Publié le

L’école buissonnière, roman de Nicolas Vanier

L'école buissonnière

L’école buissonnière


Clique sur l’image

Résumé de L’école buissonnière :

” Au bout de l’allée forestière, là où la brume avait avalé le monde, quelque chose émergeait lentement, une chimère grandissant comme dans un rêve. Un cerf immense déchira le brouillard, sa ramure était si ample que, pendant un instant, Paul crut que l’ombre l’avait décuplée… “

Pour Paul qui n’a jamais rien connu d’autre que l’univers minéral de la banlieue parisienne, la découverte de la nature sauvage de la Sologne est fascinante.
Confié à Borel, le garde-chasse bourru du domaine du comte de La Fresnaye, et à sa femme, le jeune garçon ne tarde pas à faire la connaissance du braconnier le plus rusé du pays.
Sur les bords de la Loire se noue alors une amitié sincère entre l’homme des bois et le gamin des villes. Paul découvre les secrets de la nature, goûte à la liberté, respire à pleins poumons cette nouvelle vie, rêvant jour et nuit de cette belle et jeune Gitane qui nage nue dans l’étang de la Malnoue.
Jusqu’au jour où il tombe sur un cerf majestueux qu’il veut protéger des hommes. Une quête qui le confrontera au secret de sa propre naissance…

 

Mon avis :

Un roman que j’ai lu car on me l’a prêté. J’ai presque hurlé en voyant le nombre de page. Mais no panique ! Comme on me l’a dit, ce livre se lit tout seul. J’ai en effet dévoré un peu plus de 400 pages en quelques jours.

Secrets de famille, passé douloureux, un cocktail un peu lourd à vivre pour un petit garçon de 10 ans. Ce dernier se retrouve déraciné à cause du travail de son père qui est envoyé à l’étranger. L’enfant est confié à la nounou de sa mère décédée.

A travers la forêt de Sologne, ce livre m’a rappelé En écartant les branches que je vous ai présenté début mai. On passe énormément de temps dans cette forêt, un vrai bain de nature, de retour aux sources. Un bon bol d’air. Respect de la nature et des traditions sont les maîtres mots de cette aventure en forêt. Il serait bon d’y repenser de nos jours.

Est évoqué aussi ce sentiment de différence quand on vient d’une autre contrée, ici, entre le gamin des villes et ceux de la campagne. Un dur apprentissage pour l’enfant. S’en sortira-t-il ?

Une histoire à l’écriture simple mais qui nous emmène dans des réflexions sur la vie. On est loin de son périple dans les terres froides, avec la grande course, mais chacun dans son genre, j’ai beaucoup aimé ces livres.

 

Mon 7e but dans ma coupe du monde

Je ne suis plus dans l’ordre, je l’avais oublié en passant !

L'école buissonnière

 

4 réflexions au sujet de « L’école buissonnière, roman de Nicolas Vanier »

  1. je voulais le prendre en numérique mais….un peu cher même pour ce nombre de pages….

    1. Oui, les grands auteurs ont des prix exorbitants en numérique, mais cela reste mon avis !

  2. Ah ! Peu importe l’ordre, c’est un fameux de bon but, hein !!! Bonne fin de soirée Séverine ! Amitiés♥

  3. Je le mets dans ma liste de livres à lire , merci pour cette présentation .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *