Publié par Un commentaire

Je t’aime déjà mon fils de Céline Camisuli

Je t'aime déjà mon fils

Je t’aime déjà, mon fils
Livre ou e-book sur Amazon

Résumé de Je t’aime déjà, mon fils :

Entre le moment où vous commencerez cette histoire et l’instant où vous en lirez les dernières lignes, il se sera déroulé 42 mois.

Personne n’est égal en termes de fertilité. En réalité personne n’est égal en rien. Nous traînons tous nos bagages avec nos antécédents, nos émotions, notre passé et tout ce qui fait que nous sommes uniques.

Parfois, il suffit d’une minute et notre vie s’en retrouve entièrement chambardée. Des cris, des pleurs, des rires, de la joie, une chambre d’enfant, une vie de parents.

Mais souvent, malheureusement le chemin est plus long, voire infini.

Bienvenue dans notre monde, celui des infertiles.

Mon avis :

J’ai lu ce livre dans le cadre d’une nouvelle activité : l’échangisme littéraire !

L'échangisme littéraire : qu'est-ce que c'est ?

J’avais déjà lu un premier livre de cette auteure, 0023, mais là c’est un tout autre univers qui s’offre à moi. Une autobiographie romancée sur un point de vie assez difficile : la difficulté de tomber enceinte et de le garder.

Si ce livre soulève un problème difficile dans ce qu’il évoque, j’ai eu un réel plaisir à le lire. J’ai même réussi à rire parfois, surtout quand ça faisait écho à ma vie. Si je n’ai pas vécu le calvaire de cette femme, j’ai moi aussi mis du temps à concevoir le premier bébé. Deux ans ! Trop long quand on veut réellement ce bébé.

J’ai connu aussi les phrases des gens bien pensants : n’y pense pas, c’est psychologique. dans mon cas peut-être, mais pas dans celui de cette femme. Mais puisque l’occasion m’en est donnée, j’ai envie de dire. Comment voulez-vous qu’on n’y pense pas, quand il faut voir le gygy (je pique le mot à l’auteure, il me plait bien.) plusieurs fois par mois, quand il faut supporter des piqures, quand il faut…. bref, tout est là pour nous rappeler qu’on n’est pas enceinte.

Comme toutes ces manifestations de notre corps, celles qu’on se créée, persuadées que nous sommes enceintes. Et puis pouf, le test qui dit que non et qui envole par magie toutes ces douleurs, ces fatigues…

J’ai très bien compris les ressentis de cette histoire vraie, parce que beaucoup d’échos à ma vie. Mais ce n’est pas un livre larmoyant, il est plein de vie, plein de cette vie qui ne demande qu’à éclore dans un ventre qui n’en fait qu’à sa tête.

Pour qui ?

Un livre à lire par les femmes qui désespèrent d’avoir un enfant, pour leur redonner courage et espoir. Mais aussi à lire à tous ceux qui pensent que tout est dans la tête et que c’est facile de ne pas y penser. Un témoignage qui vous fera tourner votre langue sept fois dans votre bouche avant de parler. Ce genre de phrases m’a fait pleurer alors que je ne vivais pas ce dur calvaire, juste trop d’attente. Enfin, un livre à lire par ceux qui aiment les témoignages de vie.

Une réflexion au sujet de « Je t’aime déjà mon fils de Céline Camisuli »

  1. Les témoignages de vie, c’est toujours fort intéressant, Séverine !
    Excellente présentation et non moins bon ressenti !
    Amitiés♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *