependant, tu m’inquiètes avec ces joues rougies par les claques, dès l’aurore en plus ! Voyons, cela ne se fait plus, c’est interdit maintenant ! Un souvenir cuisant d’enfance alors ? Ah ben, j’en ai de cette sorte moi aussi. Merci beaucoup, gros bisous.

  8. tu les fais toujours avec bien de l’humour ces haïkus. .Gros bisous douce journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *