Publié le

Défi 57 : J’imagine l’air imaginaire

Défi 57 : J’imagine l’air imaginaire

 

Défi n° 57 : écrire sur le thème : « imaginaire »

défi proposé toutes les semaines par Evy

Défi 57: Imaginaire

 

J’imagine l’air

Fondre en pleurs

Pour faire pousser mes fleurs

Printemps imaginaire.

 

J’imagine l’air

Me soulever de terre

M’emmener vers la mer

Voyage imaginaire.

 

J’imagine l’air

Me caresser le visage

Me déposer sur la plage

Été imaginaire.

 

J’imagine l’air

Me faire un clin d’œil

Se coucher sur ma feuille

Écriture imaginaire.

 

J’imagine l’air

Me faire tourbillonner

Avec les feuilles endiablées

Automne imaginaire

 

J’imagine l’air

Traverser mon esprit

Se l’approprier à tout prix

Rêve imaginaire.

 

J’imagine l’air

M’enlacer sans façon

Me transformer en glaçon

Hiver imaginaire.

 

J’imagine l’air imaginaire

Ce texte a donc été écrit pour le défi. Je suis un peu en retard pour rendre ma copie, j’espère que Evy ne ‘en voudra pas de trop. Je rappelle que si certains veulent se joindre  à nous, mon blog leur est ouvert. Vous pouvez retrouver les conditions du défi dans mon premier défi, ici.

Je vous dis donc à la semaine prochaine (samedi normalement) pour un nouveau défi. Nouveau thème : note ! A vous de plancher pour la semaine prochaine.

 

Production de Pestoune :

Mon air imaginaire est plein de senteurs : l’humus, le parfum des fleurs, l’odeur sauvage des coureurs de bois. Mon air imaginaire emmène mes rêves impossibles. Mon air imaginaire, tel une vague m’apporte de nouveaux songes qui empliront ma vie et me donneront l’espoir. Mon air imaginaire est le socle sur lequel je bâtis mes espérances en une vie meilleure, en un paradis terrestre qui devient de plus en plus utopique. Mon air imaginaire m’apporte le chant du vent, des oiseaux, autant de notes qui feront une symphonie enchanteresse m’entrainant dans un tourbillon mélodique où je me perdrais volontiers. Il m’offrira les couleurs du ciel, de la terre, les couleurs du temps et de l’intemporel. Mon air imaginaire sera la quintessence des plaisirs de la vie et grâce à lui, je vis, je respire, je ris et je jouis.

 

7 réflexions au sujet de « Défi 57 : J’imagine l’air imaginaire »

  1. Je n’ai jamais su jouer avec les mots. Cette fois, j’ai juste fermé les yeux et laissé courir mes doigts sur le clavier. Je ne me relis pas et je poste le texte tel qu’il est. Le ridicule ne tue pas alors je me lance :

    Mon air imaginaire est plein de senteurs : l’humus, le parfum des fleurs, l’odeur sauvage des coureurs de bois. Mon air imaginaire emmène mes rêves impossibles. Mon air imaginaire, tel une vague m’apporte de nouveaux songes qui empliront ma vie et me donneront l’espoir. Mon air imaginaire est le socle sur lequel je bâtis mes espérances en une vie meilleure, en un paradis terrestre qui devient de plus en plus utopique. Mon air imaginaire m’apporte le chant du vent, des oiseaux, autant de notes qui feront une symphonie enchanteresse m’entrainant dans un tourbillon mélodique où je me perdrais volontiers. Il m’offrira les couleurs du ciel, de la terre, les couleurs du temps et de l’intemporel. Mon air imaginaire sera la quintessence des plaisirs de la vie et grâce à lui, je vis, je respire, je ris et je jouis.

  2. Belle participation pour cet imaginaire chez Evy. Bravo
    Revenue en début d’après midi d’un périple morbihannais pendant ce long week-end de l’Ascension, est avec la grisaille que je retrouve mon “chez moi” et chat Théo qui était resté seul ! Content de retrouver ses maîtres et ses chiens le raminagrobis !
    Bises et bonne soirée. ZAZA

  3. C’est super joli j’aime beaucoup. Bises amicales

  4. Très beau défi, pour le moment pas inspiré. Peut être je viendrai plus tard. Mais je vais suivre à la lettre gros bisous sevy

  5. Tout à fait charmant cet air… on se laisse emporter, bravo !

  6. Bonsoir Sévy
    Que d’imaginations j’aime beaucoup merci aussi à Pestoune pour sa participation et grand merci à toi pour relié mes défis c’est gentille à toi passe une bonne soirée bisous Evy

  7. Coucou Séverine, je me suis laissée emporter aussi par ton air imaginaire et par celui de Pestoune. Merci pour ces doux moments de lecture, bonne nuit et bises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *