Publié le 10 commentaires

Récré 147 : oh peuchère de peuchère

Récré 147

Récré 147 : oh peuchère de peuchère
Le mois de juin avance et les envies de vacances se font de plus en plus ressentir… jusque dans mes écrits. Et Eucher en fait les frais. J’espère qu’il ne sera pas puni pour autant, à rêver avec moi de plage, de mer, de sable fin, de coquillages… Le manque se fait cruellement ressentir, est-ce parce que je ne l’ai pas vue l’été dernier, cette mer qui me rebooste tous les ans ? Allez, encore un peu de patience, et mes pieds iront fouler son bord !
J’ai vraiment hâte, je vous assure. Bon, j’arrête de me lamenter et laisse la place à Eucher.

Récré 147 : oh peuchère de peuchère

Oh peuchère, le mois de juin avance
Le mettant un peu en avance
L’esprit au bord de l’eau
La tête déjà au repos.

Oh peuchère Eucher,
Avant d’aller à la mer
Encore quelques semaines de boulot
Mon Dieu, j’ai déjà l’esprit dans l’eau.

Oh peuchère, ce matin en classe
Sans arrêt il rêvasse
Aux grandes étendues de sable fin
Dont on ne voit jamais la fin.

Oh peuchère il se voit déjà sur la plage
Les mains fouillant dans les coquillages
Cherchant celui qui lui contera l’histoire
Qui le bercera jusqu’au soir.

Voilà maîtresse Jill, un élève qui n’est pas dans la lune, mais déjà en vacances. j’espère que vous lui pardonnerez ces petits écarts au vue de la fin de l’année qui approche à grands pas. D’accord, des pas trop petits encore, mais cela va venir. Plus que deux élèves à venir dans la cour avant un repos bien mérité.

Écrit dans le cadre du melting pot de la cour de récréation de JB, allez voir les autres Eucher ! (après midi).

A la semaine prochaine pour un nouveau prénom, qui sera : Circé, que l’inspiration soit en nous.

Une envie de visiter la récré ?

10 réflexions au sujet de « Récré 147 : oh peuchère de peuchère »

  1. Merci Séverine, avec le beau temps forcément l’envie de ne plus être aux études voire au travail se fait ressentir, d’autant plus avec ce que nous vivons depuis 2020, les privations… On y sera presque, à se faire les valises… bises de m’dame JB 😉

  2. Bonjour Séverine, c’est vrai qu’il fait trop chaud pour travailler et que les rêves de plage, soleil et sable fin doivent titiller autant les adultes que les enfants. Bonnes futures vacances aux enfants et à leur maîtresse. Bravo pour ce beau poème. Bises

  3. Oh Peuchère… expression consacrée ce matin, et vive les vacances, hein !
    Bises et bon mercredi Séverine

  4. C’est dur d’aller en classe quand il fait chaud ;forcément on se sent un peu en vacances déjà …
    Il y a une vingtaine d’années,les enfants chez nous “prenaient leurs vacances avant la date officielle … C’était devenu un coutume …
    Bise

  5. Peuchère d’Echer. Il fait comme la maîtresse qui parle souvent de fatigue et de vacances !

  6. La météo incite à rêver de vacances au bord de l’eau , il n’y a pas qu’Eucher qui y pense.
    Là en ce moment je plongerais bien dans les vagues de nos côtes.
    Bonne soirée
    Bises

  7. Bien vu cette façon de parler de l’élève Eucher
    Même si il est dans la lune, tu l’as rendu fort sympathique
    bonne soirée

  8. on devine un peu l’état d’esprit de la maîtresse que tu es
    Bonne journée Séverine

  9. Sévy en lisant ton texte je deviens exactement comme lui tu m’as fait rêver… Bisous bisous

  10. Un doux rêveur ton Eucher et ce n’est pas pour me déplaire !
    Bises Sévy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *