Publié par 3 commentaires

Je dis ça mais je ne dis rien de Martine Martin

Je dis ça mais je ne dis rien

Je dis ça mais je ne dis rien
Livre ou e-book sur Amazon
Livre sur Fnac
E-book sur Fnac

Résumé de Je dis ça mais je ne dis rien :

Troulaville est un joli village paisible et animé jusqu’au jour où, en pleine campagne préélectorale pour les Municipales, un corbeau vient en troubler l’apparente sérénité en se permettant quelques facéties et en envoyant aux habitants les plus connus des lettres anonymes sur le thème des sept péchés capitaux et autres inconduites qui animeront les réseaux sociaux, un blog local, radio-trottoir et radio bistrot. Certains secrets inavoués se révèlent à tous et les masques tombent.

Qui est ce mystérieux corbeau trublion ? Quelles sont ses motivations ? La vérité est surprenante.

Mon avis :

J’ai décidé de découvrir cette auteure suite à son achat de mon roman. C’est pourquoi je me permets de le classer dans les échangismes littéraires.

Je dois avouer que l’idée des lettres anonymes envoyées pour révéler certains secrets inavoués m’a vraiment séduite. C’est pourquoi j’ai tenté l’aventure. Je m’attendais tout de même à des révélations plus croustillantes, plus percutantes, qui feraient un vrai remous dans le petit village. L’histoire le dit d’elle-même, ce que le corbeau raconte dans ses lettres est souvent déjà su de tous et de toutes. J’ai eu une petite déception à ce niveau-là.

L’idée est bonne de laisser la voix à chacun, la blogueuse qui relaie les informations, la personne incriminée par la lettre, la plus célèbre des radio-trottoir et le corbeau. Cela permet de connaître le point de vue de chacun, même si parfois, j’aurais aimé qu’ils ne dévoilent pas certaines choses. Le roman s’en trouve rythmé de façon à nous tenir en haleine.

La fin est assez inattendue, ce qui fait la force du roman. Si on échafaude beaucoup d’hypothèses quant à l’identité du corbeau et à ses motivations, on est loin de se douter de ce qui se trame réellement. Jusqu’à ce que ce corbeau se dévoile lui-même. J’ai pensé à plusieurs coupables possibles. Mais je dois avouer que ses motivations me sont restées assez floues jusqu’à en recevoir les explications par le corbeau lui-même.

En passant, le roman évoque bien les difficultés du vivre ensemble. Surtout quand on n’est pas de la région et surtout quand on ne veut pas faire d’effort. Je préfère ne pas m’étaler sur le sujet, il y aurait tant à dire. Mais j’ai bien souri à certaines situations, qui ne sont pas très loin de la vérité. Je crois qu’un des personnages a eu le droit à tout ce qui peut gêner un citadin qui arrive à la campagne. Je vous laisse le découvrir.

3 réflexions au sujet de « Je dis ça mais je ne dis rien de Martine Martin »

  1. lu aussi et vraiment apprécié c’est une bonne première je lui souhaite beaucoup de succès a elle aussi. Bisous

  2. Merci beaucoup Séverine pour ta critique sincère qui me touche.

  3. Cela fait beaucoup de commentaires que je lis au sujet du livre de Martine ! Tous aussi supers les uns que les autres ! Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *