Publié le 14 commentaires

Défi 96 : une nuit de lune sans fortune

Défi 96 : une nuit de lune sans fortune

 

Défi n° 96 : écrire sur le thème : «nuit de lune»,

un défi proposé toutes les semaines par Evy

Défi 96 : une nuit de lune sans fortune

Cette nuit,

J’ai fait connaissance avec la lune.

L’ennui,

Elle ne m’a pas apporté fortune.

 

Je lui ai fait un clin d’œil,

Elle m’a montré son cratère,

Qui pourrait me faire un cercueil,

Si je ne garde pas les pieds sur terre.

 

Je lui ai fait un sourire,

Elle m’a ouvert son manteau.

J’ai failli mourir de rire,

Aller simple vers ses plans orbitaux.

 

Je lui ai fait un signe,

Elle m’a montré son calendrier.

Je l’ai pris pour une consigne,

Je suis allée jouer au jardinier.

 

Je l’ai fixée dans les yeux,

Elle s’est mise en orbite.

Je crois que c’était un adieu,

La nuit noire fut subite.

 

Seule au monde,

J’ai erré l’âme en peine.

C’était immonde,

Même les étoiles ont quitté la plaine.

 

J’ai marché sans haine,

Triste, mais avec l’espoir,

Que la nuit prochaine,

Je puisse la revoir.

 

La production du Chaton :

 

Une nuit de lune sans fortune

Une nuit,
J’étais enfoui,
Dans mon lit bien douillet,
En ce mois de juillet.
Je rêvais d’un ciel étoilé,
Dansant en un grand ballet.
Je me promenais à travers les dunes,
Éclairées par la lune,
Qui était bien ronde,
De couleur presque blonde.
Mes seuls compagnons de fortune,
Glissant vers une tribune,
Se faufiler dans le sable,
Sous la lumière agréable,
De nombreuses étoiles
Tendues sur une immense toile.

Un ange me tendit la main,

J’en étais certain.
Il me conduisit au septième ciel,
Le domaine des arcs-en-ciel.
Je flottais dans l’air éthéré,
Et me sentais libéré,
D’une atmosphère pesante,
Et souvent accablante.
La lune me suivait ;
J’étais captivé.
J’espérais qu’il m’apporte la fortune
A jamais opportune
Par le biais du loto
Accompagné d’un concerto.
Je lui ai fait signe,
Attendant quelques consignes,
Dont les numéros à jouer,
Pour ne pas échouer.
Une vague me réveilla,
Et, à la réalité, me rappela.
Ma fenêtre était entrebâillée,
Et la pluie m’avait réveillé.
La fortune s’est évaporée
Et la lune détériorée.

 

14 réflexions au sujet de « Défi 96 : une nuit de lune sans fortune »

  1. Une nuit de lune sans fortune… je préfère l’inverse…. 😉 heureux dimanche Séverine…

  2. Une lune sans fortune …. pourtant elle favorise souvent des écrits et peu devenir muse !
    Bises et bon dimanche
    http://zazarambette.fr

  3. J’ai demandé à la lune
    Et le soleil ne le sait pas
    Je lui ai montré mes brûlures
    Et la lune s’est moquée de moi etc 😀
    Cela étant dit, le calendrier de la lune, ça me rappelle quelque chose et quelqu’un aux grandes oreilles
    Bon Dimanche Sév

    1. La chanson n’était pas loin dans ma tête, quant aux trucs aux grandes oreilles, on pense au même !

  4. Coucou Séverine
    Très beau texte qu’on peut chanter…bon dimanche sous la pluie…bisous

  5. Une belle nuit de Lune !
    Ton poème est bien pensé.
    Bises
    Béa kimcat

  6. Ah ! dame lune nous influence beaucoup mais ou sont passé les étoiles je met en ligne bonne journée bisous

  7. Une lune bien personalisée

  8. Mardi à moi la lune souris….a découvrir chez moi. Elle a pas été gentille avec toi Dame lune. Bisouss

  9. Une nuit de lune sans fortune

    Une nuit,
    J’étais enfoui,
    Dans mon lit bien douillet,
    En ce mois de juillet.
    Je rêvais d’un ciel étoilé,
    Dansant en un grand ballet.
    Je me promenais à travers les dunes,
    Eclairées par la lune,
    Qui était bien ronde,
    De couleur presque blonde.
    Mes seuls compagnons de fortune,
    Glissant vers une tribune,
    Se faufiler dans le sable,
    Sous la lumière agréable,
    De nombreuses étoiles
    Tendues sur une immense toile.

    Un ange me tendit la main,
    J’en étais certain.
    Il me conduisit au septième ciel,
    Le domaine des arcs-en-ciel.
    Je flottais dans l’air éthéré,
    Et me sentais libéré,
    D’une atmosphère pesante,
    Et souvent accablante.
    La lune me suivait ;
    J’étais captivé.
    J’espérais qu’il m’apporte la fortune
    A jamais opportune
    Par le biais du loto
    Accompagné d’un concerto.
    Je lui ai fait signe,
    Attendant quelques consignes,
    Dont les numéros à jouer,
    Pour ne pas échouer.
    Une vague me réveilla,
    Et, à la réalité, me rappela.
    Ma fenêtre était entrebâillée,
    Et la pluie m’avait réveillé.
    La fortune s’est évaporée
    Et la lune détériorée.

  10. Un magnifique texte, Séverine ! Bravo ! Bonne toute fin de ce dimanche et agréable semaine ! Amitiés♥

  11. “On” semble bien la connaître, la lune, par ici ! Et “on” la chante fort bien ! Musique et poésie au rendez-vous chez Evy ! Bises et bon lundi Séverine.

  12. Une belle inspiration !
    Bonne journée Françoise

  13. Bonne soirée ma chère Séverine…Au fait moi aussi j’ai demandé à la lune la fortune mais je l’attends encore hi hi…bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *