Publié le

Défi 112 : mes mots dansent sur l’oreiller

Défi 112

Défi 112 : mes mots dansent sur l’oreiller

Défi 112 : écrire sur le thème : la danse, un défi proposé toutes les semaines par Evy.

Défi 112 : mes mots dansent sur l’oreiller

Chaque fois que je me glisse dans les draps, chaque soir le même résultat, effet du noir de la nuit, ou peur d’un sommeil infini, dès que ma tête touche l’oreiller, les mots se mettent à danser. Un rock endiablé pour les prénoms de la récré, un slow émouvant quand s’avance mon roman, un madison chaque fois qu’une poésie résonne, une java de Paris pour relever les défis, sans oublier le classique pour rédiger mes chroniques. Chacun leur tour, au départ de la musique, les mots s’avancent, se donnent la main selon la danse, tournent et tourbillonnent jusqu’à me rendre folle.

Folle comme leurs pas qui ne cessent pas.

Ainsi, ils se balancent et se ballonnent sans avoir besoin de se tenir à la barre. Pourtant, je suis certaine qu’une barre ornera mon front lors du réveil au petit matin. Qu’importe, ils cabriolent et se rassemblent, à temps ou à contretemps, franchement, eux, ils ont le temps. Ils ont toute la nuit pour danser sans soucis, sans se préoccuper de mon état fatigué. Ainsi, ils continuent à débouler, et moi, incapable de les dégager. Ils se croient à la guinguette, je sens que l’insomnie me guette. Impossible d’y échapper, mon esprit a failli terminer… en fondu. Une petite glissade hors du lit, sans me jeter, je serais battue, je quitte cet affreux manège, sans bruit, pour ne pas réveiller mon mari. Pas de deux à être réveillé, cela changerait du tout au tout le sujet !

Un temps levé, je décide alors de m’échapper vers l’escalier pour me détourner de mes mots complètement bourrés !

A suivre…

 

La production de l’Hirondelle :

Mon oreiller si doux
Tu es devenu mon doudou.
Tu as remplacé mon ours malade
Pour avoir mangé trop de salades.

Sur toi repose ma tête.
Tu me protèges des tempêtes,
Et des nombreux cauchemars,
Qui plongent sur mon plumard.

Qui n’a pas d’oreiller pour dormir
Ne peut se rendormir,
Lorsque éveillé la nuit,
Peu de temps après minuit.

Oreiller en plumes
Ou dur comme une enclume,
Que tu sois en fibres synthétiques
Pour chasser les moustiques,
Tu restes mon chouchou,
Bon comme un chabichou.

Qui veut danser sur toi,
La nuit aura froid,
Car tu seras aplati
Et à jamais amorti.

Les mots qui dansent,
Sur ou sous l’oreiller
Empêchent de veiller
Et écartent les confidences.

L’oreiller sert pour dormir,
Pas pour jouer à Casimir.
Même pour chercher les rimes,
Ou d’autres figurines,
Sur l’oreiller moelleux,
Qui vous rendra heureux.

10 réflexions au sujet de « Défi 112 : mes mots dansent sur l’oreiller »

  1. Un mot me vient… obsession ! Ou ce qui s’appelle être habité 😉 C’est grave docteur, non normal chez un écrivain !

  2. L’oreiller est-il fait pour danser ou pour se reposer la tête quand on est couché ? C’est un dilemme sur lequel je vais devoir me pencher dans la journée avant de retrouver ce soir mon oreiller pour dormir !

  3. Comme ces beaux tous ces mots qui dansent sur ton oreiller, que j’aime cette idée…. !
    Bises et bon dimanche de Pentecôte

  4. Mon oreiller si doux
    Tu es devenu mon doudou.
    Tu as remplacé mon ours malade
    Pour avoir mangé trop de salades.

    Sur toi repose ma tête.
    Tu me protèges des tempêtes,
    Et des nombreux cauchemars,
    Qui plongent sur mon plumard.

    Qui n’a pas d’oreiller pour dormir
    Ne peut se rendormir,
    Lorsque éveillé la nuit,
    Peu de temps après minuit.

    Oreiller en plumes
    Ou dur comme une enclume,
    Que tu sois en fibres synthétiques
    Pour chasser les moustiques,
    Tu restes mon chouchou,
    Bon comme un chabichou.

    Qui veut danser sur toi,
    La nuit aura froid,
    Car tu seras aplati
    Et à jamais amorti.

    Les mots qui dansent,
    Sur ou sous l’oreiller
    Empêchent de veiller
    Et écartent les confidences.

    L’oreiller sert pour dormir,
    Pas pour jouer à Casimir.
    Même pour chercher les rimes,
    Ou d’autres figurines,
    Sur l’oreiller moelleux,
    Qui vous rendra heureux.

  5. Oh ! Super, que ces mots (tes mots), Séverine !!! Ils sont si vivants que je te suis parfaitement du début à la fin vers cette autre journée, décidant de ta prochane pose de tête sur l’oreiller !!! Bonne poursuite de ce dimanche et bonne chance à toi ! Amitiés♥

  6. Tes mots qui dansent sur l’oreiller sont superbement mis en valeur part ton illustration…
    Bises

  7. Ce soir je vais retrouver tes mots sur l’oreiller à tu passé une bonne journée je te souhaite une bonne soirée bisous je met en ligne

  8. Jolie danse que ces mots entament sur l’oreiller , bravo pour ce défi .
    Bonne soirée
    Bisous

  9. […] Si vous avez raté le début, c’est ici. […]

  10. […] Si vous avez raté le début, c’est ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *