Publié le

Défi 176 : un flot d’émotion plus qu’inattendu

Défi 176 : un flot d'émotion plus qu'inattendu

Défi 176 : un flot d’émotion plus qu’inattendu

Défi 176 : écrire sur le thème : flot d’émotion, un défi proposé toutes les semaines par Evy.

Vous avez raté le début, alors cliquez ici

Défi 176 : un flot d’émotion plus qu’inattendu

Une sonnerie me ramène dans ma cuisine, efface le couloir dans lequel j’ai passé quelques minutes, quelques heures. Je n’ai pas trop la notion du temps lorsque je m’égare ainsi dans le passé. Il me faut quelques secondes avant de réaliser qu’il s’agit de mon portable qui me supplie de répondre. Qui cela peut-il bien être à cette heure-là ? Des démarcheurs téléphoniques qui se moquent de perturber les soirées des honnêtes gens ?

Le téléphone se tait, sûrement vexé par ma lenteur et mon indécision. Zut, si c’est important, ils rappelleront…

Le mobile n’est pas long à retenter sa change. Je l’attrape et répond aussitôt à l’appel qui va changer ma soirée du tout au tout.

– Allo maman, c’est Marc.

Je pourrais lui répondre qu’il est inutile de préciser puisque je n’ai qu’un fils, mais j’en suis incapable. Cette voix que je n’ai pas entendue depuis des années… J’en reste muette. Suis-je dans mon couloir du temps ? Me suis-je endormie sur mon fauteuil avant même d’avoir avalé une goutte de tisane ? D’ailleurs, elle doit être froide à présent…

– Maman, tu es là ?

– Oui mon chéri, je suis juste tellement surprise. Tout va bien ?

Marc est confus au téléphone. Il ne sait trop comment ordonner le fil de ses pensées, le fil qui se raccroche doucement à mon cœur. Il me demande pardon un nombre incalculable de fois pour m’avoir délaissée, laissée sans nouvelle, ni téléphone, ni visite. Aucune excuse à cette attitude, juste la vie à cent à l’heure qui l’a éloigné petit à petit jusqu’à l’oubli. Mais pourquoi aujourd’hui, pourquoi ce retour du fils prodigue ?

– Charlotte, ma femme – oui, je me souviens quand même du prénom de sa moitié – vient de perdre ses parents dans un accident de voiture. Cela m’a fait un électro-choque. J’ai réalisé que toi aussi, je pouvais te perdre alors que… Tu es là et je ne viens pas te voir, je ne t’appelle pas. C’est maintenant que je dois profiter de ta présence, après, il sera trop tard.

Un flot d’émotion me submerge, les larmes roulent sur mes joues à la vitesse de la marée montante. Je peux à peine lui répondre et articule un “oui” pourtant rempli de bonheur lorsqu’il me demande avec hésitation.

– Peut-on venir passer le week-end avec toi ?

J’ai enfin retrouvé un intérêt à poursuivre la route.

Fin

6 réflexions au sujet de « Défi 176 : un flot d’émotion plus qu’inattendu »

  1. Il n’est jamais trop tard de se souvenir que les parents ne sont pas éternels ! Sur mes 3 filles, l’est deux aînées devraient lire ton texte !
    Bises et bon début de semaine

  2. Une excellente conclusion à ton histoire , trop souvent en effet les enfants laissent leurs parents sans nouvelles et sans visites .
    Bonne semaine Séverine
    Bises

  3. Comme c’est beau même si je n’ai pas suivi le début en cause mon absence blog j’en aime beaucoup cette fin qui met du baume au coeur et qui est heureuse….si au moins je pouvais vivre la pareille! Bisous bisous Séverine

  4. C’est touchant
    Oui parfois les enfants dans le tourbillon de leur vie pensent à nous mais ne savent pas nous le dire …
    Autrefois jamais une journée ne passait sans que j’aille rendre visite à mes parents , mais c’était une autre époque …
    Bonne journée Séverine

  5. Quel bon texte, Séverine qui relate super bien cette réalité, malheureusement ! Bravo et bon début de semaine ! Amitiés♥

  6. émouvant et pourtant si réel
    la vie qui occupe, la vie qui sépare, mais je pense qu’au fond du cœur des oublieux il reste une grande part d’amour et parfois avant qu’il ne soit trop tard c’est l’électro-choc
    amitiés
    Jak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *