Publié le

Récré 12 : Archambaud dans les champs

Récré 12  : Archambaud dans les champs

Récré 12

Si vous cherchez Archambaud, c’est dans les champs qu’il faut aller !

Petit clin d’œil aux agriculteurs de ma région.

Récré 12 : Archambaud dans les champs

Archambaud

Dans les champs fait le beau

Ne surtout pas se méprendre,

Il faut bien s’y prendre,

C’est tout un art

Pour ne pas faire le chambard !

Un beau champ n’est pas fleuri,

Ceux d’Archambaud sont bien fournis.

Alignés comme des élèves,

Les plants de maïs s’élèvent.

Pour bien dorer, un peu de soleil,

Et les blés font des merveilles.

Les tournesols, tous en cœur,

Se tournent vers la même chaleur.

Quant aux pommes de terre,

En sous-sol, c’est un mystère.

Le tracteur, son amis fidèle,

Connait bien toutes les ficèles.

Le métier, il le fait bien,

Conduit par Archambaud tous les matins.

Ah, le travail d’agriculteur,

Ce n’est pas faire pousser des fleurs.

Mais Archambaud dans ses champs,

Fait son tour de chant,

Tout un art, n’est-ce pas ?

Un beau champ ne s’invente pas.

 

La production de Dany :

Mon ami Archambaud, bien que d’origine agricole, a préféré installer un petit atelier, dans un hangar de la ferme de ses parents. Avec son ami Thibaut, ils profitent de leur nouvelle activité.

Archambaud
Et son copain Thibaud
Ne sont pas deux nigauds
Qui traînent en lambeaux.

Ils ne mangent jamais de tacaud,
Ni de barbeau
Encore moins de crapauds,
Mais préfèrent le cabillaud.

Au cinéma, ils vont voir le Corniaud,
Et son compère, un salaud,
Qui d’ailleurs n’est pas très beau,
Et mériterait l’échafaud.

A cheval sur un escabeau,
Notre ami Archambaud
Supervise le réchaud,
Pour surveiller la cuisson des artichauts.

Vous ne verrez jamais Thibaut
Revêtu d’un jabot ;
Il aurait l’air d’un facho ;
Il préfère être pris pour un gaucho.

Avec leur vieux tacot,
Ils se prennent pour Colombo,
Dessinant des portraits-robots
Pour tous les collabos.

Parfois ils emmènent le petit bambino,
Un bébé très beau,
Sans oublier son landau,
Et leur diabolo.

Les accompagnent souvent leur cabot,
Un petit corniaud,
Un véritable gigolo,
Qui n’aime pas l’eau.

A la télé ils regardent Jumbo,
Qui n’est pas un robot
Et n’a pas de pieds-bots,
Mais deux petits sabots.

Dans un coin de leur labo,
Se cache un petit lavabo ;
Dans l’atelier, sur l’établi, un étau,
Qui répand de nombreux copeaux.

Dans une soirée aux flambeaux,
Ils ont vu des procès-verbaux,
Dressés par des corbeaux
Qui rejettent les sanglots.

Quand ils sont malades, ils prennent des placebos,
Ou des nocebos,
Étant des ados,
Ils cachent leurs bobos.

Le père d’Archambaud
Avec son compère Thibaut
Ont acheté un tracteur,
Pour les aider dans leur labeur.

Les ont abandonnés leur fils
Archambaud,
Et Thibaut,
Ils œuvrent pour leurs petits-fils.

 

Écrit dans le cadre du melting pot de la cour de récréation de JB, allez voir les autres Archambaud ! (après midi).

A la semaine prochaine pour un nouveau prénom, qui sera : Muguette..

18 réflexions au sujet de « Récré 12 : Archambaud dans les champs »

  1. Bonjour élève Séverine… Agriculteur noble métier de la terre qui nourrit son homme et s’il le fait en chantant, ma foi… ce n’est que meilleur ! Archambaud sois le bienvenu à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m’dame JB 😉

  2. Mon ami Archambaud, bien que d’origine agricole, a préféré installer un petit atelier, dans un hangar de la ferme de ses parents. Avec son ami Thibaut, ils profitent de leur nouvelle activité.

    Archambaud
    Et son copain Thibaud
    Ne sont pas deux nigauds
    Qui traînent en lambeaux.

    Ils ne mangent jamais de tacaud,
    Ni de barbeau
    Encore moins de crapauds,
    Mais préfèrent le cabillaud.

    Au cinéma, ils vont voir le Corniaud,
    Et son compère, un salaud,
    Qui d’ailleurs n’est pas très beau,
    Et mériterait l’échafaud.

    A cheval sur un escabeau,
    Notre ami Archambaud
    Supervise le réchaud,
    Pour surveiller la cuisson des artichauts.

    Vous ne verrez jamais Thibaut
    Revêtu d’un jabot ;
    Il aurait l’air d’un facho ;
    Il préfère être pris pour un gaucho.

    Avec leur vieux tacot,
    Ils se prennent pour Colombo,
    Dessinant des portraits-robots
    Pour tous les collabos.

    Parfois ils emmènent le petit bambino,
    Un bébé très beau,
    Sans oublier son landau,
    Et leur diabolo.

    Les accompagnent souvent leur cabot,
    Un petit corniaud,
    Un véritable gigolo,
    Qui n’aime pas l’eau.

    A la télé ils regardent Jumbo,
    Qui n’est pas un robot
    Et n’a pas de pieds-bots,
    Mais deux petits sabots.

    Dans un coin de leur labo,
    Se cache un petit lavabo ;
    Dans l’atelier, sur l’établi, un étau,
    Qui répand de nombreux copeaux.

    Dans une soirée aux flambeaux,
    Ils ont vu des procès-verbaux,
    Dressés par des corbeaux
    Qui rejettent les sanglots.

    Quand ils sont malades, ils prennent des placebos,
    Ou des nocebos,
    Étant des ados,
    Ils cachent leurs bobos.

  3. Comme quoi culture et culture se rejoignent pour labourer nos esprits et leur semer un savoir pas toujours terre-à-terre.

  4. Le père d’Archambaud
    Avec son compère Thibaut
    Ont acheté un tracteur,
    Pour les aider dans leur labeur.

    Les ont abandonnés leur fils
    Archambaud,
    Et Thibaut,
    Ils œuvrent pour leurs petits-fils.

  5. Archambaud, un prénom bien choisi pour un agriculteur qui passe sa vie dans les champs. j’ai aimé ton poème et la suite de tes amis. Beau mercredi

  6. Bravo Séverine, le tien est un bon paysan…passe une belle journée
    bisous

  7. Coucou Séverine. Deux portraits poétiques et bien campés pour deux Archambaud agriculteurs ! Bravo à toi, bravo à Dany ;))) ! Gros bisous.

  8. un prénom qui vous a beaucoup inspirée toute les deux des super bonnes participation!
    J’ai été contactée pour le livre je vais recevoir….Merci. Bisousssss

  9. si tu as besoin de matériel agricole j’ai une adresse à te proposer sur mon autre blog !
    …hi hi ce n’est pas Archambaud qui me contredira…https://bricbracdejosette.blogspot.com.
    belle participation ce jour de récré c’est Jill qui est gâtée

  10. Oh ! Bravo, bravo, Séverine ! Bravo tous les deux ! J’♥ beaucoup ! Bonne soirée ! Amitiés♥

  11. un métier qui reste indispensable et qui est difficile. Un bel hommage
    belle soirée

  12. Dis à ton Archambaud de bien brasser le compost.. Mdr..

  13. un très bel hommage .. le chant de la terre !
    bravo Severine !
    bises

  14. Bonjour Severine
    Noble métier qui nourrit son homme
    Ici Archambaud tient la machette et la houe
    Bonne journée
    Frieda

  15. Bonjour Séverine,
    Ah, agriculteur et jardinier sont deux métiers bien distincts !!! Quoique le tournesol est quand même une fleur, non ? En plus l’une de mes préférées (je me souviens qu’une année j’en avais fait pousser sur le balcon, en plein Paris, les passants levaient la tête, médusés, certains les prenaient même en photo).
    J’espère malgré toute que ton Archambaud n’abuse pas de pesticides, parce que c’est bien beau de produire de beaux légumes, encore faut-il qu’ils soient bons pour nous ! héhé
    Belle journée à toi.
    FP

  16. Archambaud exerce un beau métier ;il n’a pas le temps de chômer avec toutes les plantations qu’il doit surveiller .
    Quant à l’autre Archambaud, c’est un drôle de zigoto !Je ne lui ferais pas confiance!

  17. Bravo pour ce vibrant plaidoyer pour Archambaud l’agriculteur .
    Brao aussi à Dany pour sa version
    Bonne soirée
    bisous

  18. Bonjour Séverine contente de te lire à mon tour ! Quel homme ce Archambaud bravo pour ton texte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *