Publié le

Défi 124 : la vérité crée des liens – le dénouement

Défi 124

Défi 124 : la vérité crée des liens – le dénouement

défi 124 : écrire sur le thème : le lien, un défi proposé toutes les semaines par Evy.

Si vous avez raté le début, cliquez

Défi 124 : la vérité crée des liens – le dénouement

Je fis rentrer de nouveau mon papillon dans le sac lui promettant que ce n’était pas pour longtemps, et en refermai un peu l’entrée. Mes parents me rejoignirent. Je levais un visage dévasté vers eux. Ils se regardèrent une nouvelle fois, mais ne rirent plus. Ils s’installèrent chacun de chaque côté de moi et m’entourèrent de leur bras. ma mère essaya de me consoler.

– On ne voulait pas te faire pleurer. Qu’est-ce qui t’arrive ? Raconte-nous, mais la vérité, sans rien ajouter ni transformer. Si tu as besoin, on va t’aider.

Je les regardai l’un après l’autre et me lançai.

– J’ai bien un papillon dans mon sac, il faut me croire. Je l’ai trouvé dans la forêt hier, et j’ai commencé à l’apprivoiser. Je suis sûre qu’un fort lien se crée entre lui et moi, mais je ne peux pas continuer à le garder enfermé, d’abord dans ma chambre cette nuit, et ce matin dans mon sac. il a besoin d’espace comme nous.

– Ma chérie, voyons…

– Je te promets, maman, mais j’ai besoin de votre accord pour le garder. Je suis certaine que vous allez l’aimer. Il est trop beau. Vous voulez le voir ?

Après un hochement de tête, mes parents se résignèrent. Ils devaient surement se dire qu’ils n’avaient d’autre choix que de rentrer dans mon jeu afin de me rendre le sourire. Je rouvris mon sac et laissai apparaitre les ailes de mon papillon. leur surprise fut telle que ma mère ne put empêcher un rire  nerveux.

– Qu’il a de grandes ailes !

– C’est pour mieux t’entendre ma maman.

– Qu’il a une grade trompe !

– C’est pour mieux te lécher mon papa.

Et le papillon sortit tout entier du sac avec la joie de pouvoir se dégourdir les pattes. je sortis le lien que j’avais prévu pour l’attacher et ne plus le perdre. Sur la route du retour, je dis fièrement à ma mère.

– Tu vois que je n’avais pas menti.

– C’est vrai, juste oublié de préciser qu’il s’agissait d’un chien papillon.

Défi 124

10 réflexions au sujet de « Défi 124 : la vérité crée des liens – le dénouement »

  1. Un chien papillon… ah Ok!!!!! Je comprenais mal sa crainte face aux parents…,-) Là en effet il fallait qu’un jour “ça sorte”….

  2. Quelle belle histoire que celle de ce “papillon” qui se transforme, non, qui est ce beau petit chien papillon :Titoune a bien posé sur cette photo….

  3. Bôôô le chien paillon !
    Bon début de semaine

  4. Ah celle-là je ne m’y attendais pas 😀 😀 😀

  5. Super la chute je ne m’y attendais pas du tout! Bisousssss

  6. Oh ! Quelle surprise pour moi ! Bravo Séverine ! J’ai aimé jusqu’au bout !!!
    Bonne semaine ! Amitiés♥

  7. Chien ou pas chien, le rêve ou la réalité de l’enfant, n’a été à aucun moment trahi. Les parents ont souvent du mal à entrer dans le jeu de leurs enfants. Durant les vacances, un petit fils très en colère m’a dit : “pourquoi vous ne dites jamais que vous avez menti ? Nous les enfants on dit que l’on est des menteurs.” Que de vérité dans sa réaction. Parce qu’on est grand, on ne ment jamais. Mais qu’en pensent les enfants ?

  8. Bravo à aucun moment je n’ai deviné la nature du papillon .
    Bonne soirée
    Bisous

  9. Quel belle histoire ma Sévy j’ai eu un chien papillon très gentil j’aime ta façon de faire suivre les histoire suite au défi tu est une pro je te souhaite une douce soirée je met en ligne bisous

  10. Super ce chien-papillon !!!
    Quelle surprise pour les parents.
    Bien pensé Sévy.
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *