Entre Père et fils voyage au Cameroun (version papier)

(15 avis client)

15,00

Catégorie :

Description

Entre Père et fils voyage au Cameroun !

 

« Ce livre m’a fait vivre en quelques heures un tas d’émotions et je n’en ai pas encore retrouvé un autre qui m’ait fait le même effet… »

Marie, fillette devenue femme, retourne au Cameroun de son enfance avec pour seul bagage des liens très forts pour un homme, liens qu’elle a alimenté dans ses rêves pendant ses longues années de séparation.
Entre la nostalgie du passé et un présent qui oblige Marie à vivre SA vie, l’amour est-il possible ?

 

Avec Entre Père et Fils voyage au Cameroun, aller au-delà d’une histoire d’amour impossible…

 

Un passé perdu, une réalité à laquelle il faut faire face… Accepter et aller de l’avant pour se sortir du piège tendu par le passé…
Un roman au plus près des sentiments de ses personnages. Il vous touchera en plein cœur.

« J’ai vécu les détresses de Marie en même temps qu’elle, mais également ses joies, ses espoirs, les questions qu’elle se pose. J’en suis venue à l’envier d’avoir un lien si fort avec quelqu’un, avec un pays, avec une civilisation. » (Alouqua)

« Une histoire d’amour avec un grand A. » (Patrice)

« C’est l’une des plus belles histoires d’amour que j’ai pu lire. » (Nualiv)

« On se laisse prendre par les émotions et les états d’âme d’une jeune femme, tiraillée entre des sentiments du passé et les nouveaux naissants. » (client Amazon)

 

Un roman feel good qui vous emmène en voyage au Cameroun.

 

Plus qu’une histoire d’amour impossible, ce roman vous emmène au cœur de l’Afrique noire. Il vous transporte au milieu de la culture et des traditions camerounaises.

« Découverte d’un pays, d’une culture, de ses traditions séculaires. Et tout ça, toujours accompagné de cette impression de calme et de douceur, de tendresse absolue… » (Nualiv)

« L’auteure, Séverine Vialon, nous fait découvrir avec talent les us et coutumes camerounais, ainsi que la vie simple de gens qui n’hésitent pourtant pas à ouvrir la porte de leur maison et d’offrir l’hospitalité avec le peu qu’ils possèdent à leurs visiteurs. » (Patrice)

« Immersion dans une famille africaine d’aujourd’hui, où l’essentiel est de mise, sans fioriture ni richesse, sauf intérieure. Ici s’entremêlent héritage des missionnaires, rites et traditions. De la ville au village, d’allers et venues, on se glisse au sein d’une communauté fort sympathique, dont les coutumes et les gestes d’autrefois restent encore vivaces. » (Ginn et Dan)

 

Cette romance aux couleurs de l’Afrique vous promet une lecture dépaysante, captivante. En un mot, vous adorerez voyager dans ce roman.

 

Le début :

« Mesdames et messieurs, nous allons entamer notre descente sur Douala. Veuillez regagner vos places et attacher vos ceintures. »

Petit à petit, les passagers qui étaient debout regagnent leur place. Les hôtesses passent, ramassent les verres, font redresser les tablettes.
Tout doit être rangé. Les ceintures sont bouclées. L’avion commence à s’incliner : c’est maintenant la descente vers cette ville que j’ai quittée il y a une dizaine d’années.

Le silence se fait presque d’un seul coup, comme si plus personne ne pouvait ou ne voulait respirer. L’avion descend toujours, et ceux, comme moi, qui ont la chance d’être près d’un hublot, voient le sol se rapprocher de plus en plus. J’ai toujours aimé être près du hublot même si cela m’a valu une grosse frayeur lorsque j’ai pris l’avion pour la première fois. Atterrissage ou décollage, je ne me souviens plus, mais ce dont je suis sûre c’est cette peur intense qui a parcouru le corps de la petite fille que j’étais, lorsque j’ai vu certaines parties de l’avion se soulever et se dégager du reste comme si elles allaient tomber.

Pour continuer à lire le début de Entre Père et fils voyage au Cameroun !

Informations complémentaires

Poids 0.310 kg

15 avis pour Entre Père et fils voyage au Cameroun (version papier)

  1. maretraiteactive

    Si vous avez envie de voyager pour 19€ alors c’est le livre que vous devez lire sans modération !!!! une belle escapade en Afrique, on devine les paysages, on a l’impression d’être au milieu des habitants qui peuplent ce livre…. l’histoire est bien ficelée… Bravo pour ce merveilleux livre.

  2. yoldan

    Derrière cette histoire, la réalité vécue, un peu romancée, par l’auteur qui a été confrontée aux difficultés d’un retour brutal en France après près de 5 ans au Cameroun. Il ne manque que des photos pour vivre le quotidien d’une famille africaine qui s’est liée d’amitié pour “des blancs” qui ne sont pas comme les autres, et qui ont accepté de découvrir la vie des autochtones. J’ai lu cet ouvrage avec passion et je le conseille à tous ceux qui cherchent à connaître le vrai visage d’un pays africain.

  3. Fabienne

    Histoire magnifique, j’ai adoré on est transporté ailleurs et super bien écrit.

    Bravo Sevy, tu as beaucoup de talent…. j’ai pleuré, j’ai souri…. un tremplin d’émotions m’a submergé à la lecture de ton livre…. cela faisait longtemps que cela ne m’étais pas arrivé. Un grand merci pour ces quelques heures d’évasion. Et quand je l’ai commencé… je n’ai pas pu le lâcher… je l’ai lu d’une traite…. et j’ai ADORE !!!

  4. brigitte

    je ne connais pas le cameroun, mais grâce à ce livre super bien écrit, j’ai voyagé et en plus cela m’a donné envie d’aller découvrir ce magnifique pays….
    merci sevy de nous donner l’occasion à travers ta plume de nous faire passer autant d’émotions quel talent !!!!!!!!!!!!!

  5. Mim

    J’ai adoré ce livre,et pas lâché avant de l’avoir terminé.

    Merci Sevy tu es très douée.

  6. Nadia

    Très bon livre, qui donne envie de voyage. A découvrir absolument. Merci a toi Sevy pour ce superbe moment d’évasion.

  7. Jaegle

    Voyage, dépaysement, voici une fresque Africaine que l’on ne lâche pas si facilement une fois le livre ouvert. Une agréable parenthèse de chaleur et de couleurs en ce début d’automne.

  8. Laurence D

    Merci Sévy pour ce voyage au cœur de l’Afrique

  9. claude

    Un joli livre dépaysant et sensible. A lire pour voyager et oublier la grisaille

  10. Alouqua

    Dans ce livre, nous suivons Marie.

    Marie qui a vécu une partie de son enfance au Cameroun, mais en est repartie suite à une décision de son père.

    Mais elle garde des souvenirs tenaces de cette partie de sa vie, elle se sent différente des autres filles de son âge qui ne voient pas la vie comme elle. Elle n’est pas fan des musiques et chanteurs de son époque, son cœur on pourrait dire qu’il vibre au son des tam-tams.

    Elle va garder un lien très fort avec Willie, qui l’a surnommée “sa petite femme blanche”, mais ce surnom n’a pas forcément la même signification pour elle que pour lui. Ce lien sera nourri par les lettres qu’ils s’envoient, elle attend le facteur chaque fois avec beaucoup d’impatience. Lorsqu’une lettre arrive enfin, elle se cache pour la lire.

    La petite fille a grandi et décide de retourner dans ce pays qu’elle aime, ce pays qui fait battre son cœur.

    Mais ces années de séparation ont vu des changements s’effectuer, et Willie est marié et père de famille, il va d’ailleurs bientôt être grand-père. Le cœur de Marie se brise, elle qui revenait pour lui se rend compte que la vie a continué sans elle.

    Elle va devoir faire face à ses démons et fera la connaissance de la famille de Willie. Sa femme est d’ailleurs très gentille avec elle, ses enfants qui sont déjà à l’âge adulte ne vivent plus avec leurs parents.

    Marie va rencontrer Emile, un des fils de Willie. Emile est docteur et tombe sous le charme de Marie.

    Je ne vais pas vous en dire plus sur l’histoire en elle-même, mais plutôt vous parler de mon ressenti. Ce que j’ai pu ressentir en lisant ce livre, c’est une réelle implication de l’auteure, on peut vraiment ressentir ce lien qui l’uni à ce pays et ses habitants. L’amour d’une petite fille qui nous est retranscrit ici nous embarque dans ce pays, nous fais connaître les coutumes dont je ne pourrais dire lesquelles sont vraies ou pas tellement elles ont chacune leurs place dans cette histoire.

    J’ai vécu les détresses de Marie en même temps qu’elle, mais également ses joies, ses espoirs, ses questions qu’elle se pose. J’en suis venue à l’envier d’avoir un lien si fort avec quelqu’un, avec un pays, avec une civilisation.

    Si tout ce que je vous ai dis jusque maintenant ne vous a pas convaincu de lire ce livre, alors peut-être que si j’ajoute que c’est un gros coup de cœur cela vous fera comprendre que ce livre doit faire partie de votre bibliothèque. Vous y trouverez beaucoup d’émotions et une plume qui vous fera rire et pleurer, mais qui à ses moments de poésie aussi.

    Pour faire très bref, une plume qui m’a ravie et qui nous offre une très belle histoire.

  11. Renée

    je n’avais pas trouvé comment mettre un com dans tes articles bien que je sois venue plusieurs fois suite a tes gentille visite chez moi……Ouf c’est fait….Amicales pensées

  12. Matka

    C’est le premier livre que j’ai lu, j’ai adoré, j’étais vraiment partie en Afrique et je vivais avec les personnages. Je ne connais pas ce pays et j’ai vraiment fait une belle découverte. Le livre est très bien écrit et se lit très bien.

  13. Patrice Sopel (client confirmé)

    Bonjour ! 🙂 Ce livre est une belle surprise !

    Une jeune femme, Marie, retourne au Cameroun, là où elle a passé une partie de son enfance. Nous apprendrons plus loin que son départ vers la France fut précipité, provocant en elle un malaise si profond qu’elle le conservera jusqu’au dénouement de cette histoire. De retour, donc, dans ce pays d’Afrique, elle retrouve Willie, beaucoup plus âgé qu’elle, qui l’a connue toute petite et avec qui elle entretenait une correspondance durant de longues années après son départ. Mais le retour au pays ne se passe pas du tout comme elle l’espérait. Et il existe une grande différence entre ce que l’on espère et la réalité, car la vie s’est poursuivie durant ces années, chacun de leur côté…

    Il s’agit d’une histoire d’amour, avec un grand A ! L’auteure, Séverine Vialon, nous fait découvrir avec talent les us et coutumes camerounais, ainsi que la vie simple de gens qui n’hésitent pourtant pas à ouvrir la porte de leur maison et d’offrir l’hospitalité avec le peu qu’ils possèdent à leurs visiteurs.

    Si comme moi vous n’avez jamais voyagé sur le continent Africain, ce roman vous fera suivre le chemin poussiéreux et tortueux du cœur d’une jeune femme en quête d’un passé perdu, dont le présent lui offrira mille tourments sentimentaux. Roman facile à lire, que j’ai terminé en un après-midi seulement, fait rarissime de ma part qu’il faut souligner, tant l’histoire m’a absorbé tout entier.

    Dans ce livre on pleure, on rit, on espère, on se souvient… nostalgie du passé, regrets, mais le présent rappelle à Marie l’héroïne qu’elle doit se laisser aller, et cesser de se compliquer inutilement la vie, pour vivre justement la sienne, et s’extraire enfin du passé et du père qui la retiennent piégée. D’ailleurs le titre prend réellement toute sa signification à mesure que l’on avance dans le récit…

    En conclusion, vous passerez un agréable moment au Cameroun, en compagnie de Marie, qui vous fera vivre ses émotions dans un pays aux personnages hauts en couleurs et tellement attachants.

    Je ne saurai que trop vous conseiller l’achat de ce livre qui vous comblera délicieusement.

  14. Jean-Marie

    Je viens de lire “Entre père et fils”, un roman qui nous plonge dans le terroir africain avec ses us et coutumes, ses traditions, son attachement aux ancêtres, à la grande communauté que représente la famille, en sachant que “les amis de nos amis sont nos amis”. J’ai vécu un peu plus de deux années au Sénégal, visité plus de quarante pays sur tous les continents, exception faite de l’Océanie, mais je reviens toujours à ce continent magique et envoûtant malgré les difficultés matérielles de vie. Mais une richesse supplante toutes les autres : le bien recevoir et une joie de vivre ENORME.
    Une écriture dénuée de toute fioriture qui vous plonge dans le grand bain africain. A Lire sans modération.Bravo à l’auteure.

  15. Nicolaï

    Je reviens juste du Cameroun. Je trouve qu’il fait bien froid, ici !

    J’étais avec Marie. Jeune file décidée, Marie.

    Elle est arrivée là-bas pour voir son fantasme enfantin devenu hors du possible : elle n’est plus une enfant.

    Un sentiment chassant l’autre, elle s’émeut plus conformément à la vie réelle.

    Généreuse, elle s’insère avec grâce dans une famille et une culture différentes. Celle-ci doucement l’adopte, l’éduque de ses traditions, de ses mystères si proches.

    Initiée, fiancée, insérée, sa candeur et son sens pratique pour seuls boucliers, elle conquiert les cœurs.

    Un joli parcours, loin des a priori et des idées toutes faites, et une leçon de vivre ensemble à retenir

    La plume efficace de Séverine Vialon soutient ce roman fermement, tenant par la main une Marie parfois ruisselante de larmes, qu’elles soient d’émotion, de nostalgie, ou de bonheur.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *