Publié par 2 commentaires

Danse macabre, roman policier de L A Bailey

Danse macabre

Danse macabre
Livre ou e-book sur Amazon

Résumé de Danse macabre :

« QUAND LA MORT DANSE AVEC LES VIVANTS, IL N’Y A PLUS DE LUMIÈRE. SEULEMENT L’OBSCURITÉ. »

La mort rôde dans la petite ville de Shrewsbury, en Angleterre. Une riche héritière, Jennifer Barnes, est retrouvée assassinée. Pas vraiment la carte postale de vacances idéales ! Néanmoins, Hugo Delatour, ancien flic reconverti en détective privé, décide de reprendre l’enquête. Une autopsie bâclée, une mystérieuse application « Hunter », il n’est pas au bout de ses surprises. Qui se cache derrière le pseudonyme de « Danse Macabre » ? Hugo devra tout faire pour mettre un terme à sa folie meurtrière.

Mon avis :

J’ai lu ce roman dans le cadre d’un concept dont je vous ai parlé lorsque j’ai présenté le livre Les enfants de l’ombre. Le boudoir de lecture, organisé sur un groupe facebook Le comptoir de la culture. Le principe est simple, l’auteure offre son e-book, et je m’engage à le lire, à laisser mon commentaire un peu partout où je peux… Alors comme à mon habitude, je commence par mon blog.

Venons-en au roman de ce mois-ci. Le début du roman nous met dans l’ambiance plutôt familiale de ce détective dont nous allons faire la connaissance. En même temps, l’auteure plante un décor qui me plaît, vu que j’ai quelques affinités avec le pays où arrive notre détective : l’Angleterre. J’y ai passé quelques étés, et m’y retrouver en lecture a été un vrai plaisir. Quoique là, on n’y va pas pour des vacances, loin de là, même si l’ado d’Hugo, le détective, est bien là pour ça.

En effet, très vite, on sent que la sœur d’Hugo ne l’a pas fait venir pour rien et on est raidement mis dans la confidence. Effectivement, un meurtre à résoudre, qui nous embarque très vite. L’écriture de l’auteure fait qu’on a du mal à décrocher de l’histoire, on veut toujours avancer plus et savoir. Les péripéties de Hugo dans sa vie personnelle ont fait que je me suis vraiment attachée à lu. J’avais envie de l’épauler dans son enquête. J’ai aussi tremblé pour sa fille que j’ai cru un moment en danger, même si en bonne ado, elle n’est pas forcément très agréable à vivre. Je n’avais simplement pas envie que Hugo voie un nouveau malheur dans sa vie.

Mon bémol est sur la fin. Je n’ai pas bien compris comment il en arrive à ses conclusions à la fin de son enquête. J’ai aussi trouvé que, pour un détective, ancien policier de surcroît, il s’était un peu vite jeté dans la gueule du loup. Mais je lui pardonne, à Hugo, vu que je me suis attachée à lui. A l’auteure ? Aussi, car il apparaît que c’est un début. J’essaierai sûrement une autre enquête de Hugo pour le retrouver et voir s’il a progressé, autant dans sa vie personnelle que professionnelle.

Que ceux qui n’aiment pas les tomes 1 ne s’arrêtent pas à ce détail. Je pense pouvoir dire que les autres ne sont pas des suites, mais de nouvelles enquêtes de Hugo, à lire indépendamment, même si connaître l’homme me parait important.

D’autres romans policiers ?