Publié par 6 commentaires

Haïkus 136 : partons tous pour une île

Haïkus 136 : partons tous pour une île

Haïkus 136 : partons tous pour une île
Une invitation qui n’en est pas vraiment une, je l’avoue. Je préférerais de loin y être seule, au calme et non entourée de tout un tas de personnes. Désolée, je suis honnête. Une île est pour moi synonyme de solitude. Je sais que ce n’est pas le cas, il suffit d’aller sur certaines îles lorsque le tourisme y fait fureur ! Je suis bien placée pour en parler. Chaque été, nous allons faire un tour sur une île. Je suis la première à aller “polluer” ces petits coins de verdure qui n’attendent qu’une chose, le retour au calme après le passage des touristes !

Haïkus 136 : partons tous pour une île

Sur l’île déserte
pour plus de sérénité
le calme assuré.

Sur l’île l’été
doigts de pieds en éventail
l’eau pour seule amie.

L’île touristique
juste un pont pour la relier
les embouteillages.

S’y rendre en bateau
mauvais moment à passer
joie à l’arrivée.

Île paradisiaque
les photos me font rêver
est-ce pour de vrai ?

Se sentir une île
seule au milieu de la mer
la marée humaine.

Une île flottante
qui coule dès qu’on l’approche
un dessert gourmand.

Mon île déserte
le refuge où j’ai la paix
une bonne lecture.

Vous avez raté les derniers haïkus, n’hésitez pas à vous rendre dans la rubrique des haïkus.

Le thème est donné sur le blog de Lénaïg . Donc, si le thème vous inspire, n’hésitez pas à me laisser votre production en commentaire ou à rejoindre le groupe si le cœur vous en dit. Cela peut être sur une seule image, je me ferai un plaisir d’ajouter votre haïku aux miens. Alors, si vous n’avez pas de blog ou site, n’hésitez pas, il y a de la place pour tout le monde ici. A vos crayons, prêts, partez.

6 réflexions au sujet de « Haïkus 136 : partons tous pour une île »

  1. Si les vacances rapportent côté tourisme, une île doit aspirer le mot fin, comme pas mal d’endroits peuplés en vacanciers, l’indigène plus vraiment chez lui… ,-)

  2. Coucou Séverine, le mot île en lui-même fait rêver, on imagine tranquillité, beauté, mer, soleil et cocotiers. Ah, il y a aussi celle envahie par les touristes ou celle qui se mérite car on la découvre après plusieurs heures d’avion. Mais, le choix se fait rapidement et on a plaisir à revenir sur celle (es) qui nous a le plus enchantée. Bravo pour tes haïkus variés. Bon vendredi

  3. L’île refuge de la lecture me plait beaucoup quant aux autres j’aime les découvrir en bateau même si parfois la mer agitée rend la traversée moins agréable .Les îles paradisiaques lointaines juste le plaisir de les découvrir sur le net ou en photos .
    Bonne journée
    Bises

  4. he bien cette année une île c’est râpé…..Et pourtant comme l’envie est là! Bisous Séverine c’est une bonne participation

  5. Bravo pour tout, Séverine !!! Bien oui, nous avons une île commune au moyen de laquelle, on découvre les gourmandes, hein ! Bon après-midi de ce vendredi ! Amitiés♥

  6. .bisous serais absente jusqu’au lundi 6…..bonne semaine donc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *